X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le pont de glace du lac Témiscouata rouvre à la circulation

durée 21 février 2024 | 09h56
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Après un faux départ lors de la fin de semaine du 16 au 18 février en raison du non-respect des règles de sécurité, le pont de glace du lac Témiscouata est de nouveau ouvert à la circulation automobile, a annoncé la Municipalité de Saint-Juste-du-Lac, le 21 février.  

    L’accès à cette voie de circulation qui relie Saint-Juste-du-Lac à Témiscouata-sur-le-Lac avait dû être interdit pendant quelques jours aux automobilistes, le temps que la glace fissurée ne se reforme. 

    Lorsque de trop gros véhicules circulent en dépassant la limite de vitesse permise sur le pont de glace, des vagues se créent à la surface de l’eau. «C’est un peu le même principe que lorsqu’un gros bateau passe rapidement sur un lac. Plus la vitesse est élevée, plus les vagues seront importantes. L’effet des vagues crée des fissures dans la glace», explique le maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Denis Blais.

    Au cours de la fin de semaine, la Ville avait obtenu des informations concernant des camionnettes avec des roues doubles et des remorques qui auraient circulé sur le pont de glace, alors qu’une limite de poids est imposée aux usagers qui l’empruntent.

    Le responsable de l’entretien de cet accès, Guy St-Pierre, a décelé une fissure dans la glace lors de l’une de ses vérifications quotidiennes. «Nous avons un seul critère pour l’ouverture du pont de glace, c’est la sécurité de tout le monde», souligne M. Blais. La fissure avait une bonne profondeur, il n’y avait donc aucune chance à prendre.

    Le maire de Témiscouata-sur-le-Lac a dit comprendre la déception des citoyens, surtout que l’ouverture du pont de glace était plus tardive cette année. Elle a normalement lieu vers la fin du mois de janvier. En 2023, le pont de glace n’avait pas été ouvert à la circulation automobile, puisqu’il était trop friable.

    Se rendre à Témiscouata-sur-le-Lac (Notre-Dame-du-Lac) à partir de Saint-Juste-du-Lac, représente un trajet de 39 kilomètres, d’une durée de 30 minutes. Avec le pont de glace, long de 1,5 kilomètre, ce trajet prend une douzaine de minutes. L’accès est emprunté non seulement par des automobilistes, mais également par des marcheurs, des cyclistes, et des adeptes de sports d’hiver.

    Il est important de respecter la limite de vitesse de 25 km/h afin d’éviter la création de vagues qui pourraient endommager cet accès en faisant craquer la glace. Les utilisateurs doivent aussi laisser environ 30 mètres entre chaque véhicule. Pour les camionnettes, le poids maximal est de 6500 lbs, ou 2949 kg. Le pont de glace est interdit aux camions lourds en tout temps.

    En 2022, le pont de glace avait été ouvert à la circulation le 28 janvier. En 2021, l’accès avait été autorisé le 11 février.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 avril 2024 | 16h54

    Jour de la Terre : un catalyseur pour sensibiliser à la protection de l’environnement

    Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) invite la population et les organisations du Bas-Saint-Laurent à se joindre aux défis et activités lancés dans le cadre du Jour de la Terre 2024. C’est le thème du transport actif qui est au centre de la campagne nationale cette année, alors que régionalement, des activités de ...

    19 avril 2024 | 15h35

    Près de 9 M$ pour le développement régional du Bas-Saint-Laurent

    La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, accompagnée de la ministre de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Chantale Rouleau et de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts a annoncé, ce 18 avril, l’octroi de près de 9 M$ dans le Fonds régions et ruralité à la suite de la conclusion de trois ententes ...

    19 avril 2024 | 7h15

    Dernier budget fédéral: un budget sans surprise pour Bernard Généreux

    Le député de Montmagny - L’Islet - Kamouraska - Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, a vivement critiqué le dernier budget fédéral de la ministre Chrystia Freeland, déposé le 16 avril dernier.   Face au déficit prévu de 40 milliards de dollars et aux nouvelles dépenses annoncées, M. Généreux ne s’est pas dit surpris, et du même souffle, a reproché ...