X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Maxime Blanchette-Joncas présente son bilan de session

durée 2 juillet 2024 | 06h56
  • Alyson Théberge
    Par Alyson Théberge

    Vidéojournaliste

    Le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, a tracé son bilan de fin de session parlementaire le mercredi 26 juin. Ce dernier a mis de l’avant le dossier de Simon Croz, l’augmentation des bourses d’études fédérales, la proposition de projets de loi par le Bloc Québécois et la crise du logement.

    Le député a d’abord tenu à rappeler le dénouement d’un dossier majeur dans les Basques, soit celui de Simon Croz. «C’est un fait d’armes très important qu’on a réussi à régler», a-t-il exprimé. Il y a de cela près d’un an, une menace d’expulsion planait sur la tête du cinéaste et pistolois d’adoption, Simon Croz. Forcé de quitter le pays, il était contraint de laisser sa famille et sept ans de sa vie derrière pour retourner en France, et ce, en raison d’une simple erreur administrative. Le député en a fait un véritable cheval de bataille.

    La mobilisation #unispoursimon a été un tournant significatif dans le dossier de Simon Croz. Maxime Blanchette-Joncas avait lancé un appel à la solidarité dans l’ensemble de la région du Bas-Saint-Laurent et du Québec. Les citoyens étaient invités à partager une photo avec le mot-clic #unispoursimon en mentionnant le ministre de l’Immigration Marc Miller.

    «On a réussi à démontrer qu’en région, et surtout lorsque les gens se mobilisent ensemble, qu'on est capable de faire la différence. On a dénoué l’impasse», a souligné Maxime Blanchette-Joncas.

    SCIENCES, RECHERCHES ET INNOVATION

    Porte-parole pour le Bloc Québécois en matière de sciences et d’innovation, Maxime Blanchette-Joncas s’est dit particulièrement content des dernières réalisations accomplies sur ce front. Après avoir mis de la pression pendant deux ans sur le gouvernement fédéral, le député bloquiste a réussi à obtenir un investissement de 1,8 G$ en sciences et en recherches.

    L’augmentation des bourses d’études fédérales est néanmoins ce dont il est le plus fier. «[Celles-ci] n’avaient pas bougées d’un sou depuis 20 ans!», s’est exclamé le député. Un investissement de 825 M$ pour les étudiants aux cycles supérieurs et doctoraux a été octroyé, afin de «soulager» la relève scientifique. Selon lui, cela permettra aux futures générations de poursuivre leurs études, de faire émerger les meilleurs talents et favorisera la rétention des meilleurs cerveaux.

    ACTIONS DU BLOC QUÉBÉCOIS

    Parmi les actions posées par son parti, Maxime Blanchette-Joncas a souligné le dossier de l’immigration. Le Bloc Québécois a insisté afin de faire respecter les positions du Québec quant à sa capacité d’accueil des demandeurs d’asile  et pour qu’Ottawa paye sa part des coûts. «On a réellement réussi à aller chercher un gain significatif», a exprimé le député, précisant l’obtention d’une entente de 750 M$.

    Le Bloc Québécois a aussi déposé le projet de loi C-367, visant à éliminer l’exception religieuse de la loi qui criminalise les propos haineux ou incitant à la violence. «Pour nous, c’est déplorable, inacceptable.» Le Bloc est également revenu à la charge avec le projet de loi C-319, proposant d’augmenter la pension de la Sécurité de la vieillesse pour les aînés à partir de 65 ans, plutôt que de 75 ans.

    CRISE DU LOGEMENT

    Concernant la crise du logement qui n’épargne pas la circonscription, Maxime Blanchette-Joncas s’est dit heureux des sommes débloquées afin de financer plusieurs dossiers, notamment des montants de 23 M$, de 9,3 M$ et de 23,5 M$ qui devraient créer 253 nouveaux logements à Rimouski.

    Rappelons qu’en 2023, le taux d’inoccupation des logements à Rimouski était de 0,6 %. Il s’agit de l’une des villes les plus sévèrement touchées par la crise dans la province. Le député a toutefois reconnu que les besoins dans le Témiscouata et les Basques sont criants, et que des projets devraient voir le jour prochainement.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 juillet 2024 | 6h57

    École d’immersion française : le milieu toujours en attente d’une réponse 

    L’avenir de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles est toujours en suspens. L’Université Western, qui chapeaute l’institution d’enseignement, tarde à éclaircir ses intentions concernant la reprise ou non de ses activités en sol pistolois.  Selon le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, l’Université Western a récemment reçu le ...

    19 juillet 2024 | 6h31

    Vacances de la construction : la SQ lance un appel à la prudence

    À l’aube des vacances de la construction, la Sûreté du Québec tient à rappeler aux usagers des réseaux routier et récréotouristique que comme chaque année, elle intensifiera ses interventions afin d’inciter à la prudence, autant sur le réseau routier que sur les plans d’eau et les sentiers, et ce, du 19 juillet au 4 août prochain. C’est sous le ...

    19 juillet 2024 | 6h04

    Pluie de médailles pour le Domaine Vallier Robert 

    Le Domaine Vallier Robert, anciennement connu comme étant le Domaine Acer, continue de voir ses produits issus de la fermentation de la sève d’érable briller sur les scènes nationales et internationales. En 2024, l’entreprise d’Auclair, au Témiscouata, a récolté 17 nouvelles distinctions soulignant son expertise dans son domaine.  Au cours des ...