X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un nouveau circuit de découverte d’églises est lancé au Bas-Saint-Laurent

durée 7 juillet 2024 | 06h46
  • Un nouveau circuit touristique, intitulé «Sacrés artisans», voit le jour au Bas-Saint-Laurent. Ce projet, né de la collaboration entre six partenaires, vise à mettre en valeur le riche patrimoine religieux de la région du KRTB en sortant de l’anonymat les habiles artisans qui se cachent derrière ces monuments grandioses.

    Accompagnées par le Conseil du patrimoine religieux du Québec, porteur du projet, les MRC de Kamouraska, du Témiscouata, de Rivière-du-Loup et des Basques ainsi que la Ville de Rivière-du-Loup y révèlent par le fait même les dessous de la construction de neuf de leurs plus belles églises.

    Après des décennies à toucher le ciel, ces temples fascinent toujours autant par le savoir-faire des gens qui les ont érigés, pierre par pierre, et par la minutie et la maestria de ceux qui les ont décorés. «Sacrés artisans» met donc à l’avant-plan les architectes, sculpteurs et peintres qui ont participé à la construction de ces églises ou à l’élaboration de leurs décors intérieurs. «Découvrez les grandes familles d’artisans qui ont créé nos belles églises et laissez leurs murs vous raconter leurs secrets, avec des extraits sonores et vidéos», invite Julie Martin, porte-parole du projet et gestionnaire des programmes culturels et patrimoniaux à la Ville de Rivière-du-Loup.

    DES ANGES ET DES HOMMES

    Gratuit, le parcours est accessible toute l’année, que les portes des églises soient ouvertes ou fermées. À partir d’un panneau et d’un code QR, les participants peuvent suivre le parcours suggéré ou explorer en toute autonomie les contenus multimédias liés à chaque église. 

    Chemin faisant, ils pourront entre autres admirer les sculptures monumentales de Louis Jobin et partir à la rencontre des familles de constructeurs qui ont bâti nos lieux de culte aux XIXe et XXe siècles. Conçus pour valoriser notre patrimoine religieux, ces contenus originaux s'adressent tant aux citoyens et aux élèves des écoles du coin qu’aux touristes.

    Soulignons que les instigateurs du projet souhaitent, dans les prochaines années, élargir le circuit en y ajoutant d’autres partenaires et des églises des quatre coins du Bas-Saint-Laurent.

    Le projet est rendu possible grâce à l’Entente de partenariat régional en tourisme au Bas-Saint-Laurent et à Tourisme Bas-Saint-Laurent. Le projet a bénéficié du soutien de l’Entente de développement culturel du ministère de la Culture et des Communications ainsi que des commandites de l’entreprise JCO Malenfant et du Parc éolien Nicolas-Rioux.

    commentairesCommentaires

    1

    • JG
      Jocelyne Gailloux
      temps Il y a plus d'une semaine
      À quel endroit peut-on trouver les panneaux pour les codes QR? Est-ce possible de les partager ? Quel beau projet pour mieux connaître notre patrimoine que nos bâtisseurs nous on laisser, bravo à tous pour cette réalisation !
    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 juillet 2024 | 6h57

    École d’immersion française : le milieu toujours en attente d’une réponse 

    L’avenir de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles est toujours en suspens. L’Université Western, qui chapeaute l’institution d’enseignement, tarde à éclaircir ses intentions concernant la reprise ou non de ses activités en sol pistolois.  Selon le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, l’Université Western a récemment reçu le ...

    19 juillet 2024 | 6h31

    Vacances de la construction : la SQ lance un appel à la prudence

    À l’aube des vacances de la construction, la Sûreté du Québec tient à rappeler aux usagers des réseaux routier et récréotouristique que comme chaque année, elle intensifiera ses interventions afin d’inciter à la prudence, autant sur le réseau routier que sur les plans d’eau et les sentiers, et ce, du 19 juillet au 4 août prochain. C’est sous le ...

    19 juillet 2024 | 6h04

    Pluie de médailles pour le Domaine Vallier Robert 

    Le Domaine Vallier Robert, anciennement connu comme étant le Domaine Acer, continue de voir ses produits issus de la fermentation de la sève d’érable briller sur les scènes nationales et internationales. En 2024, l’entreprise d’Auclair, au Témiscouata, a récolté 17 nouvelles distinctions soulignant son expertise dans son domaine.  Au cours des ...