X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Fin de la grève des salariés d’Autobus Camille Mailloux

durée 10 juin 2024 | 10h20
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste

    Un peu plus de deux semaines après avoir déclenché une grève d’un mois, les chauffeurs syndiqués d'Autobus Mailloux se sont entendus sur les termes d'une nouvelle convention collective. Les travailleurs ont voté l'entente d’une durée de 5 ans à 90 % le 7 juin, mettant ainsi fin au piquetage. Les conducteurs ont donc retrouvé leurs trajets et accueilli les jeunes le 10 juin. 

    «On a quand même eu une bonne offre. Les négociations ont été dures, mais ça a bien été pareil», a souligné Martin Plourde, président du syndicat. La dernière portion de la grève débutée le 22 mai a permis de débloquer les négociations. Il indique aussi que le centre de services scolaires devait bientôt lancer des appels d’offres pour les contrats de transport scolaire.

    Dans la nouvelle convention collective, les conducteurs auront droit à un jour maladie de plus, portant leur total à cinq. Ils ont aussi eu une augmentation significative de leur salaire qui sera rétroactive au 1er juillet 2023. Elle prévoit une hausse globale de 18 %, soit 20 % pour les horaires de deux sorties (25 heures) et 10 % pour les horaires de trois sorties (31 heures). Les trajets ont donc respectivement passé de 562 $ à 675 $ et de 703 $ à 775 $. Une indexation nette de leur salaire reçue du centre de services scolaires est aussi prévue. Celle-ci varie avec l’IPC et est chiffrée à 1,5 % pour la prochaine année scolaire.

    L’entente est survenue à quelques semaines de la fin de l’année scolaire. Selon Pauline Bélanger, présidente du Conseil central du Bas-Saint-Laurent–CSN, toutes les parties souhaitaient que le conflit se règle avant l’été. «Les gens étaient heureux de la finalité de la grève parce qu’évidemment, ils avaient hâte de retourner au travail, de voir les tout-petits, les élèves. Ça leur manquait quand même, ils sont habitués de travailler avec les enfants», a-t-elle partagé.

    En tout, 26 circuits du Centre de services scolaire de Kamouraska -Rivière-du-Loup et 4 circuits du Centre de services scolaire du Fleuve-et-des-Lacs touchant quelque 2000 élèves ont repris le 10 juin.

    Mme Bélanger estime que la négociation a permis de retrouver une partie d’attractivité pour la relève. «Même si ce n’est pas encore l’idéal pour faire vivre une famille, au moins on a gagné un peu de terrain pour assurer la pérennité de ce service et d’avoir des gens qui veulent travailler», a-t-elle conclu. L’entente collective se terminera en 2028.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h57

    Se mobiliser pour la propreté de la Pointe à Rivière-du-Loup

    Au cours des dernières semaines, des citoyens de Rivière-du-Loup ont remarqué qu’avec l’apparition du beau temps, des déchets ont aussi commencé à parsemer le parc de la Pointe. Conséquence du début de la saison estivale qui approche à grands pas, mais aussi du manque de civisme de certaines personnes. La Ville estime que la communauté doit se ...

    Publié à 6h42

    Une nouvelle certification collégiale en initiation à la pédagogie musicale au Cégep de Rivière-du-Loup

    Le Service de la formation continue du Cégep de Rivière-du-Loup annonce la création d’une nouvelle certification collégiale intitulée Initiation à la pédagogie musicale. Fruit d’une collaboration avec l'École de musique Alain-Caron (ÉMAC) de Rivière-du-Loup, cette formation de 70 heures vise à outiller les personnes qui enseignent ou qui souhaitent ...

    Publié à 6h33

    Bernard Bélanger reçoit l’Ordre national du Québec

    L’apport significatif à l’évolution et au rayonnement du Québec du président du conseil d’administration de Premier Tech, Bernard Bélanger, sera reconnu, le 19 juin prochain à Québec. L’entrepreneur louperivois se verra alors remettre le grade d’officier de l’Ordre national du Québec des mains du premier ministre du Québec, François ...