Publicité

4 juin 2013 - 14:04 | Mis à jour : 15:31

Rivière-du-Loup possède la seule école de pilotage à l’est de Québec

Hugues Albert

Par Hugues Albert, Journaliste

Toutes les réactions 2

Rivière-du-Loup – Aviation MH et Grand Falls Aviation Service viennent de dévoiler les détails de l’implantation d’une nouvelle école de pilotage aérien qui entrera en opération dans moins d’une semaine. L’aéroport de Rivière-du-Loup disposera ainsi de la seule école dans ce type de transport à l’est de Québec.

Déjà six candidats sont inscrits à ce programme de cours alliant théorie et pratique, des étudiants parmi lesquels on retrouve une femme et qui proviennent de diverses municipalités de la région : Rivière-du-Loup, Témiscouata, Saint-Roch-des-Aulnaies, Rimouski.

Grand Falls Aviation Service est une entreprise du Nouveau-Brunswick active dans l’industrie depuis plus d’un quart de siècle et son offre de services en cours de pilotage met à la disposition deux appareils Cessna, un de type 150, l’autre de type 172.

Martin Hivon, propriétaire d’Aviation MH, et Pierre Ouellette, propriétaire de Grand Falls Aviation Service et chef instructeur, expliquaient que tant la licence de pilote privé que de pilote professionnel ainsi que les annotations de nuit et de vol aux instruments seront offertes dans le cadre de ce cours. L’âge minimum requis pour l’obtention de la licence privée est de 17 ans. Aucune limite d’âge n’est imposée. Toutefois, un examen médical complété par un médecin accrédité par Transports Canada est exigé, peu importe l’âge. Les gens de moins de 40 ans devront se soumettre à un examen médical tous les cinq ans, ceux excédant ce seuil (40 ans) à tous les deux ans.

La licence de pilote privé comprend un volet théorique de 60 heures s’étalant sur 10 semaines et un volet pratique de 45 heures. Le coût d’une formation complète menant à l’obtention de la licence de pilote privé varie entre 10 000 et 13 000 $ incluant les taxes.

Les candidats intéressés à une carrière professionnelle doivent obtenir une licence comportant 200 heures de vol au total incluant la licence de pilote privé. Une fois la licence de pilote professionnel acquise, l’élève dispose de tous les atouts pour son embauche dans une entreprise de nolisement ou de travail aérien.

Quand il a pris la direction de l’aéroport de Rivière-du-Loup, Martin Hivon pensait déjà développer cet important volet et pour ce faire il a approché Pierre Ouellette, qui s’est montré intéressé sur-le-champ. Ce dernier sera secondé dans son travail de formation par Julien Flouquet, qui est instructeur de vol.

BANNIÈRE PUBLICITAIRE AÉRIENNE

Aviation MH suggère une autre nouveauté au Bas-Saint-Laurent avec l’avènement d’un service publicitaire de bannière aérienne. On sait que l’entreprise offre déjà une vaste gamme de services aériens dont le vol d’introduction à la voltige aérienne, le tour de ville, la randonnée pilote d’un jour et le service de taxi aérien.

Le président de la Corporation de l’aéroport de Rivière-du-Loup, Jean-Jacques Minville, indiquait pour sa part que de nouveaux hangars seront construits sur le site dans un avenir rapproché et que d’autres annonces seront faites ultérieurement quant à l’offre de services.

 

 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Nouveauté a l aéroport

    Pierre emile - 2013-06-04 16:27
  • Je sais que je rêve, mais un programme technique collégial de pilotage, comme au saguenay, ca mettrais de la vie à notre aéroport..quoique M.Hivon en met déjà beaucoup!

    Guy - 2013-06-04 14:21