X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Deuil périnatal

Une peluche pour briser l’isolement

durée 6 mai 2024 | 06h00
  • Alyson Théberge
    Par Alyson Théberge

    Vidéojournaliste

    Dans l’adversité, une simple attention peut faire la différence, ou du moins, aider à traverser une épreuve difficile. Aurélie Gosselin, propriétaire de l’entreprise locale Lili Crayon, confectionne soigneusement de petits oursons en peluche, lesquels seront offerts aux familles qui pleurent la perte d’un enfant.

    Cette initiative a vu le jour il y a quelques mois, et déjà, les retours sont positifs sur les réseaux sociaux. «J’ai eu beaucoup de commentaires et de témoignages, autant sur mes publications qu’en message privé», lance Aurélie Gosselin. «Je crois que, parfois, juste de sentir qu’on n’est pas tout seul là-dedans, ça fait du bien.»

    Voilà un moment qu’Aurélie Gosselin souhaitait s’impliquer dans une cause. «Je ne savais pas trop comment, de quelle façon je voulais contribuer», raconte-t-elle. «À la naissance de mon garçon, il y a eu des petites complications qui ont fait en sorte qu’il a dû être transféré au CHUL pendant un certain temps.»

    Beaucoup de stress et d’inquiétudes pour les nouveaux parents qui ont finalement pu retourner à la maison avec un bébé en santé. Malheureusement, ce scénario n’est pas le même pour bon nombre de familles. «Là-bas, j’ai côtoyé des familles qui vivaient la perte périnatale […] Ça m’a chamboulé», exprime-t-elle.

    Cette situation a été l’événement déclencheur; Aurélie Gosselin avait enfin trouvé sa cause. L’étincelle était là, et elle brillait comme une étoile dans la nuit.

    Le deuil périnatal est une réalité importante, peu connue et sur laquelle on fait trop souvent silence. «Lorsque je suis arrivée à la maison, je me suis dit “Il faut que je fasse quelque chose.” […] C’est une cause qui touche tout le monde, et personne n’est à l’abri.»

    PELUCHES ET PYJAMAS

    L’artisane s’était déjà amusée à créer quelques modèles de peluches avec les premiers pyjamas de son bébé. «Je voulais me créer un souvenir. Je trouvais ça malheureux de les mettre dans le garde-robe et qu’ils prennent la poussière, qu’ils passent aux oubliettes, un peu, au fil des années», explique Aurélie Gosselin. «Je voulais vraiment quelque chose de concret, quelque chose que je puisse mettre dans sa chambre, et voir à tous les jours.» C’est ainsi qu’elle a décidé de lancer «Les petits compagnons», des animaux en peluche personnalisables.

    Dans le but de soutenir cette cause qui lui tient à cœur, le deuil périnatal, Aurélie Gosselin a eu l’idée de revoir les dimensions de son premier modèle, l’ourson en peluche. Elle lui a apporté des modifications afin qu’il puisse entrer parfaitement dans les petites boîtes souvenirs destinées aux familles endeuillées, offertes dans plusieurs hôpitaux au Québec. À l’intérieur de ces boîtes, on retrouve divers articles commémoratifs tels que des empreintes et des mensurations.

    «Les minis compagnons» sont tous confectionnés à la main, de A à Z. Ces petits oursons en peluche d’environ 7 pouces sont fabriqués avec des pyjamas de bébé. Qu’ils soient tachés ou troués, les pyjamas sont transformés, avec la plus grande délicatesse, en petites peluches qui sauront assurément mettre un baume sur le cœur des familles traversant cette épreuve.

    Les personnes intéressées à soutenir la cause et à y contribuer en faisant don des pyjamas que leurs bébés ne portent plus sont invitées à communiquer avec Aurélie Gosselin via la page Facebook ou Instagram de Lili Crayon. 

    LILI CRAYON

    Fondée en 2021, l’entreprise louperivoise offre divers articles pour bébé; bavettes, pinces à cheveux, boucles, mobiles, peluches, etc. Lili Crayon propose également une vaste collection de chouchous en satin disponibles en 21 couleurs et 5 tailles différentes, des porte-clés en tissus et plus encore.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    29 mai 2024 | 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    29 mai 2024 | 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    29 mai 2024 | 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...