X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Les paramédics adoptent un mandat de grève

Chargement du vidéo
durée 31 mai 2013 | 14h48
  • Voir la galerie de photos

    Rivière-du-Loup - Les paramédics en grève? « Oui, mais sans débrayage », répond le président de la Fraternité des Paramédics du Grand-Portage, Daniel Chouinard. Le but est de mettre du sable dans l'engrenage administratif. C'est que la Fédération des paramédics et des employés des services préhospitaliers du Québec (FPESPQ) vient d'adopter un mandat de grève en assemblée générale.

    Un mandat qu'entend respecter la Fraternité des paramédics du Grand Portage qui couvre les localités de Rivière-du-Loup, Saint-Antonin, Notre-Dame-du-Portage, Saint-Arsène, Cacouna, Saint- Épiphane, et de L’Isle-Verte. À Rivière-du-Loup, le vote pour la tenue d'une grève générale illimitée des syndiqués s'est effectué aujourd'hui (vendredi) en après-midi et est effectif depuis la fin de la réunion.

    Déjà, la Fraternité annonce qu'à compter de 16 h les premièrs moyens de pression seront appliqués. « À la base, C'est le volte-face du ministère de la Santé et des services sociaux qui renie présentement sa signature d'une entente de principe conclue en juillet 2012, notamment sur le régime de retraite où il était entendu que le régime serait effectif le 1er juillet 2013 alors que le ministère le repousse au 1er juillet 2015 », souligne Daniel Chouinard.

    Soulignons que les paramédics sont soumis à la Loi des services essentiels. « Je voudrais rassurer la population, tous les services, les appels, seront traités normalement. Il n'est pas question de toucher à la qualité de nos services et aux soins des patients. Nos moyens sont d'ordre administratif. Nous avons un engagement envers la population et nous allons la respecter », rassure le président de la Fraternité.

    Les moyens de pression mis de l'avant seront appelés par la Fédération. Si, comme le dit Daniel Chouinard, les paramédics veulent mettre du sable dans l'engrenage administratif, le premier moyen adopté visera les rapports d'intervention que les techniciens ambulanciers doivent remettre à l'Agence de la santé qui pourrait… s'étirer dans le temps.

    Quant aux paramédics représentés par la CSN-FTQ et qui ont conclu une entente en janvier dernier avec le ministère, les négociations portaient sur des points différents de ceux menés par la Fédération, notamment le fond de retraite. Les premiers se sont entendus sur un régime à deux volets, soit à cotisation déterminée et à prestation déterminée et alors que les négociations avec la Fédération portent plutôt sur un fond à prestation déterminée.

    « C'est un monde de différence, souligne M. Chouinard. Ça cause un préjudice sans précédent aux paramédics qui veulent prendre leur retraite cet été ou à l'automne sans compter que ça repousse de deux ans nos cotisations dans le fond à prestation déterminée. »

    La FPESPQ regroupe 55 associations qui représentent plus de 2 100 paramédics et employés du secteur préhospitalier sur l’ensemble du territoire québécois. Quant à la Coopérative des paramédics du Grand Portage, on dénombre 36 paramédics présents sur le territoire.
     

    commentairesCommentaires

    2

    • PDSD
      Président du Syndicat du préhositalier - CSN
      temps Il y a 9 ans
      J'imagine que le paramédics a mal été cité. Une précision s'impose. Le régime de retraite des paramédics de la CSN comporte 2 volets. Un a cotisation déterminée de 5,8% du salaire annuel et l'autre a prestation déterminée avec un crédit de rente annuelle de 0,835% augmenté à 0,85% en 2015. Les 2 volets d'additionnent et forment une rente au moment de la retraite.

      Les paramédics de la FPESPQ veulent quitter le régime de retraite actuel et créer leur propre régime de retraite à prestation déterminée financé à 50% par les paramédics et l’autre 50% par le MSSS. Le crédit de rente annuelle est de 1,6% mais on ignore le taux de cotisation que les paramédics qui vont participer devront payer.
      Les paramédics de la CSN ont refusé catégoriquement d’embarquer dans ce nouveau régime parce qu’ils ne savent pas comment ça va couter et surtout parce que le MSSS refuse d’assumer seul la cotisation d’équilibre pour écart défavorable (déficits).
      Cela dit, si le MSSS ne respecte pas l’entente sur le nouveau régime de retraite, cela revient à dire qu’il met en péril sa crédibilité dans un contexte de négociation raisonnée. Nous souhaitons bonne chance aux paramédics de la FPESPQ dans leur moyens de pression et espérons que la grève va donner quelque chose dans l’avancement de leur dossier.
    • FD
      François Drouin
      temps Il y a 9 ans
      M. Chouinard n'a pas été mal cité, mais comme il n'est pas membre, ni représentant de la CSN, on ne lui en tiendra pas rigueur. L'information m'a été transmise sous forme de résumé, principalement pour me faire comprendre que les deux organisations syndicales n'ont pas négocié sur les mêmes points. Et si je résume à mon tour, votre régime comporte un volet à cotisation déterminée et un autre volet à prestation déterminée alors que la FPESPQ opte pour un régime à prestation déterminée. La précision a été apportée au texte. Merci.

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 17h20

    Les employeurs invités à appliquer pour Emplois d’été Canada

    Bernard Généreux, député de Montmagny - L’Islet -  Kamouraska - Rivière-du-Loup, invite les employeurs de sa circonscription à soumettre leur candidature au programme Emplois d’été Canada 2023. Les demandes sont acceptées du 29 novembre 2022 au 12 janvier 2023.  Ce programme offre des contributions salariales pour inciter les employeurs à engager ...

    Publié à 10h20

    L’église de L’Isle-Verte sera chauffée jusqu’au 31 décembre

    Le chauffage de l’église de L’Isle-Verte est assuré jusqu’au 31 décembre, à la suite de mobilisation de gens d’affaires et de la communauté. La nouvelle a été annoncée aux paroissiens le 27 novembre lors de la messe tenue à l’église de la Décollation-de-Saint-Jean-Baptiste. Stéphane Ouellet de Litière Ouellet, Alexandre Côté de Cotech et XMetal ...

    Publié à 6h58

    L’UPA demande un meilleur soutien pour les producteurs agricoles

    En marge de l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Bas-Saint-Laurent le mercredi 23 novembre à Rivière-du-Loup, le président Gilbert Marquis et le président de l’UPA nationale, Martin Caron, ont demandé aux deux paliers gouvernementaux la mise en place d’un programme d’aide spécifique pour ...