X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un grand projet vélo en branle au Témiscouata 

durée 17 mars 2024 | 06h51
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La MRC de Témiscouata a de grandes ambitions quant au développement de l’offre cyclotouristique sur son territoire. Parmi les chantiers en travail, elle souhaite notamment aménager un circuit qui permettrait aux amateurs de déplacements à deux roues d’effectuer une boucle complète autour du lac Témiscouata.

    Réfléchi depuis plusieurs années, ce «grand projet» serait réalisé en deux phases, la première visant notamment une randonnée d’environ 25 kilomètres aménagée au sud du lac. Celle-ci serait aussi connectée au Petit Témis, une infrastructure cyclable connue et appréciée qui longe déjà le lac Témiscouata sur environ 25 kilomètres de l’autre côté. 

    «C’est un projet majeur», concède le préfet de la MRC de Témiscouata, Serge Pelletier. 
    «On croit cependant qu’il a le potentiel de positionner le Témiscouata en tête de liste des attraits cyclables du Québec.»

    La MRC de Témiscouata travaille le dossier depuis un moment déjà. Actuellement, la première phase a été documentée et cartographiée, ce qui permet d’avoir une bonne idée des travaux à accomplir. Si tout se déroule pour le mieux, ceux-ci pourraient être entamés à l’automne 2024 pour se terminer un an plus tard. 

    À partir du Petit Témis, les cyclistes seront amenés à emprunter la route 295 à Dégelis (3,6 km), le secteur Grande-Baie du Parc national du Lac-Témiscouata (14 km), le chemin du Lac à Saint-Juste-du-Lac (6,1 km) et le chemin de la Rivière sur le territoire public à Saint-Juste-du-Lac (1,6 km).

    En cours de route, ils auront l’opportunité de grimper à bord du Corégone afin de rejoindre le quartier de Notre-Dame-du-Lac de Témiscouata-sur-le-Lac. Un peu plus loin, à l’intérieur de la partie nord du parc national, ils pourront aussi cibler la Navette fluviale l'Épinoche pour rejoindre cette fois le quartier Cabano. La boucle complète (voir photo) permettrait aux plus motivés de parcourir près de 52 kilomètres, seulement pour la phase 1. 

    «Actuellement, la section du Petit Témis qui longe le lac Témiscouata est très appréciée. C’est une particularité de notre région, alors imagez quand il sera possible d’aller rouler de l’autre côté», a lancé Serge Pelletier. «On viendra profiter de la beauté naturelle du lac Témiscouata de tous les angles […] Les points de vue, notamment à partir du parc, seront fantastiques.»

    AMÉNAGEMENTS 

    Évidemment, la première phase ne sera pas construite en claquant des doigts et plusieurs aménagements devront être réalisés en collaboration avec le ministère des Transports du Québec et la Sépaq. La partie ciblant le secteur Grande-Baie, qui amène une plus-value, estime-t-on, est d’ailleurs la plus importante, puisque sa concrétisation est évaluée à elle seule à plus de 3,5 M$.  

    «C’est un investissement d’envergure. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement du Québec d’accorder le financement nécessaire à la Sépaq pour la construction et l’entretien de la piste cyclable», a évoqué Serge Pelletier, soulignant qu’une résolution du conseil des maires a été adoptée à ce sujet en décembre.

    «Les discussions sont positives […] En décembre, la ministre Isabelle Charest avait démontré beaucoup d’intérêt envers le projet lorsqu’on lui avait présenté au Témiscouata», 
    a-t-il ajouté.

    Quant aux autres sections, le préfet indique que des démarches ont déjà eu lieu avec le MTQ pour pouvoir profiter de l’emprise actuelle de la route 295. On a aussi bon espoir d’avoir accès au financement nécessaire pour les travaux nécessaires sur les terres publiques de Saint-Juste-du-Lac, ainsi que sur l’emprise de la route 295 à Dégelis. 

    «Ça augure bien», a soutenu M. Pelletier, précisant que la surface praticable sera similaire à celle offerte sur le Petit Témis sur une grande portion du parcours. Certains tronçons seront toutefois asphaltés par défaut, notamment sur la route 95 et le chemin du Lac. 

    PARTENAIRES

    Sans surprise, la réalisation de la première phase de cet ambitieux projet est conditionnelle à une collaboration du gouvernement du Québec. Avec la Sépaq, elle implique également de près les Municipalités de Saint-Juste-du-Lac et Dégelis, ainsi que Tourisme Bas-Saint-Laurent. Jusqu’ici, la coopération est «excellente» et les partenaires travaillent ensemble vers la réalisation du projet qu’on estime «porteur» pour la région. 

    D’ailleurs, en janvier 2024, Tourisme Bas-Saint-Laurent a salué l’initiative de la MRC de Témiscouata, confirmant du même coup une aide financière de 20 000 $. «Je tiens à féliciter les acteurs de la MRC de Témiscouata pour leur leadership et leur proactivité» avait souligné Pierre Levesque, président-directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent. «Le vélo est un créneau déjà bien implanté au Témiscouata et le potentiel de développement y est indéniable!»

    Notons que la MRC voit aussi «le tour du lac à vélo» comme une «mise en bouche» pour la réalisation de la phase 2 du Parc national du lac Témiscouata. Cette dernière concerne justement le secteur Grande-Baie visé par les aménagements cyclables. Les élus régionaux estiment que les deux dossiers vont de pair et espèrent qu’ils pourront se développer ensemble.

    -----

    PLUS LOIN ENCORE 

    Le développement de l’offre cyclable sur le territoire du Témiscouata ne se limite pas qu’à l’aménagement de la boucle autour du lac Témiscouata. Une fois cette (grande) étape franchie, les élus souhaitent aller plus loin en permettant à chacune des municipalités du territoire d’être interconnectées. 

    «On veut développer un circuit vélo au niveau de l’ensemble du territoire, a expliqué Serge Pelletier. On veut toucher l’ensemble des routes, des lacs et des municipalités.»
    «Notre porte d’entrée, c’est le tour du lac Témiscouata. À partir de là se grefferont d’autres réalisations au niveau vélo pour l’ensemble du Témiscouata.»

    La réalisation de la boucle au sud du lac permettra notamment de connecter, éventuellement, les secteurs d’Auclair et Lejeune. Plus au nord, la deuxième phase rapprochera les municipalités de Squatec, Biencourt et Lac-des-Aigles. 

    Serge Pelletier précise que toutes les municipalités du Témiscouata adhèrent à cette «vision à moyen et long terme». Il y a aussi déjà beaucoup d’intérêts pour des boucles autour des lacs Pohénégamook et Jerry, a-t-il assuré. 

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h57

    Concerts printaniers de l’ensemble vocal Synergie

    Sous la direction de Guillaume Aubertin, l’ensemble vocal Synergie de Trois-Pistoles invite la population à découvrir son tout nouveau répertoire. Deux concerts du printemps seront présentés les 4 et 5 mai. Les citoyens entendront des chansons d’hier et d’aujourd’hui qui pourront plaire à tous. Trois artistes invités de la région participeront à ...

    Publié à 7h04

    Plus de 146 000 $ pour appuyer les actions en faveur des ainés dans Rivière-du-Loup - Témiscouata

    La ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé, Sonia Bélanger, ainsi que la députée Amélie Dionne annoncent un soutien de 146 500 $, pour appuyer la MRC des Basques et 6 municipalités de la circonscription de Rivière-du-Loup - Témiscouata, afin d’accroître la participation active des personnes aînées au sein de leur ...

    19 avril 2024 | 16h54

    Jour de la Terre : un catalyseur pour sensibiliser à la protection de l’environnement

    Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) invite la population et les organisations du Bas-Saint-Laurent à se joindre aux défis et activités lancés dans le cadre du Jour de la Terre 2024. C’est le thème du transport actif qui est au centre de la campagne nationale cette année, alors que régionalement, des activités de ...