X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Pour des services de proximité

Les CLSC deviendront la porte d’entrée pour les personnes aînées

durée 5 mai 2024 | 06h32
  • Le rôle des CLSC sera bonifié au cours des prochains mois afin qu'ils deviennent le point d'accès principal aux soins et aux services pour les personnes aînées. La ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé, Sonia Bélanger, en a fait l'annonce ce 3 mai à l'occasion de l'événement Première ligne en santé qui se tenait à Montréal.

    La mise en œuvre de cette initiative se fera graduellement dans les CLSC au courant de l'année 2024 et sera terminée d'ici l'automne 2025. Cela permettra aux personnes aînées d'avoir, à un seul endroit, accès à l'ensemble des programmes pour les aînés et les personnes proches aidantes, que ce soit pour obtenir de l'information sur les ressources communautaires, avoir une évaluation pour le soutien à domicile ou être dirigées au bon endroit, avec la bonne équipe. Cela contribuera également à mieux repérer les personnes en perte d'autonomie afin d'agir en prévention.

    Le gouvernement répond ainsi à une des recommandations de la Commissaire à la santé et au bien-être, qui souhaitait implanter des bureaux régionaux pour les personnes aînées afin d'avoir accès au soutien à domicile. Les CLSC, avec leur présence dans l'ensemble du territoire québécois, étaient tout indiqués pour remplir ce rôle.

    «Au fil des ans, le rôle des CLSC n'a pas été suffisamment valorisé. Nous souhaitons leur redonner cette vocation de services de proximité afin de regrouper à un seul et même endroit toute l'information pour les personnes aînées. Que ce soit au téléphone ou en personne, le personnel aura tout en main pour bien les diriger et leur permettre d'avoir accès à des services et des soins adaptés à leurs besoins, et en travaillant en équipe avec de nombreux partenaires. Un réseau de la santé et des services sociaux à échelle humaine, c'est éviter d'avoir à cogner à de nombreuses portes pour avoir des réponses. Je suis très fière de faire ça pour les personnes aînées du Québec, elles le méritent!», exprime Sonia Bélanger, ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé. 

    commentairesCommentaires

    4

    • VL
      Valmont Lafrance
      temps Il y a 3 semaines
      Bonjour. À tous chers Ministre Madame Belanger ce que vous avez annoncé le 03/05/2024 pour les personne âgée dans les CHSD Il vous reste beaucoup de travail à. Faire moi j’ai travaillé de îlet sur mers à St Marc des Carrières comme en gardiennage en sécurité pour des firme privé. Croyez moi ça n’a pas été un succès temps posé le respecte il y a eu dles quarts non respectez je suis diabétique ont me répondaient manque personnel. Alors j’ai changé endroit. Valmont. Québec
    • GG
      Guy Gicquel
      temps Il y a 3 semaines
      J'ai de la chance mon Clsc métro me traite déjà comme un Roi...Qu'est-ce que ça va être quand je serai un vieux Roi puisque je n'ai que 89 ans..? J'ai hâte d'être vieux !
    • DS
      Denyse Simard
      temps Il y a 3 semaines
      Évaluation, prévention, information On a déjà ça par les organismes communautaires, et depuis des années il y a des milliers de sondages pour connaître nos besoins qui sont dans L’ACTION , services directs. ça me déçoit, je pensais qu’à l’avenir les services médicaux. médecins, infirmières pourraient être donnés par les clsc pour désencombrer les urgences ,les cliniques médicales. Des soins à domicile aussi. Depuis qu’on a remis de l’argent dans le système, on donne moins d’heures de service et on a augmenté le coût. Je demande qu’on arrête de réfléchir. Mais plutôt miser sur L’AGIR SVP
    • DLS
      Diane Lessard-Simard
      temps Il y a 3 semaines
      Ce serait bien qu'il y ait une urgence mineure pour répondre à nos inquiétudes, et ce pour tous les résidents même si leur médecin de famille n'est pas n'est pas dans la même région, ça libérerait les hôpitaux. De même, tous les Clsc devraient avoir un service de radiologie, le nôtre n'en possède pas depuis plus de 5 ans, ce qui implique des déplacements de plus de 20 km en hiver.
    AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS
    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    29 mai 2024 | 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    29 mai 2024 | 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    29 mai 2024 | 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...