X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Saint-Simon-de-Rimouski intentera une poursuite au civil

durée 17 avril 2024 | 15h08
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Victime d’une fraude de 305 000 $ entre 2020 et 2022, la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski a finalement mandaté une firme d’avocats de Québec afin qu’elle entame des démarches juridiques dans ce dossier. Les élus ont récemment adopté une résolution afin d’intenter une poursuite au civil contre une ancienne employée. 

    Le maire Denis Marcoux avait déjà ouvert la porte à cette possibilité plus d’une fois au cours des derniers mois. Il explique aujourd’hui que la décision se devait d’être prise, notamment parce que la Municipalité a un devoir d’agir envers ses citoyens. 

    «Ne rien faire n’était pas une option», a-t-il confié, cette semaine. «La population veut des réponses. Il faut tourner la page à un moment donné et ça fait partie du processus.»

    Il faut aussi comprendre que les élus ne pouvaient plus patienter davantage, étant dans l’obligation de respecter les délais de prescription applicables au dossier. La Municipalité avait deux ans pour entamer des démarches juridiques, si elle le souhaitait. Cet échéancier arrivait bientôt à terme. 

    Dans les dernières semaines, la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski espérait que des accusations criminelles soient déposées par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), lui qui compte sur un rapport d’enquête de l’UPAC. Pour le moment, ça n’a pas été fait. 

    «On attendait que ça bouge de ce côté. Ç’aurait rendu notre cause plus facile, c’est certain. On lance nos démarches malgré tout et on va suivre la suite des choses avec beaucoup d’intérêts.»

    Denis Marcoux ne se berce pas d’illusions. «Est-ce qu’on va être en mesure de récupérer quoi que ce soit? Quel montant? Ce n’est pas certain du tout», a-t-il dit. «Il faudra aussi évaluer le bénéfice des démarches par rapport à leur cout, mais on va de l’avant. Les élus s’entendent à ce niveau-là.»

    Actuellement, le montant dérobé nuit au développement de la Municipalité, selon le maire.

    «On n’a pas de marge de manœuvre pour réaliser les projets. On n’a pu le coussin nous permettant de partir les partir, au-delà des subventions, alors c’est difficile», a-t-il indiqué. L’aménagement de parcs aux abords du fleuve Saint-Laurent souffre de cette situation, par exemple. 

    En février, le DPCP avait autorité la vente d’une maison de Cacouna appartenant à une ancienne directrice générale de Saint-Simon-de-Rimouski. Les sommes récoltées par cette vente devraient aussi servir à rembourser les créanciers au terme des procédures judiciaires. 
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h33

    Témis en Bière de retour en août

    C’est du 1er au 3 août que se tiendra la 4e édition de Témis en Bière au Parc Clair Soleil de Témiscouata-sur-le-Lac dans le quartier Cabano. Lors de ce festival de la bière, il sera possible de manger des produits locaux et régionaux, puis d’écouter de la musique alors que l’admission sera gratuite pour entrer sur le site. Ainsi, des ...

    Publié à 6h29

    Le Mouvement Desjardins abandonne les régions, selon les syndicats 

    Le Conseil régional FTQ Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, le SEPB-Québec local 575, ainsi que les représentants de la société civile et maires de la région, dénoncent la décision du Mouvement Desjardins de fermer ses bureaux, guichets et centres de services dans 10 municipalités. Pour les différents porte-paroles, il est clair que ...

    Publié à 6h03

    La qualité de l’air sera suivie et mesurée à Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le ministère de l’Environnement a récemment fait part de nouvelles mesures qu’il allait mettre en place afin de s’assurer de la qualité de l’air à Saint-Mathieu-de-Rioux. Des démarches concrètes, issues d’un plan de contrôle, seront entreprises au cours de la saison estivale et viendront répondre aux plaintes répétées envers les émanations de ...