X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Intention de fusion entre les groupements forestiers de Témiscouata et Métis-Neigette  

durée 9 mai 2024 | 06h30
  • Le Groupement forestier de Témiscouata et le Groupement forestier Métis-Neigette présenteront un projet d’intention de fusion mutuelle lors d’une assemblée générale de leurs membres le 20 juin prochain. Les membres présents devront alors décider d’accepter ou non ce projet. 

    Tous deux en bonne santé financière, les deux groupements forestiers souhaitent se fusionner pour unir leurs forces et se donner les moyens de poursuivre leur développement et leur diversification. 

    «La fusion a pour objectif d’accroître les retombées pour nos membres et nos communautés dans le respect de nos missions d’origine. Nos deux groupements forestiers ont connu une croissance importante dans les dernières années et nous désirons poursuivre cette croissance en diversifiant davantage nos activités et en saisissant des opportunités d’affaires grâce à cette fusion. Un des objectifs poursuivis est également d’avoir une meilleure stabilité face aux enjeux de la main-d’œuvre. De plus, nos deux groupements forestiers étant actifs dans les mêmes domaines d’activités (aménagement forestier, récolte, transformation des bois feuillus et acériculture), les synergies potentielles sont nombreuses», indiquent Benoît Dumont et Pierre Sirois, présidents des conseils d’administration des groupements forestiers concernés.

    Le projet de fusion qui sera proposé aux membres prévoit que le groupement fusionné porterait le nom de Groupement forestier Métis-Neigette-Témiscouata et que le siège social serait à Auclair. Les bureaux d’affaires de Saint-Elzéar-de-Témiscouata, de Saint-Gabriel-de-Rimouski et de Rimouski demeureraient ouverts. Le conseil d’administration serait formé de 13 administrateurs, soit six administrateurs provenant du territoire de chacun des deux groupements et un administrateur coopté par les membres du conseil d’administration. 

    Une codirection générale formée des deux directeurs généraux actuels assurerait la gestion de l’organisation pour la période de transition de deux ans à la suite de la fusion. Aucune coupure de postes et aucune fermeture de bureaux ou d’usines ne sont prévues à la suite de la fusion. 

    Si les membres décident d’entériner le projet d’intention de fusion lors de l’assemblée générale, la fusion entre les deux groupements forestiers sera effective le 1er avril 2025. À compter de juin 2024, et jusqu’à avril 2027, s’amorcera une période de transition afin de mettre en œuvre la fusion et harmoniser les politiques et opérations. Les employés seront impliqués dans ce processus. 

    En allant de l’avant, le nouveau Groupement forestier Métis-Neigette-Témiscouata deviendrait le plus gros groupement forestier au Québec avec un chiffre d’affaires, incluant leurs filiales, de 140 M$, comptant plus de 400 employés, regroupant 2 650 membres producteurs, tout en étant un joueur important du sciage de feuillus et de l’acériculture. 

    Actuellement, le Groupement forestier de Témiscouata compte 850 membres producteurs forestiers ou travailleurs. Il réalise des travaux d’aménagement forestier et de récolte en forêt privée et publique et est actionnaire de Bégin et Bégin et Groupe NBG, deux scieries de feuillus situées à Lots-Renversés et Rivière-Bleue. Il possède depuis peu une érablière de 35 000 entailles.  

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    29 mai 2024 | 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    29 mai 2024 | 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    29 mai 2024 | 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...