Publicité

6 mars 2022 - 06:57

Hôtel Universel : la locomotive des congrès repart

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Avec près de 40 000 nuitées par année et 60 % du chiffre d’affaires, la locomotive des congrès repart à l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup à la suite des assouplissements apportés aux mesures sanitaires de la COVID-19.

En effet depuis le 21 février, les évènements d’affaires sont permis après deux ans sur pause. «Et le 28 février, on est revenu à pleine capacité avec seulement les mesures du couvre-visage, le lavage des mains et le passeport vaccinal», mentionne Martin Lévesque, directeur général de l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup. Le passeport vaccinal ne sera plus exigé à partir du 14 mars.

Le centre de congrès était déjà occupé par des évènements dès les premiers jours autorisés, alors que l’établissement pouvait recevoir un maximum de 500 personnes. «La dernière semaine a été intense au téléphone», confie M. Lévesque. «On accueillera 12 évènements en deux mois, des contrats qui étaient déjà signés et des reports des années 2020 et 2021. Ça crée un bouchon», ajoute le directeur général. Des confirmations pour les années 2023 et 2024 s’ajoutent au tableau des réservations.

«On est heureux», a lancé Martin Lévesque suite à ces assouplissements qui ont succédé à deux années plus que difficiles. «On a eu seulement quelques congrès virtuels depuis deux ans et deux plus petits en présentiel l’automne dernier», précise le gestionnaire. Dans une année normale, l’Hôtel Universel peut accueillir environ 35 congrès regroupant entre 100 et 1000 personnes et générant plus de 40 nuitées à chaque occasion. On note aussi de nombreuses réunions d’affaires qui ne sont pas comptabilisées dans ces données.

Outre les congressistes, l’Hôtel Universel héberge de nombreux voyageurs et touristes en temps normal. «La saison estivale a été bonne, en fait jusqu’à l’automne. On en avait besoin», précise le directeur général.

L’AGRANDISSEMENT EN 2022

D’abord prévus en 2021, les travaux d’un agrandissement au centre de congrès de l’Hôtel Universel débuteront en juin prochain. «La pandémie et un enjeu de structures d’acier ont causé ce report», souligne M. Lévesque. Le projet de 4 500 000 $ comprend l’ajout de trois grandes salles avec beaucoup de fenestration et des balcons extérieurs, un nouveau concept au niveau de la restauration, le réaménagement des cuisines et une nouvelle décoration dans cinq salles existantes.

L’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup compte 300 chambres et un penthouse. Le centre de congrès peut recevoir jusqu’à 1000 personnes pour des évènements d’affaires dont la plupart d’entre-elles séjournent à Rivière-du-Loup généralement pour deux nuitées. «En 2023, nous avons déjà deux congrès de près de 1000 personnes au calendrier. Les organisations aiment ça être sous le même toit. L’Hôtel Universel est le plus gros centre de congrès sur la rive sud du Québec», souligne-t-il.

En plus de cet établissement, Rivière-du-Loup peut compter sur un parc hôtelier important. L’Hôtel Universel agit comme une locomotive puisque ses congrès, plus précisément ses congressistes, débordent dans plusieurs entreprises notamment en hébergement et en restauration. L’établissement louperivois est également confronté à une situation qui est devenue très courante en 2022. «On a perdu beaucoup de personnel en raison de la pandémie, on est un employeur de choix, on est toujours en recherche d’employés», conclut le directeur général de l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article