X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Vers une nouvelle caserne à Rivière-Bleue

durée 28 février 2024 | 15h00
  • François Drouin
    Par François Drouin

    Directeur de l'information, journaliste

    Exigüe, âgée, ne correspond plus aux normes incendie, les arguments en faveur d'une nouvelle caserne sont nombreux à Rivière-Bleue. Et la Municipalité ne s'en cache pas, elle planche sur un projet de nouvelle caserne depuis un moment déjà. Le sujet sera à l'ordre du jour ce mercredi 28 février dans le cadre de la Soirée publique d'information annuelle de la Municipalité.

    La rencontre, qui se veut moins formelle qu'une séance ordinaire du conseil municipal, est l'occasion pour les citoyens d'en apprendre plus sur les projets en cours, notamment celui de la caserne incendie, sur l'implantation des stations de lavage, le dépôt du nouveau rôle d'évaluation en 2025, ainsi que le projet de réaménagement du jubé et du presbytère.

    «La caserne, on ne se le cachera pas, elle a besoin d'amour. Pour moi, je n'étais pas au monde quand la bâtisse a été construite», lance le maire Claude H. Pelletier. Au fil du temps, le bâtiment a fait les frais de plusieurs modifications, mais manifestement, il ne répond plus au besoin du Service incendie.

    «Il est trop petit et pas du tout adéquat pour les camions d'aujourd'hui. Il n'est plus adapté. Le sous-sol est mal drainé et on commence à voir apparaitre des moisissures. Nous sommes coincés à l'intérieur et à l'extérieur. Nous aurions beaucoup de rénovations à y effectuer, mais à la base, il est trop petit», souligne la directrice générale de Rivière-Bleue, Claudie Levasseur.

    La Municipalité souhaite donc ériger un nouveau bâtiment comptant trois portes. La nouvelle caserne serait construite sur un terrain dont la Municipalité a fait l'acquisition, soit le 138, rue St-Joseph Nord, c'est l'emplacement où l'on retrouve le casse-croute Marguerite La Frite.

    «C'est l'emplacement où nous souhaitons implanter la future caserne. Comme nous sommes conscients que les travaux ne débuteront pas cet été, nous avons loué l'espace à un concessionnaire qui opèrera le casse-croute», explique la directrice générale de Rivière-Bleue.

    «On a confié le mandat à trois firmes d'ingénierie et d'architecture. Les plans et devis nous ont été soumis, mais nous n'avons pas d'estimation des couts. Nous sommes encore à l'étude, car il n'est pas question d'aller de l'avant sans avoir la confirmation de certaines données», précise le maire.

    «Nous avons un plan, qui compte effectivement trois portes, mais nous sommes dans l'attente d'une estimation préliminaire. Je dois aussi formuler des demandes de subventions, donc il nous manque des données, mais la volonté est de se doter d'une nouvelle caserne», ajoute Mme Levasseur.

    Claude H. Pelletier rappelle que le Service incendie de Rivière-Bleue est un organisme vital pour sa communauté. «On ne peut pas le négliger, mais en même temps, on doit respecter notre capacité de payer. La rencontre de mercredi va en ce sens, parce que nous en discuterons avec les citoyens», souligne le maire élu pour la première fois en 2011.

    Aucune autre dépense d'importance n'est à l'ordre du jour pour la brigade 28. «Nos véhicules sont à jour», ajoute-t-elle. Rappelons que le Service incendie de Rivière-Bleue, dirigé par Gino Fortin, est formé d'une vingtaine de membres à temps partiel. Il a été fondé en 1961. La caserne Réjean Thériault est située au 28, rue des Pins Est.

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h41

    Deux conseillers de Témiscouata-sur-le-Lac exclus des rencontres de travail

    Le maire de Témiscouata-sur-le-Lac et quatre conseillers ont annoncé l’exclusion des élus Ginette Bégin et Étienne Deschênes de leurs rencontres plénières ce 15 avril. Ils ont déploré le climat de travail devenu toxique autant pour l’administration municipale que pour eux en raison de suspicion, de confrontation et d’intimidation. Cette décision ...

    Publié à 12h39

    Plus de 369 M$ en investissements routiers au Bas-Saint-Laurent

    Le gouvernement du Québec a annoncé un investissement de 369 412 000 $ pour les deux prochaines années dans les réseaux de transport routier de la région du Bas-Saint-Laurent. Cette somme permettra la réalisation de chantiers d’un bout à l’autre du territoire, en plus du lancement de travaux attendus au KRTB.  L’annonce a été faite à Cacouna, le ...

    Publié à 9h24

    Tables de réflexion sur l’avenir de la forêt : les partenaires nationaux se réunissent à Québec

    La tenue de la Rencontre nationale a achevé la vaste démarche des Tables de réflexion sur l’avenir de la forêt, entamée le 13 février par la ministre des Ressources naturelles et des Forêts et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine, Maïté Blanchette Vézina.  Pour l’occasion, ...