Publicité
21 janvier 2019 - 22:36 | Mis à jour : 23 janvier 2019 - 11:18

Un nouveau directeur du développement économique à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La Ville de Rivière-du-Loup a trouvé le remplaçant de Denis Goulet à la tête de son Service du développement économique. Benoît Cayer, ancien directeur général de Biopterre, a été l'heureux élu. Il entrera en fonction le 18 mars 2019.

M. Cayer a été choisi après un processus de sélection qui a impliqué 10 personnes, selon la mairesse Sylvie Vignet. Cet automne, il a décidé de laisser la direction générale de Biopterre, un poste qu'il occupait depuis un peu plus de 6 ans et demi, afin de trouver «un nouveau défi professionnel».

«On espère avoir trouvé la perle rare avec lui et qu'il l'ait trouvée avec nous», a partagé Mme Vignet, lundi soir, après la séance du conseil municipal au cours de laquelle les élus ont confirmé l'embauche de Benoît Cayer.

«On espère effectuer une belle transition durant le mois de mars. Nous sommes entrain de trouver des façons différentes de voir le développement économique, de revoir notre façon de faire au niveau des projets qui rentrent à la Ville [...] Dans nos développements futurs, on sait très bien que les compétences de M. Cayer seront très intéressantes.»

Détenteur d'un baccalauréat en génie forestier, M. Cayer a déjà été directeur d'usine chez Groupe Lebel et directeur qualité et service après vente chez Lepage Millwork, avant de prendre la direction de Biopterre (La Pocatière) dont le mandat est d'offrir «des services de recherche appliquée et de transfert de technologie, d’aide technique et d’information» dans le domaine des bioressources.

DENIS GOULET

Il y a quelques mois, le directeur du Service du développement économique actuel, Denis Goulet, avait partagé son désir de quitter pour la retraite. Ce départ s'effectuera officiellement le 12 avril prochain après une période de transition.

«M. Goulet a été là pour mettre sur pied un Service de développement économique. Ce n'est pas évident, quand tu arrives, de mettre en place toute la structure et de relier les différents départements. Il a quand même mis un plan d'action très très sérieux sur la planche à dessin. Toute la transition entre les départements, ça représentait un travail de moine. C'était une très bonne personne», a ajouté Sylvie Vignet à son sujet.

«Le développement économique, ce n'est pas seulement la venue d'industries dans un parc industriel. Denis Goulet a quand même travaillé beaucoup sur le projet de la Laiterie Ora, sur le dossier du Carrefour maritime et avec Premier Tech pour leurs projets d'innovation. Il a aussi travaillé Les Rendez-vous de l'innovation à Rivière-du-Loup. Il nous a enligné de ce côté-là et nous en sommes très contents», a-t-elle poursuivi.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article