X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

SADC du Bas-Saint-Laurent : une étude révèle des retombées de 78 M$

durée 22 février 2024 | 06h30
  • Dans la nouvelle étude économique réalisée par Aviseo pour le Réseau des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et Centre d’aide aux entreprises (CAE), les huit SADC du Bas-Saint-Laurent ont été sélectionnées pour évaluer les retombées économiques régionales de leurs activités. Entre 2019 et 2023, les investissements des SADC du Bas-Saint-Laurent ont engendré 78 M$ en retombées économiques et la création ou le soutien de 864 emplois à travers le territoire bas-laurentien. 

    Les SADC du Bas-Saint-Laurent se réjouissent de ces résultats qui démontrent l’impact concret et direct du travail des conseillers et conseillères auprès des organisations du territoire. Ces retombées bénéficient autant à la population, qu’aux entreprises ou aux gouvernements. 

    Le Bas-Saint-Laurent a été spécifiquement choisi comme région témoin de l’étude puisque 18 % des prêts octroyés aux entreprises par les SADC et CAE du Québec, entre 2019 et 2023, ont été effectués dans la région. Notons aussi que le Bas-Saint-Laurent est la région comptant le plus de SADC au Québec, soit une SADC par MRC.

    Pour une organisation comme la SADC, accompagner l’entrepreneur sur plusieurs années à travers les différentes étapes d’évolution de son entreprise par l’entremise de moyens techniques et financiers dans l’optique d’améliorer sa pérennité est leur mission de développement économique local, d’après Yvan Collin, directeur général de la SADC de la Neigette.

    L’analyse des retombées économiques régionales des SADC du Bas-Saint-Laurent s’inscrit dans l’étude menée à la grandeur du Québec par le Réseau des SADC et CAE. 
    Depuis 2019, les SADC et CAE ont permis une augmentation du PIB réel du Québec de 458 M$, soit 185 M$ découlant des investissements en prêts et 273 M$ générés par l’augmentation du taux de survie des entreprises. Ces retombées se traduisent par des revenus de 212 M$ dans le portefeuille du gouvernement.

    Grâce aux programmes de financement spécialisés et aux champs d’expertise développés par chaque SADC, les effets sont très structurants, notamment en ce qui a trait à la transition écologique, la relève entrepreneuriale et l’entrepreneuriat au féminin.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 avril 2024 | 16h54

    Jour de la Terre : un catalyseur pour sensibiliser à la protection de l’environnement

    Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) invite la population et les organisations du Bas-Saint-Laurent à se joindre aux défis et activités lancés dans le cadre du Jour de la Terre 2024. C’est le thème du transport actif qui est au centre de la campagne nationale cette année, alors que régionalement, des activités de ...

    19 avril 2024 | 15h35

    Près de 9 M$ pour le développement régional du Bas-Saint-Laurent

    La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, accompagnée de la ministre de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Chantale Rouleau et de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts a annoncé, ce 18 avril, l’octroi de près de 9 M$ dans le Fonds régions et ruralité à la suite de la conclusion de trois ententes ...

    19 avril 2024 | 7h15

    Dernier budget fédéral: un budget sans surprise pour Bernard Généreux

    Le député de Montmagny - L’Islet - Kamouraska - Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, a vivement critiqué le dernier budget fédéral de la ministre Chrystia Freeland, déposé le 16 avril dernier.   Face au déficit prévu de 40 milliards de dollars et aux nouvelles dépenses annoncées, M. Généreux ne s’est pas dit surpris, et du même souffle, a reproché ...