X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Négociation des enseignants

La FSE-CSQ et l’APEQ signent les ententes nationales

durée 10 juin 2024 | 09h49
  • La Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ) et l'Association des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ) ont procédé le 8 juin dernier à la signature, avec la partie patronale, de l'entente nationale sur les conditions de travail des enseignantes et enseignants qu'elles représentent. 

    Son entrée en vigueur était le lendemain, permettant ainsi de préparer dès que possible la prochaine année scolaire. Le gouvernement devra également verser aux enseignants les augmentations salariales rétroactives au 1er avril 2023 dans les 60 jours suivant la signature officielle, ce qui veut dire au plus tard à la mi-août.

    «Nous tenons à remercier et à féliciter nos équipes de négociation qui, fortes de leur expérience, ont travaillé sans relâche en évitant les écueils toujours présents dans ce genre d'exercice», ont souligné Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ et Steven LeSueur, président de l'APEQ.

    Rappelons que l'entente de la FSE-CSQ et de l'APEQ comporte notamment la bonification des échelons 1 à 15 de l'échelle salariale, à laquelle il faut ajouter, pour tous, les paramètres généraux de 17,4 % sur 5 ans négociés à la table centrale. On y trouve aussi 74 M$ en soutien pour la composition de la classe et plusieurs mesures afin d'alléger la tâche, comme la possibilité de faire du télétravail lors du quart des journées pédagogiques, l'ajout d'aides à la classe et la reconnaissance automatique d'une heure d'encadrement minimum par semaine dans la tâche éducative pour tous les enseignants du primaire, non inscrite à l'horaire.

    Bien que ce règlement présente des avancées intéressantes, tant la FSE-CSQ que l'APEQ conviennent que du travail reste à faire au regard de l'amélioration des conditions d'exercice du personnel enseignant.

    «Nous avons fait ce chemin grâce à l'extraordinaire mobilisation des enseignants et de la solidarité du Front commun. Maintenant, la FSE-CSQ poursuivra son travail avec une offensive pédagogique et professionnelle pour alléger la tâche et revoir la composition de la classe par d'autres voies que celles de la négociation», a ajouté Mme Scalabrini.

    LES NÉGOCIATIONS DU NORD S’ÉTERNISENT

    La FSE-CSQ et l'APEQ tiennent à dénoncer les délais particulièrement longs des négociations pour les enseignantes et enseignants de l'Association des employés du Nord québécois (AENQ-CSQ).

    «Considérant l'immensité des besoins dans les établissements scolaires du Nord québécois, il est nécessaire de hâter le pas afin de répondre rapidement aux importantes problématiques qui ont un impact à la fois sur les conditions de vie et d'exercice du personnel et sur les conditions d'apprentissage des élèves», ont rappelé Mme Scalabrini et M. LeSueur.

    commentairesCommentaires

    0

    Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h57

    Se mobiliser pour la propreté de la Pointe à Rivière-du-Loup

    Au cours des dernières semaines, des citoyens de Rivière-du-Loup ont remarqué qu’avec l’apparition du beau temps, des déchets ont aussi commencé à parsemer le parc de la Pointe. Conséquence du début de la saison estivale qui approche à grands pas, mais aussi du manque de civisme de certaines personnes. La Ville estime que la communauté doit se ...

    Publié à 6h42

    Une nouvelle certification collégiale en initiation à la pédagogie musicale au Cégep de Rivière-du-Loup

    Le Service de la formation continue du Cégep de Rivière-du-Loup annonce la création d’une nouvelle certification collégiale intitulée Initiation à la pédagogie musicale. Fruit d’une collaboration avec l'École de musique Alain-Caron (ÉMAC) de Rivière-du-Loup, cette formation de 70 heures vise à outiller les personnes qui enseignent ou qui souhaitent ...

    Publié à 6h33

    Bernard Bélanger reçoit l’Ordre national du Québec

    L’apport significatif à l’évolution et au rayonnement du Québec du président du conseil d’administration de Premier Tech, Bernard Bélanger, sera reconnu, le 19 juin prochain à Québec. L’entrepreneur louperivois se verra alors remettre le grade d’officier de l’Ordre national du Québec des mains du premier ministre du Québec, François ...