X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un projet de CPE de 21 places bloqué à Cacouna

durée 14 avril 2024 | 06h02
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Le projet de nouvelle installation permanente de CPE à Cacouna est coincé à l’étape du financement depuis plusieurs mois maintenant. La Municipalité a mis à la disposition du CPE deux salles afin d’y aménager une installation temporaire de 21 places pour une durée d’un an.

    «Nous n’avons pas beaucoup de salles ici. Ça nous ampute de deux bonnes salles pour faire nos évènements comme le carnaval. C’est pour une bonne cause, on en convient. Il y a un besoin pour des places en service de garde», explique la mairesse de Cacouna, Suzanne Rhéaume.

    Cette dernière dit vivre dans l’anxiété et dans l’attente de nouvelles de la part du ministère de la Famille afin de régler ce dossier. Le CPE des Cantons a adressé une demande afin d’obtenir une enveloppe de financement supplémentaire pour réaliser le projet, confirme la directrice générale France Laflamme.

    «Est-ce qu’on va pouvoir récupérer notre centre des loisirs en 2025? […] On ne voit pas vraiment la lumière au bout du tunnel. On n’a pas vraiment de réponses, on ne sait pas où en est notre dossier. Nous ne sommes pas frustrés, mais patients», précise Suzanne Rhéaume.

    Le terrain, situé à côté du bureau municipal, est prêt. Les plans sont faits et ils ont été révisés. Le dépassement des couts pour le CPE de 21 places à Cacouna est semblable à celui de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, soit environ 100 000 $ au-dessus des prévisions du ministère de la Famille. Des efforts ont été faits afin de réduire les couts liés à la construction de la nouvelle installation permanente.

    «Je commence à penser que ça n’ira pas avant le printemps 2025. J’espère qu’on pourra monter la coquille du bâtiment avant les neiges», évoque Suzanne Rhéaume. La députée de la circonscription Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne, a été interpelée à ce sujet par la directrice du CPE des Cantons, France Laflamme.

    RÉACTION DE LA DÉPUTÉE

    «Je suis consciente de l'impatience ressentie par certains et j’y suis sensible. Cependant je souhaite garantir aux résidents que les démarches pour ces deux CPE avancent en collaboration avec le ministère de la Famille et les instances concernées. La création de places en services de garde éducatifs à l’enfance pour les familles est une de mes priorités, et je m'efforce d'accélérer le processus. La ministre de la Famille et moi travaillons de concert pour atteindre cet objectif. Il est important de souligner que depuis octobre 2022, 196 nouvelles places en service de garde éducatif à l’enfance ont été attribuées dans la circonscription, ce qui marque une progression significative de ces dernières années.»

    Notons que de ces «196 nouvelles places octroyées», selon la députée, aucune ne s’est concrétisée dans une nouvelle installation permanente jusqu’à maintenant dans la circonscription. Les projets se trouvent tous dans des phases préliminaires ou de conception, selon la liste des projets en réalisation du ministère de la Famille, mise à jour le 31 janvier 2024. Quelques installations temporaires ont été ouvertes, dont celles de Cacouna et Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, comptant 21 places chacune.

    La plus récente ouverture d’installation d’un CPE dans la circonscription a eu lieu en septembre 2023. Le CPE les Amis de la forêt à Saint-Modeste offre depuis cet automne 26 places en services de garde qui avaient été octroyées en décembre 2018.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    29 mai 2024 | 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    29 mai 2024 | 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    29 mai 2024 | 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...