X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Il sauve un camarade de la noyade au Camp Richelieu Vive la Joie

durée 9 juillet 2024 | 06h56
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    L’altruisme, le sang-froid et le courage d’un jeune homme de Saint-Antonin ont été salués à maintes reprises, ces derniers jours, et pour cause. Antonny Pelletier, 11 ans, a sauvé un jeune camarade de la noyade lors d’une journée d’activités au Camp Richelieu Vive la Joie de Saint-Modeste. 

    Les détails de l’événement demeurent à ce jour imprécis. Une chose est cependant claire : grâce à l’intervention du jeune Antonny, un drame a été évité au camp de vacances fondé il y a maintenant 60 ans. 

    L’adolescent raconte qu’il était dans le plan d’eau du camp de jour lorsqu’il a réalisé qu’un jeune garçon était en détresse non loin de lui. Sans hésiter, il s’est porté à son secours, le ramenant vers la berge. Tout s’est déroulé très rapidement, a-t-il dit, et plusieurs personnes se sont précipitées près d’eux. 

    «Il était en train de se noyer», s’est remémoré Antonny, moins de 48 heures après l’incident. «J’étais juste à côté de lui. Quand je l’ai vu, je l’ai pris et je l’ai sorti de l’eau.»

    La victime, Charles, est un garçon de 7 ans. Le hasard a fait en sorte que ce soit le petit-cousin d’Antonny, mais ce dernier ne l’a pas 
réalisé immédiatement. Cet après-midi de juillet, comme c’est souvent le cas, plusieurs groupes se sont rassemblés près du plan d’eau pour une activité de baignade. Plusieurs enfants étaient réunis. 

    «[Charles et moi] sommes dans deux groupes différents», a-t-il confirmé. «J’ai réalisé que c’était lui une fois sur la plage. Il était en crise et il s’est calmé quand il m’a reconnu.»

    On ignore toujours pourquoi Charles s’est aventuré loin du rivage sans veste de flottaison, alors qu’il ne savait pas nager. On ne sait pas non plus combien de temps il est demeuré la tête sous l’eau. Heureusement, une visite à l’hôpital a confirmé qu’il n’avait gardé aucune séquelle physique importante de l’événement. 

    C’est la mère du jeune garçon qui a raconté ce qui s’était produit sur sa page Facebook. 
Son témoignage, remerciant Antonny pour son courage, a été partagé à de nombreuses 
reprises dans la région et a lancé une pluie 
de reconnaissance à l’endroit du jeune homme. Plusieurs personnes l’ont à leur tour félicité pour son geste jugé héroïque et son grand sang-froid. 

    Un avis partagé par le père d’Antonny, Sébastien Caron Pelletier. «Nous sommes très fiers de lui», a partagé le paternel. «Nous croyons que c’est important d’inculquer à nos enfants de penser aux autres, d’aider leur prochain. Il l’a fait de façon naturelle et c’est tout à son honneur.»

    Il s’est aussi dit heureux que son fils portait une veste de flottaison, même s’il sait très bien nager. L’équipement lui a sans aucun doute donné un coup de main pendant l’intervention. 

    MESURES DE SÉCURITÉ

    Cette histoire a fait le tour des réseaux sociaux et des médias locaux au cours de la dernière semaine. Le dossier étant très émotif, plusieurs personnes ont remis en question les mesures de sécurité déployées au Camp Richelieu Vive la Joie. 

    Selon la direction du Camp, deux sauveteurs formés sont présents lors des activités de baignade, tout comme plusieurs monitrices et moniteurs. «Nous sommes dans les normes établies. Je suis convaincue de notre système», a indiqué Andrée-Anne Marcoux dans un bref entretien écrit. 

    Depuis l’incident, la famille du jeune Charles a été rencontrée et un rapport a été rédigé. Selon Mme Marcoux, des réunions ont également été tenues à l’interne et «des responsables sont allés observer et aider sur le site» pour s’assurer que les mesures de sécurité soient appliquées le plus rigoureusement possible.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 juillet 2024 | 6h57

    École d’immersion française : le milieu toujours en attente d’une réponse 

    L’avenir de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles est toujours en suspens. L’Université Western, qui chapeaute l’institution d’enseignement, tarde à éclaircir ses intentions concernant la reprise ou non de ses activités en sol pistolois.  Selon le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, l’Université Western a récemment reçu le ...

    19 juillet 2024 | 6h31

    Vacances de la construction : la SQ lance un appel à la prudence

    À l’aube des vacances de la construction, la Sûreté du Québec tient à rappeler aux usagers des réseaux routier et récréotouristique que comme chaque année, elle intensifiera ses interventions afin d’inciter à la prudence, autant sur le réseau routier que sur les plans d’eau et les sentiers, et ce, du 19 juillet au 4 août prochain. C’est sous le ...

    19 juillet 2024 | 6h04

    Pluie de médailles pour le Domaine Vallier Robert 

    Le Domaine Vallier Robert, anciennement connu comme étant le Domaine Acer, continue de voir ses produits issus de la fermentation de la sève d’érable briller sur les scènes nationales et internationales. En 2024, l’entreprise d’Auclair, au Témiscouata, a récolté 17 nouvelles distinctions soulignant son expertise dans son domaine.  Au cours des ...