Publicité
23 septembre 2019 - 14:14 | Mis à jour : 14:21

Saint-Clément, hôte du tout premier motel industriel de la MRC des Basques

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

La Municipalité de Saint-Clément accueille désormais le tout premier motel industriel du parc industriel régional éclaté de la MRC des Basques, qui a nécessité un investissement de 1,2 M$. Il s’agit du premier d’une série de plusieurs bâtiments qui seront mis à la disposition des entrepreneurs afin de dynamiser le secteur économique des Basques.

L’inauguration officielle de ce nouveau bâtiment de 9 800 pieds carrés s’est déroulée le 23 septembre. Il abrite deux entreprises, soit Service Agri-Robot et Servymac, qui est en train d’y emménager. «Je pense que notre idée va faire du chemin et qu’on répond à ce besoin de garder nos entreprises. Ça permet la vitalité et l’occupation dynamique du territoire. Depuis 40 ou 50 ans, nos municipalités se vident et les entrepreneurs hésitent à investir chez nous. C’est parce qu’ils trouvent quelque chose de mieux ailleurs. Redonnons à nos entrepreneurs ce besoin d’investir ici», explique le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis.

Service Agri-Robot est une entreprise qui offre des services liés aux robots de traite dans les fermes agricoles. Elle compte présentement trois employés, mais compte continuer de se développer. «J’étais intéressé par le projet de motel industriel, parce que je ne me voyais pas en train de bâtir un 5 000 pieds carrés, avec tout ce que ça comporte, en continuant de travailler dans mon entreprise», explique le propriétaire de l’entreprise, Stéphane Aubut. Ce dernier aura l'occasion de se porter acquéreur du bâtiment, d'ici trois à six ans. 

Servymac, l'autre entreprise qui s'installera également dans ce motel industriel, fait l’entretien et la réparation de machinerie, et de la vente de pièces de camions. Elle est la propriété des sœurs Annie et Mégie Caron. Cette inauguration est un développement majeur également pour la Municipalité de Saint-Clément, qui bénéficie directement de cet investissement de la part de la MRC des Basques. «Le fait qu’on ait des entreprises prêtes à louer a accéléré le processus (…) Pour Saint-Clément, un montant de 1,2 M$ investi dans notre petit territoire, c’est incroyable. Ce sont des emplois qu’on crée, mais ce sont aussi des gens qu’on retient, qui n’iront pas ailleurs pour installer leur entreprise», ajoute le maire de Saint-Clément, Éric Blanchard.

La MRC des Basques lorgne déjà en direction de Saint-Jean-de-Dieu, de Notre-Dame-des-Neiges et de Trois-Pistoles afin d’y installer les fondations des prochaines constructions du parc industriel éclaté. Ces pistes sont d’ailleurs «très sérieuses», selon le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis. Ce dernier souhaite d’ailleurs pour que les notions de deuxième et de troisième transformation des matières soient appliquées à l’agriculture, tout comme au domaine forestier dans les entreprises de la MRC des Basques.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • oh la la M. Tommy, sortez de chez-vous!! On a tout ça + une école très dynamique avec de l'anglais intensif !!

    christine april - 2019-09-25 18:32
  • Mon cher Tommy, veuillez vous informer avant de faire de tels commentaires. On a une épicerie, un comptoir postale, une école, plusieurs entreprises plus toutes les fermes présentes dans la paroisse. Nous sommes loin d'être fermé.

    Edith - 2019-09-24 12:21
  • 1,2 millions. Pour un village d’a Peine 400 personnes... désolé mais c’est clairement. Exagéré pour un si petit village
    Sur le pont de fermer Soyons réalistes
    Des investissements qui auraient dus et auraient dû aller à des villages plus importants comme st jean de dieu ou trois pistoles On soupoudre l’argent pour maintenir un village artificiellement mort
    Pas d’épicerie. Pas de bureau de poste
    On est rendu la au Québec certains villages doivent fermer. Point. Ça coûte vraiment trop cher. C’est dramatique

    Tommy - 2019-09-23 22:35