Publicité
20 mars 2019 - 15:19

Budget fédéral : des initiatives intéressantes pour une économie en transformation

Le gouvernement fédéral a déposé le 19 mars un budget proposant des mesures aux entreprises et aux travailleurs qui sont au cœur d’une économie en transformation rapide, croient la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce de la MRC de Rivière- du-Loup (CCMRCRDL).

«Les initiatives présentes comme l’allocation de soutien à la formation, les investissements dans Internet haute vitesse et l’appui aux entreprises innovantes seront utiles aux entreprises de toutes les régions du Québec», affirme Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. «Il faut cependant des moyens plus importants et leur déploiement rapide pour assurer la compétitivité des entreprises et la capacité des employés de répondre aux exigences du marché du travail actuel et futur», ajoute Frédérique Guignard, présidente de la CCMRCRDL.

La FCCQ demandait, dans son mémoire pré budgétaire, des mesures pour aider les entreprises à faire face à la rareté de main-d’œuvre et salue ainsi la bonification de l’exemption des gains du Supplément de revenu garanti, qui incitera les travailleurs expérimentés à faible revenu, les plus susceptibles à avoir besoin de travailler, à rester sur le marché du travail. «Les entreprises à la recherche de main-d’œuvre auraient intérêt à pouvoir maintenir les travailleurs expérimentés en milieu de travail, afin de répondre à leur besoin de main-d’œuvre tout en favorisant le transfert de connaissances», rappellent Stéphane Forget et Frédérique Guignard, alors que plusieurs entreprises de la MRC de Rivière-du-Loup cherchent activement du personnel.

Le gouvernement a compris l’importance d’investir en formation, mais ce qui est proposé dans le budget déposé par le ministre Bill Morneau est nettement insuffisant et sa mise en place progressive ne permettra probablement pas de faire face aux défis urgents du marché du travail, selon la FCCQ, qui prône depuis deux ans la création d’un régime volontaire d’épargne pour la formation continue. Financée à même les fonds de l’assurance-emploi, il faudra prévoir que les employeurs auront leur mot à dire sur l’application d’une telle mesure, notamment quant au moment et au sujet des formations suivies.

La FCCQ et la CCMRCRDL souscrivent à l’objectif du gouvernement fédéral de donner à tous les Canadiens un accès à Internet haute vitesse et saluent les sommes annoncées. «Nous espérons que les sommes seront déployées rapidement et que les programmes feront l’objet d’une évaluation de performance afin d’assurer à tous les ménages et entreprises d’avoir accès aux technologies numériques nécessaires aujourd’hui», précise Frédérique Guignard.

La FCCQ demande également au gouvernement fédéral de collaborer avec le gouvernement du Québec afin de favoriser le déploiement des réseaux numériques dans les zones moins bien desservies, ainsi que dans l’administration et la coordination des programmes afin d’éviter les dédoublements.

La FCCQ et la CCMRCRDL saluent le soutien offert aux producteurs agricoles et l’aide visant à protéger la valeur des investissements des agriculteurs dans les secteurs soumis à la gestion de l’offre à la suite de l’AECG et du PTPGP. «La volonté annoncée du gouvernement fédéral de continuer de collaborer avec l’industrie est essentielle, afin de répondre aux effets possibles de l’AEUCM et nous espérons que les prochaines mesures seront calculées en fonction de la valeur actuelle nette des pertes perpétuelles que subira l’industrie», souligne le président-directeur général de la FCCQ. «Il faut que les producteurs et transformateurs québécois reçoivent leur juste part des compensations, compte tenu de leur importance au sein de l’industrie canadienne», ajoute la présidente de la CCMRCRDL.

Publicité

Commentez cet article