Publicité
28 juin 2017 - 10:38 | Mis à jour : 12:20

Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon: La grève est évitée

Toutes les réactions 1

Les travailleurs de la traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon représentés par le Syndicat des Métallos a accepté mardi soir l’offre de l’employeur, Clarke Transport, dans une proportion de 86,4%. Ils obtiennent ainsi une augmentation salariale de près de 10 %. Aux dires même du syndicat, la grève a été évitée de justesse.

Ce nouveau contrat de travail, d’une durée de cinq ans, assure au personnel de bord et de quai ainsi qu’aux employés du restaurant du traversier des augmentations salariales totales de 9,25 %. Les nouveaux salariés ne sont pas en reste puisqu’ils profiteront d’une amélioration du régime de retraite.

Au total, cette entente touche près d'une cinquantaine d'employés. «Les négociations se sont déroulées dans une atmosphère cordiale. Maintenant, nous pouvons regarder en avant», a confié le directeur général de la Traverse Rivière-du-Loup / Saint-Siméon, Serge-Martin Denis.

Selon les Métallos, l’entente comporte aussi un «important rattrapage salarial» pour les employés aux amarres et au trafic de Saint-Siméon et Rivière-du-Loup. «Muni de cette entente, l’employeur compte accroitre le nombre de jours d’ouverture du restaurant dans l’année», a fait valoir par voie de communiqué le représentant syndical, Claude Lévesque.

Rappelons que les syndiqués avaient refusé une première offre finale et globale de l’employeur le 24 mai dernier et avaient accordé un mandat de grève à leur comité de négociation en rejetant les offres patronales. Le syndicat avait assuré vouloir donner toutes les chances aux négociations.

Il apparait aujourd'hui que la reprise du dialogue entre les deux parties a tardé à reprendre si bien que c’est à la suite d’un ultimatum que les discussions ont repris sur les questions salariales, menant au dénouement que l'on connait.

La dernière entente entre Clarke et les syndiqués remontait à juin 2013. Les employés avaient alors voté en faveur des offres patronales dans une proportion de 75%. Cette convention collective qui était valide pour quatre ans est échue depuis le 31 mars dernier.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Heureusement !

    Sinon, la grève aurait pu contribuer en conjugaison avec Mère Nature a faire échouer la saison touristique...

    ;-)

    Le Capitaine Poisson - 2017-07-02 19:14