Publicité
9 août 2018 - 06:59

L’Hôtel 1212 sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 13

Le principal établissement hôtelier du Témiscouata, l’Hôtel 1212 de Dégelis s’est mis sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. Un avis d’intention en ce sens a été donné le 1er aout dernier par le groupe Mallette syndics et gestionnaires inc.

Jean-Marie Castonguay, propriétaire, a commenté à Info Dimanche cette situation difficile. «On est là pour continuer, d’ailleurs les opérations continuent normalement. Nous tentons de trouver une solution», a mentionné M. Castonguay.

En vertu de cet avis, aucun créancier n’a de recours contre la débitrice ou contre ses biens, ni ne peut intenter ou continuer une action, exécution ou autre procédure pour le recouvrement de sa réclamation.

Une liste des créanciers ayant des réclamations de plus de 250 $ accompagne l’avis. Le total de ces réclamations s’élève à 2 260 634 $. Lors du dépôt de la proposition envisagée, un autre avis sera envoyé aux créanciers.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

13 réactionsCommentaire(s)
  • Bonsoir, première victime du développement économique du secteur du casino Cray Rock de Edmunston NB.

    Paul - 2018-08-11 20:32
  • KRTB, Nord du NB et région de Rimouski, supportons notre 1212 en lui donnant droit à notre clientèle constante et fidèle lors des prochaines semaines et des prochains mois. Partageons aussi avec nos amis et familles de l'extérieur.

    André - 2018-08-11 10:53
  • A part Juin - Juillet - Août le reste de l’année doit opérer a perte. Imaginez le coût d’ouvrir les portes pendant les mois d’hiver avec piscine intérieur et 50 chambres vides... Pas évident,,,

    Michel - 2018-08-10 09:25
  • Triste mais prévisible. Les gens qui partent de Québec ou MTL pour des vacances au Québec de plus en plus dispendieuses recherche le bord de l’eau et l’exotisme. Au niveau charme et dépaysement le 1212 a peu a offrir

    Michel - 2018-08-10 07:40
  • On parle de 2.2 millions.... Ça fait pas mal d'argent qui n'a pas été remboursé...

    Jacques - 2018-08-09 20:15
  • Triste...désolant...mais connaissant Jean-Marie pour avoir fréquenté l'établissement à multiples reprises, il fera tout pour conserver ce joyaux à l'appui au développement économique et touristique de la région. Il s'agit là d'un malencontreux développement dont on ne peut attribuer de faute au propriétaire qui s'est littéralement donné corps et âme au développement de l'entreprise. Grâce à la Loi en question , tout n'est pas perdu !
    Bon courage Jean-Marie !

    Bernard Valcourt - 2018-08-09 18:52
  • ils vont recevoir un gros 10 sous dans piastre et encore. mais c'est mieux que rien

    jacques - 2018-08-09 16:15
  • Non non non je ne peux y croire. Triste nouvelle et triste pour la région qui est depuis des années en perte de vitesse de développement. Je suis triste pour cette ville dans laquelle j'ai vécu pendant 29 ans et d'y avoir une maison.en vente depuis 5 ans !

    Nicole L'Italien - 2018-08-09 12:23
  • Merde! C'est pas une bonne nouvelle car j'aime le 1212. Jean-Marie y a mis toute son ardeur et toutes ses bonnes intentions. Des projets comme celui de Centre des Congrès à financement public de la Ville de TSLL ont créé de la division. Si notre SADC et notre MRC aident vraiment les 'bonnes entreprises' de notre région, elles devraient courir en aide. Après tout, c'est bien beau les projets qui ne servent qu'à créer des emplois à ceux qui remplissent les formulaires de subventions. Tels que les projets de Meubles pour les moins nantis : qui ne se procurent même pas de camion pour le besoin primaire de leur secteur d'activité. Moi, je dis : 'sauvons notre resto et hôtel 5 étoiles de notre région!'.

    André Loiselle - 2018-08-09 10:51
  • Ah non, que c'est triste, le manger est tellement bon la!

    Solange - 2018-08-09 10:11
  • Le 1212 en difficulté financière, imaginez un instant si le projet grandiose de centre de congrès et Hôtel de l'ancien maire de TSLL avait pris forme. Comment le privé aurait pu compétitionner avec un centre de congrès en partie subventionné par le public???

    On ne parlerait pas de la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité mais bien de faillite tout court.

    Gilbert Duquette - 2018-08-09 09:18
  • Triste nouvelle! J’ai souvent été a cet établissement et j’ai toujours eu un accueil chaleureux du personnel hôtelier et aussi très bien manger. J’espère que la situation vas se rétablir pour eux.

    Jean François - 2018-08-09 08:55
  • Quelle tristesse pour son propriétaire... Tant de sacrifices, tant d'heures innombrables, tant de passion, tant... Courage monsieur Castonguay! Vous êtes un exemple, l'Exemple de la réussite tout au long de ses années, malgré ce qui arrive.

    François Vézier - 2018-08-09 08:35