X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Québec autorise la reconstruction du poste de la SQ de Témiscouata-sur-le-Lac

durée 13 mars 2024 | 15h35
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Après 15 ans d’attente et de démarches, la MRC de Témiscouata a finalement reçu une bonne nouvelle, ce 13 mars. La reconstruction d’un nouveau poste de la Sûreté du Québec a été autorisée par le gouvernement du Québec à Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Notre-Dame-du-Lac, confirme le préfet Serge Pelletier.

    La députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne, lui a partagé l'heureuse annonce le 13 mars en avant-midi. «La modernisation du poste de la Sûreté du Québec de Témiscouata-sur-le-Lac est un projet prioritaire pour l’ensemble des citoyens du Témiscouata. Je suis fière de confirmer aujourd’hui que suite au dépôt du dernier budget, le projet est maintenant inscrit au Programme québécois des infrastructures 2024-2034.»

    Le projet a été autorisé à l’étape «En planification» par Québec, parmi les projets de 20 M$ et plus. «C’est une très bonne nouvelle. Ça fait plus de 15 ans que ça trainait en longueur, c’est pourquoi nous avions relancé le projet cet automne», indique le préfet de la MRC de Témiscouata, Serge Pelletier.

    En décembre 2023, la MRC avait adopté une résolution détaillée qui interpelait la Société québécoise des infrastructures, la Sûreté du Québec, la ministre régionale du Bas-Saint-Laurent, Maïté Blanchette Vézina et la députée Amélie Dionne afin de mettre de la pression dans ce dossier. 

    Les locaux exigus et l’environnement de travail déficient du poste de la SQ de Témiscouata-sur-le-Lac ne convenaient plus aux besoins de la population et du personnel, rappelle-t-il. «Ça n’a pas été fait pour répondre aux besoins et à la réalité de 2024. On est davantage dans les années 1990 et on se retrouve 35 ans plus tard», constate le préfet. M. Pelletier souhaite que le nouveau poste soit relocalisé dans le quartier Notre-Dame-du-Lac.

    Auparavant, l’édifice était partagé par plusieurs services publics. «On pense qu’on est rendu ailleurs. Quand on veut être attractif pour le personnel, il faut avoir un environnement physique qui est intéressant. Ce n’est pas le cas actuellement», ajoute Serge Pelletier.

    Des discussions doivent encore avoir lieu avant de déterminer le mode de réalisation de ce projet. La MRC de Témiscouata se dit intéressée d’y collaborer financièrement avec la Société québécoise des infrastructures afin d'accélérer le processus. 

    M. Pelletier a souligné le travail de la députée dans ce dossier, ainsi que toutes les démarches qui avaient été entreprises par ses prédécesseurs à la MRC de Témiscouata. Il dit avoir reçu une belle écoute de la part du ministre de la Sécurité publique, François Bonnardel, qui a compris l’importance d’accélérer la construction du nouveau poste de la SQ. 

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h57

    Concerts printaniers de l’ensemble vocal Synergie

    Sous la direction de Guillaume Aubertin, l’ensemble vocal Synergie de Trois-Pistoles invite la population à découvrir son tout nouveau répertoire. Deux concerts du printemps seront présentés les 4 et 5 mai. Les citoyens entendront des chansons d’hier et d’aujourd’hui qui pourront plaire à tous. Trois artistes invités de la région participeront à ...

    Publié à 7h04

    Plus de 146 000 $ pour appuyer les actions en faveur des ainés dans Rivière-du-Loup - Témiscouata

    La ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé, Sonia Bélanger, ainsi que la députée Amélie Dionne annoncent un soutien de 146 500 $, pour appuyer la MRC des Basques et 6 municipalités de la circonscription de Rivière-du-Loup - Témiscouata, afin d’accroître la participation active des personnes aînées au sein de leur ...

    19 avril 2024 | 16h54

    Jour de la Terre : un catalyseur pour sensibiliser à la protection de l’environnement

    Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) invite la population et les organisations du Bas-Saint-Laurent à se joindre aux défis et activités lancés dans le cadre du Jour de la Terre 2024. C’est le thème du transport actif qui est au centre de la campagne nationale cette année, alors que régionalement, des activités de ...