X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Fermeture du Stokes de Rivière-du-Loup en juin

durée 26 mars 2024 | 06h57
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    La succursale Stokes située au Centre commercial de Rivière-du-Loup fermera le 26 juin. Pendant les prochains mois, les amoureux de la cuisine qui y trouvaient leurs accessoires de prédilection pourront profiter de rabais de fin de bail avant d’avoir à se tourner vers les boutiques les plus proches situées à Rimouski, Lévis et Québec.

    Une employée qui a préféré garder l’anonymat a confirmé la nouvelle à Info Dimanche. «On ferme le magasin pas parce qu’on le veut, mais parce que le loyer est trop cher et qu’on ne peut pas se permettre, selon les ventes que l’on fait dans l’année, de rester ouvert», a-t-elle expliqué.

    Cinq employées sont touchées par la fin de Stokes à Rivière-du-Loup. La nouvelle leur a été apprise à la première semaine du mois de mars, ce qui leur donne le temps de trouver un nouvel emploi.

    Elles travailleront quatre jours après la fermeture au public, soit jusqu’au 30 juin, le temps d’emballer dans des boîtes le stock restant. Les accessoires seront envoyés à Montréal avant d’être redistribués dans des boutiques restées ouvertes.

    Le magasin de Rivière-du-Loup n’est pas le seul à fermer définitivement ses portes, cinq à six autres mettront la clé sous la porte à la fin de leurs baux, dont à Sorel-Tracy et à Valleyfield.

    La clientèle a été étonnée d’apprendre cette fermeture : «Les clients sont surpris, déçus, vraiment beaucoup. Déçus du centre d’achat aussi, on s’entend, car de plus en plus les boutiques ferment ici à Rivière-du-Loup, donc c’est assez décevant», partage l’employée.

    Indiquons qu’en février 2020, Stokes inc. s’est placée sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. Après cette annonce, une restructuration a été amorcée au sein de la compagnie, ce qui a mené à la fermeture de certaines boutiques. Contactée par courriel, l’entreprise Richter qui s’occupait du dossier d’insolvabilité de Stokes, a confirmé ne plus être impliquée puisque la restructuration était terminée.
     

    commentairesCommentaires

    1

    • GR
      Gaston Roy
      temps Il y a 3 semaines
      Les propriétaires du centre d achat sont trop gourmants, y chargent trop cher de loyer, et ca égorge les locataires. Y vont finir par le vider si continue
    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 avril 2024 | 16h54

    Jour de la Terre : un catalyseur pour sensibiliser à la protection de l’environnement

    Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) invite la population et les organisations du Bas-Saint-Laurent à se joindre aux défis et activités lancés dans le cadre du Jour de la Terre 2024. C’est le thème du transport actif qui est au centre de la campagne nationale cette année, alors que régionalement, des activités de ...

    19 avril 2024 | 15h35

    Près de 9 M$ pour le développement régional du Bas-Saint-Laurent

    La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, accompagnée de la ministre de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Chantale Rouleau et de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts a annoncé, ce 18 avril, l’octroi de près de 9 M$ dans le Fonds régions et ruralité à la suite de la conclusion de trois ententes ...

    19 avril 2024 | 7h15

    Dernier budget fédéral: un budget sans surprise pour Bernard Généreux

    Le député de Montmagny - L’Islet - Kamouraska - Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, a vivement critiqué le dernier budget fédéral de la ministre Chrystia Freeland, déposé le 16 avril dernier.   Face au déficit prévu de 40 milliards de dollars et aux nouvelles dépenses annoncées, M. Généreux ne s’est pas dit surpris, et du même souffle, a reproché ...