X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un budget provincial qui ne répond pas aux attentes des élus du Bas-Saint-Laurent

durée 13 mars 2024 | 16h06
  • Le Comité exécutif de la Table régionale des élu·es municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL) déplore le peu de leviers disponibles pour faire face aux grands enjeux régionaux dans le budget déposé le 12 mars par le ministre des Finances du Québec, Éric Girard.

    Devant le contexte économique difficile, le ministre des Finances dépose un budget prudent, qui accorde une nette priorité à l’éducation. «C’est bien sûr un secteur dans lequel il y a d’importants rattrapages à faire. Ces investissements viennent aussi répondre à des besoins exprimés par nos communautés scolaires», a souligné Bruno Paradis, préfet de la MRC de La Mitis et président de la TREMBSL. «Les élu·es du Bas-Saint-Laurent comprennent ce choix, mais ils déplorent le peu de ressources allouées pour faire face aux autres grands défis socioéconomiques régionaux, dont la crise du logement, le sous-financement du transport collectif en région et la disparition des services de proximité dans nos milieux ruraux», ajoute M. Paradis.

    Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et membre de l’exécutif de la TREMBSL, est consterné par le peu d’importance accordé au logement dans le budget. «Il est vrai que la situation économique actuelle est difficile, mais ses effets sont encore plus critiques chez les personnes vulnérables et à faible revenu. L’accès à un logement abordable devrait figurer parmi les priorités de l’État, au même titre que l’éducation et la santé, c’est un droit fondamental et tous les gouvernements ont une importante responsabilité à assumer à cet égard! Nous avons proposé différentes mesures structurantes pour agir avec force sur cet enjeu. Nos municipalités demandent davantage de souplesse dans les programmes et des critères d’application adaptés à la diversité des réalités au sein des milieux ruraux et urbains. Le gouvernement choisit de ne pas intervenir, c’est très décevant», déclare M. Lagacé.

    En matière de transport, l’investissement de 27 M$ pour soutenir la desserte aérienne des régions est salué par les élu·es. La poursuite des investissements dans ce secteur vient répondre à des besoins importants de l’aéroport régional. En revanche, l’absence de mesures additionnelles pour le transport collectif déçoit. «La bonification des services de transport collectif au sein de nos municipalités, de nos MRC et à l’intérieur de la région est un levier essentiel au développement social et économique de nos territoires. En faisant le choix de ne pas investir dans ce secteur pour nos municipalités, le gouvernement limite notre capacité locale et régionale à réduire les émissions de GES et à lutter contre les changements climatiques», explique Philippe Guilbert, maire de Trois-Pistoles et vice-président de la TREMBSL.

    Une autre déception majeure porte sur l’annonce d’un investissement de 50 M$ sur 5 ans pour soutenir le maintien des services de proximité dans les communautés rurales. «Bien que le gouvernement ait promis d’investir 470 M$ dans un programme de valorisation des cœurs de villages pour le développement et le maintien des services de proximité, la mesure annoncée au budget représente à peine 10 % de l’engagement initial, c’est très décevant», déplore Sylvie Blanchette, mairesse d’Amqui et membre de l’exécutif de la TREMBSL.

    Au regard de la forêt, bien que les investissements annoncés ne répondent pas entièrement aux demandes de la région, ils ne causent pas non plus de pertes nettes. «C’est difficile de se positionner clairement à cette étape-ci puisque la distribution régionale n’est pas connue. Pour l’aménagement en forêt privée, le secteur demande que la part historique attribuée à notre région soit maintenue», mentionne Bertin Denis, préfet de la MRC Les Basques et membre de la TREMBSL.

    Concernant l'aménagement sur les terres publiques intramunicipales qui sont sous la responsabilité des MRC, la région a fait des demandes très claires au ministère des Ressources naturelles et des Forêts pour un rehaussement des sommes attribuées au programme d'aménagement durable des forêts, dont les nouvelles modalités ne sont pas encore annoncées. «Nos MRC sont dans l’impossibilité d’effectuer la séquence de travaux qui assure le renouvellement et l'évolution de la forêt sur la base des objectifs d'aménagement durable. Plusieurs MRC songent à se départir de cette responsabilité si le financement n’est pas majoré», ajoute-t-il.

    Les élu·es déplorent également le peu d’écoute du gouvernement quant aux préoccupations exprimées par les agriculteurs et les agricultrices de leur région. «On espère que la consultation nationale menée récemment par le MAPAQ viendra corriger le tir. D’ici là, on accueille favorablement l’annonce d’un fonds d'investissement pour favoriser l'acquisition de terres par la relève agricole. C’est une mesure importante pour soutenir la vitalité de nos territoires dans un contexte d’inflation et d’accaparement des terres agricoles à des fins spéculatives », souligne Bruno Paradis. « Le 8 mars, c’est un cri du cœur qui a été lancé! L’agriculture est une richesse collective, elle mérite d’être valorisée et soutenue adéquatement. Au-delà des annonces budgétaires, le Québec a besoin de renouveler sa vision agricole et transmettre un message fort à ses régions en ce sens!» conclut M. Paradis.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 avril 2024 | 16h54

    Jour de la Terre : un catalyseur pour sensibiliser à la protection de l’environnement

    Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) invite la population et les organisations du Bas-Saint-Laurent à se joindre aux défis et activités lancés dans le cadre du Jour de la Terre 2024. C’est le thème du transport actif qui est au centre de la campagne nationale cette année, alors que régionalement, des activités de ...

    19 avril 2024 | 15h35

    Près de 9 M$ pour le développement régional du Bas-Saint-Laurent

    La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, accompagnée de la ministre de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Chantale Rouleau et de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts a annoncé, ce 18 avril, l’octroi de près de 9 M$ dans le Fonds régions et ruralité à la suite de la conclusion de trois ententes ...

    19 avril 2024 | 7h15

    Dernier budget fédéral: un budget sans surprise pour Bernard Généreux

    Le député de Montmagny - L’Islet - Kamouraska - Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, a vivement critiqué le dernier budget fédéral de la ministre Chrystia Freeland, déposé le 16 avril dernier.   Face au déficit prévu de 40 milliards de dollars et aux nouvelles dépenses annoncées, M. Généreux ne s’est pas dit surpris, et du même souffle, a reproché ...