X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Amélie Dionne préoccupée par le maintien des soins de santé de proximité au Témiscouata

durée 26 juin 2024 | 14h44
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Interpellée par les élus et des médecins du Témiscouata dans le dossier des services d’obstétrique de l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac, la députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne, a soutenu être préoccupée par la situation et au travail afin de soulever des solutions concrètes. 

    Par voie de communiqué, le 26 juin, Mme Dionne a soutenu avoir multiplié les rencontres avec des intervenants du milieu au cours des derniers mois. Elle dit être bien au fait des défis rencontrés au centre hospitalier témiscouatain. 

    «En ce qui a trait au service d’obstétrique, pour le bien des futures mamans et pour assurer une prévisibilité pour la saison estivale, la décision du CISSS du Bas-Saint-Laurent d’établir un corridor de service en continu vers Rivière-du-Loup était la solution la plus efficace et bénéfique pour tous. Mais sachez que cette situation est temporaire et nous travaillons très fort à rétablir le service à Notre-Dame-du-Lac», a-t-elle déclaré. 

    Amélie Dionne concède que «la situation est très fragile au Témiscouata depuis des mois». Elle estime qu’une bonne partie de la solution passera éventuellement par une réorganisation de l’urgence.

    À ce sujet, elle a dernièrement rencontré la directrice adjointe exécutive à l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac pour discuter des futurs les travaux de l'urgence qui permettront de sortir les soins intensifs de l'unité de soins et de réorganiser les équipes d'une façon qui soit davantage pertinente et rassurante pour le personnel.

    La députée a également rencontré le préfet de la MRC de Témiscouata, Serge Pelletier, afin d’aborder le sujet de la formation d’un comité terrain pour réfléchir à des solutions. 

    Amélie Dionne soutient finalement que l’attraction et la rétention du personnel sont primordiales. «Nous en sommes également à la création des équipes volantes publiques. La finalisation des premières embauches a débuté. Rappelons que 1 200 personnes ont déjà envoyé leur candidature pour faire partie de l’équipe volante qui, rappelons-le, vise à renforcer notre réseau public dans notre région, et dans l’ensemble des régions du Québec.»


     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 juillet 2024 | 6h57

    École d’immersion française : le milieu toujours en attente d’une réponse 

    L’avenir de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles est toujours en suspens. L’Université Western, qui chapeaute l’institution d’enseignement, tarde à éclaircir ses intentions concernant la reprise ou non de ses activités en sol pistolois.  Selon le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, l’Université Western a récemment reçu le ...

    19 juillet 2024 | 6h31

    Vacances de la construction : la SQ lance un appel à la prudence

    À l’aube des vacances de la construction, la Sûreté du Québec tient à rappeler aux usagers des réseaux routier et récréotouristique que comme chaque année, elle intensifiera ses interventions afin d’inciter à la prudence, autant sur le réseau routier que sur les plans d’eau et les sentiers, et ce, du 19 juillet au 4 août prochain. C’est sous le ...

    19 juillet 2024 | 6h04

    Pluie de médailles pour le Domaine Vallier Robert 

    Le Domaine Vallier Robert, anciennement connu comme étant le Domaine Acer, continue de voir ses produits issus de la fermentation de la sève d’érable briller sur les scènes nationales et internationales. En 2024, l’entreprise d’Auclair, au Témiscouata, a récolté 17 nouvelles distinctions soulignant son expertise dans son domaine.  Au cours des ...