X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Bilan positif du projet «Culbutes et jonglerie, équilibre ta vie!»

durée 18 juin 2024 | 06h31
  • Entre les mois de janvier et d’avril 2024, les écoles du JALL ont eu la chance d’accueillir un projet mettant de l’avant les arts du cirque. «Culbutes et jonglerie, équilibre ta vie!», coordonné par la Cie de création Le Moulin à vent Productions, visait à inspirer les élèves par la démarche artistique d’un duo cirque et musique, puis le langage du cirque.

    Grâce à un suivi sur 12 semaines de six artistes, les élèves ont été exposés à de nouvelles formes d’expression et des disciplines qui se concentrent sur trois fondamentaux : le corps, le mouvement dans l’espace et l’objet.

    «Non seulement, nous voulions éveiller les élèves aux joies des arts du cirque, mais nous tenions aussi à le faire en symbiose avec les enseignants impliqués et leurs besoins pédagogiques. Chacun des six artistes sélectionnés, avaient également des bases ou une formation complète en pédagogie», précise le directeur général et artistique du Moulin à vent Productions, Christophe Meunier.

    À plus d’une dizaine des reprises, pour des périodes de 2 à 3 jours, les artistes se sont déplacés dans les écoles primaires du JALL afin d’enseigner entre autres la jonglerie, l’acrobatie, les disciplines aériennes, la manipulation d’objets, mais aussi les percussions avec drums.

    «Le projet nous a augmenté le temps d’activités physiques au quotidien. Les artistes ont permis aux enfants d’apprendre différentes disciplines de cirque et de percussions dans le plaisir et la rigueur. Cela permettait aux enfants de se dépenser et de développer leur motricité globale et leur motricité fine», précise l’enseignante Stéphanie Lavoie.

    En plus d’exposer les élèves à de nouvelles pratiques artistiques, «Culbutes et jonglerie, équilibre ta vie!» a aussi eu des retombées positives inattendues pour les élèves.

    «Tous ces apprentissages ont un impact en classe. Les élèves ayant de plus grands défis, un engagement instable et une motivation fragile provoqués par de grandes difficultés d’apprentissage ont été plus grandement impactés positivement par notre projet culturel en cirque. La fréquence des ateliers a permis le développement d’un lien d’attachement et d’une proximité avec les artistes qui sont devenus des personnes très signifiantes pour ceux-ci. La sensibilité des artistes envers les différences de nos élèves a rendu leur intervention cohérente avec notre approche pédagogique et les besoins individuels», ajoute l’enseignant David Lord.

    Le projet a été réalisé avec le soutien du ministère de l’Éducation dans le cadre du volet «Une école accueille un artiste ou un écrivain» du programme «La culture à l’école». Il s’est terminé avec la présentation d’un grand spectacle multidisciplinaire, réalisé par les élèves et présenté aux parents.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 juillet 2024 | 6h57

    École d’immersion française : le milieu toujours en attente d’une réponse 

    L’avenir de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles est toujours en suspens. L’Université Western, qui chapeaute l’institution d’enseignement, tarde à éclaircir ses intentions concernant la reprise ou non de ses activités en sol pistolois.  Selon le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, l’Université Western a récemment reçu le ...

    19 juillet 2024 | 6h31

    Vacances de la construction : la SQ lance un appel à la prudence

    À l’aube des vacances de la construction, la Sûreté du Québec tient à rappeler aux usagers des réseaux routier et récréotouristique que comme chaque année, elle intensifiera ses interventions afin d’inciter à la prudence, autant sur le réseau routier que sur les plans d’eau et les sentiers, et ce, du 19 juillet au 4 août prochain. C’est sous le ...

    19 juillet 2024 | 6h04

    Pluie de médailles pour le Domaine Vallier Robert 

    Le Domaine Vallier Robert, anciennement connu comme étant le Domaine Acer, continue de voir ses produits issus de la fermentation de la sève d’érable briller sur les scènes nationales et internationales. En 2024, l’entreprise d’Auclair, au Témiscouata, a récolté 17 nouvelles distinctions soulignant son expertise dans son domaine.  Au cours des ...