X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Encore quelques mois avant les bacs bleus dans Les Basques 

durée 10 mai 2024 | 06h02
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La collecte de matières recyclables par sac se poursuivra encore quelques mois dans la région des Basques. L’arrivée des bacs bleus, attendue initialement en juin, a été reportée, forçant du même coup la MRC à retarder la mise en service d’un nouveau système de collecte sélective sur son territoire.

    Éco Entreprise Québec, l’organisme désigné pour gérer la collecte sélective sur l’ensemble du territoire québécois, devait initialement livrer les milliers de bacs bleus attendus dans Les Basques à la fin juin. Or, il lui sera impossible de respecter cet engagement, devant vraisemblablement gérer un trop grand nombre de demandes à travers la province. 

    La MRC des Basques devra donc poursuivre la collecte par sac pour encore quelques mois. Pour ce faire, elle a lancé un appel d’offres, le 1er mai, afin de dénicher une entreprise pouvant poursuivre la collecte dans sa forme actuelle. 

    «On s’était fait dire qu’on aurait nos bacs bleus et qu’on pourrait commencer la cueillette sélective [dans les prochaines semaines], mais ça n’arrivera pas», a réagi le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, cette semaine. 

    «Il n’y a pas juste dans Les Basques où on ne récupère pas avec de gros bacs bleus.  
    Avant de commander les bacs, Éco Entreprise Québec souhaite faire une enquête sur l’ensemble du territoire québécois et établir combien de bacs ils vont avoir besoin pour répondre aux besoins. C’est ce qui occasionne un délai qui n’était pas prévu», a-t-il expliqué. 

    Depuis la fermeture de Récupération des Basques, c’est l’entreprise Service sanitaire Alain Deschênes qui assure les services de collecte et de transport des résidus ultimes et encombrants, des matières organiques et des recyclables sur le territoire des Basques. Celle-ci pourrait être intéressée, comme d’autres, par le nouveau mandat, croit Bertin Denis. 

    Ce dernier soutient que le contrat ne pouvait pas être conclu de gré à gré, en respect de la Loi sur les contrats des organismes publics, puisque sa valeur sera trop élevée. Les résultats de l’appel d’offres seront connus le 10 juin. 

    Pour le moment, la MRC des Basques ne sait pas avec certitude quand elle pourra aller de l’avant avec la collecte sélective. Bertin Denis ne s’attend pas à du nouveau avant l’automne. 

    Quoi qu’il en soit, les choses devraient rentrer dans l’ordre d’ici la fin du mois de décembre 2024. La date d'entrée en vigueur du système modernisé de collecte sélective, sous le principe de la responsabilité élargie des producteurs, est le 1er janvier 2025, selon le ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs.

    D’ici là, les citoyens du territoire ne devraient voir aucune différence dans le processus de collecte. 

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    29 mai 2024 | 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    29 mai 2024 | 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    29 mai 2024 | 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...