Publicité
16 septembre 2019 - 09:29 | Mis à jour : 10:36

J.S. Levesque aide la métropole à se préparer pour l’hiver

Centre de moteur J.S. Levesque de Rivière-du-Loup réalise, depuis quelques mois, un mandat de vérification, de maintenance et de réparation des systèmes mécaniques, électriques, hydrauliques et de traction de diverses machineries de déneigement pour la Ville de Montréal.

Sept engins de soufflage et une quinzaine de chenillettes de déneigement des arrondissements de la métropole ont été convoyés à Rivière-du-Loup à la fin du mois de mai. Chaque équipement fait l’objet d’une entente spécifique d’inspection et de réparation en fonction de besoins identifiés à la pièce. Les techniciens doivent respecter un devis d’inspection et de maintenance fourni par le client, puis procéder aux réparations requises pour assurer le bon fonctionnement de la machinerie en prévision de la prochaine saison hivernale.

Selon le président de J.S. Levesque Ltée, Yves Levesque, cette occasion d’affaires a notamment comme impacts directs de valoriser l’expertise louperivoise et d’injecter de l’argent neuf dans l’économie régionale. Globalement, les travaux effectués auront occupé l’équivalent de trois techniciens à temps complet jusqu’à la fin du mois de septembre. Les matériaux et pièces nécessaires à la réalisation du mandat sont achetés ou fabriqués localement.

J.S. LEVESQUE LTÉE

Fondée en 1920, J.S. Levesque Ltée compte près d’une centaine d’employés dans ses unités de vente, de recherche et développement, de fabrication, de réparation et de distribution établies à Rivière-du-Loup, Boisbriand, Québec, Moncton au Nouveau-Brunswick et Mississauga en Ontario. Elle compte quatre entités d’affaires outre son siège social : Centre de moteur J.S. Levesque, JSL Énergie, Diesel-Bec et New Way Diesel.

L’entreprise se spécialise dans la vente, l’entretien et la réparation de moteurs diesels dans les secteurs de la machinerie lourde et de la marine ainsi que dans la fabrication sur mesure, l’entretien et la réparation de génératrices.

Publicité


Publicité

Commentez cet article