X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Des «constats d’information» pour sensibiliser au respect des personnes handicapées 

durée 4 avril 2024 | 06h03
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Devant la distraction et l’impatience de certains automobilistes, traverser des passages piétonniers peut parfois s’avérer périlleux. Le faire de manière autonome, en situation d’handicap, tient alors pratiquement de l’exploit. C’est pourquoi l’Association Multi-Défis, en collaboration avec la Sûreté du Québec, a tenu une activité de sensibilisation, ce mardi 2 avril au centre-ville de Rivière-du-Loup. 

    Postés à la traverse piétonnière située devant la pharmacie Jean Coutu, sur la rue Lafontaine, des membres de l’organisme communautaire louperivois, des intervenantes et des agents de la Sûreté du Québec ont distribué de la documentation pendant plus d’une heure entre 10 h et 11 h. Ils ont aussi témoigné de leur réalité et échangé sur les règles à respecter pour faciliter cette cohabitation entre piétons et automobilistes.

    L’activité était organisée dans un esprit de collaboration et non de réprimande. C’est pourquoi seulement des «constats d’information» ont été distribués.

    «[Les personne vivant en situation d’handicap] n’ont pas toujours la capacité d’avoir des réflexes aussi aiguisés que les personnes sans problème de santé. S’assurer de leur sécurité, c’est seulement une question de bienveillance et de respect envers les autres», a partagé Karine Andrée Béchard, directrice de l’Association Multi-Défis.

    L’organisme a profité du mois de l’autisme pour inviter les citoyens à être plus réceptifs et accueillants devant la diversité. Il y a là une opportunité d’évoluer et de contribuer au développement d’une société rayonnante, estime-t-elle. C’est aussi pourquoi elle souhaitait que ses membres fassent partie prenante de l’activité. 

    «On voulait que ça touche vraiment la population de près. Personne n’est à l’abri de vivre avec un handicap, tôt au tard», a rappelé Mme Béchard. 

    Rencontrée sur place, Annick Courcy a témoigné de certaines de ses expériences aux passages piétonniers. Vivant avec un handicap visuel et ayant des défis d’équilibre, elle n’a pas caché qu’elle s’inquiétait, parfois, au moment de traverser des axes routiers achalandés comme la rue Lafontaine. À l’image de certains de ses amis, ces moments peuvent être source de stress et d’anxiété. 

    «Pendant une tempête, j’avais les lunettes givrées, j’étais au milieu de la route, désorientée, et un automobiliste m’a klaxonnée. C’était trop long», a-t-elle regretté. «Parfois, les gens sont impatients, ils ne veulent pas prendre le temps. C’est frustrant.»

    STATIONNEMENTS 

    En fin d’avant-midi, le groupe s’est déplacé dans le stationnement d’un épicier de Rivière-du-Loup afin de sensibiliser les automobilistes sur le respect des stationnements réservés aux personnes vivant avec un handicap. 

    Trop souvent, observe-t-on, ces espaces sont occupés par des véhicules sans vignette. Or, ces comportements forcent les personnes qui en ont réellement besoin à marcher sur une plus longue distance, à travers les voitures, alors que les déplacements représentent sous des défis.

    Dans ce contexte, les membres ont invité la population à réfléchir avec la question «Veux-tu vraiment ma place?» 

    «On voulait vraiment  y aller avec l’humour et essayer de toucher à la sensibilité des gens au lieu de les attaquer et de faire la morale», a renchéri Karine-Andrée Béchard. «On voit encore beaucoup trop d’intolérance [envers la diversité], mais une bonne action, ça ne coute rien», a-t-elle soutenu. 

    L’Association Multi-Défis souhaite être l’instigateur d’un mouvement «hors du commun», favorisant l’inclusion sociale et le respect des droits des personnes handicapées. L’organisme communautaire espère également «que son initiative aura un impact positif sur la communauté». 

    Quant à la Sûreté du Québec, elle tenait à faire partie de l’initiative qui s’aligne bien avec ses actions de sensibilisation et ses implications au niveau communautaire. Les agents présents n’ont pas manqué de rappeler l’importance du respect du Code de la sécurité routière, lequel oblige les automobilistes à s’immobiliser complètement lorsqu’un piéton souhaite traverser aux passages identifiés. 
     

    commentairesCommentaires

    1

    • KAD
      K-Alexandra Denis
      temps Il y a 2 semaines
      MERVEILLEUX! C'est une opération de sensibilisation qui devrait avoir lieu chaque année! Bravo!
    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h57

    Concerts printaniers de l’ensemble vocal Synergie

    Sous la direction de Guillaume Aubertin, l’ensemble vocal Synergie de Trois-Pistoles invite la population à découvrir son tout nouveau répertoire. Deux concerts du printemps seront présentés les 4 et 5 mai. Les citoyens entendront des chansons d’hier et d’aujourd’hui qui pourront plaire à tous. Trois artistes invités de la région participeront à ...

    Publié à 7h04

    Plus de 146 000 $ pour appuyer les actions en faveur des ainés dans Rivière-du-Loup - Témiscouata

    La ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé, Sonia Bélanger, ainsi que la députée Amélie Dionne annoncent un soutien de 146 500 $, pour appuyer la MRC des Basques et 6 municipalités de la circonscription de Rivière-du-Loup - Témiscouata, afin d’accroître la participation active des personnes aînées au sein de leur ...

    19 avril 2024 | 16h54

    Jour de la Terre : un catalyseur pour sensibiliser à la protection de l’environnement

    Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) invite la population et les organisations du Bas-Saint-Laurent à se joindre aux défis et activités lancés dans le cadre du Jour de la Terre 2024. C’est le thème du transport actif qui est au centre de la campagne nationale cette année, alors que régionalement, des activités de ...