X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le temps presse pour revoir les cibles d’immigration

durée 12 février 2024 | 06h30
  • Le Bloc québécois a profité de sa journée d’opposition du 8 février pour déposer une motion sur l’immigration demandant au premier ministre Justin Trudeau de consulter ses homologues du Québec, des provinces et des territoires sur leur capacité d’accueil respective. La motion fixe également une échéance de 100 jours au gouvernement pour qu’il dépose un plan de révision des cibles d’immigration respectant les capacités d’accueil qui auront été ainsi déterminées.

    «Considérer des cibles d’immigration uniquement en termes d’objectifs chiffrés ou de main-d’œuvre, c’est courir droit à l’échec : c’est faire abstraction de l’élémentaire dimension humaine, du fait que ces personnes, ces familles, cherchent à accéder à une vie meilleure pour elles et pour leurs enfants. Ayons la présence d’esprit de leur éviter d’amères déceptions en nous assurant de disposer des logements, et des ressources nécessaires, tel que l’apprentissage du français, pour les accueillir convenablement. Et la seule façon logique de procéder, c’est qu’Ottawa consulte le Québec, les provinces et les territoires, et qu’il établisse ensuite les cibles d’immigration en fonction de leur capacité d’accueil respective», signale Maxime Blanchette-Joncas.

    Le Bloc québécois estime que les nouveaux arrivants ont droit à des conditions de vie et une intégration de qualité. «Jusqu’à récemment, il était presque tabou d’aborder les limites de notre capacité d’accueil. La réalité nous a durement rattrapés et tous conviennent maintenant qu’on doit respecter ces limites afin de s’assurer d’une immigration réussie. C’est pourquoi nous enjoignons les élus de tous les partis représentés au Parlement à appuyer notre motion, et le gouvernement fédéral à agir de façon responsable et à consulter ses homologues pour établir des cibles d’immigration respectueuses et réalistes», ajoute le député Maxime Blanchette-Joncas.

    Voici le libellé de la motion déposée par le Bloc québécois :

    Que la Chambre :

    a) rappelle son vote unanime du 1er novembre 2023 demandant au gouvernement «de revoir ses cibles d’immigration dès 2024, après consultation du Québec, des provinces et des territoires, en fonction de leur capacité d’accueil, notamment en matière de logement, de soins de santé, d’éducation, de francisation et d’infrastructures de transport, le tout dans l’objectif d’une immigration réussie»;

    b) demande au premier ministre de convoquer une rencontre avec ses homologues du Québec, des provinces et des territoires afin de les consulter sur leur capacité d’accueil respective;

    c) demande au gouvernement de déposer en Chambre, d’ici 100 jours, un plan de révision des cibles fédérales d’immigration dès 2024 en fonction de la capacité d’accueil du Québec, des provinces et des territoires.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 14h36

    Saint-Alexandre-de-Kamouraska exige une meilleure sécurisation de la route 289

    La Municipalité de Saint-Alexandre-de-Kamouraska est à bout de patience. Elle souhaite que des changements importants soient apportés afin de sécuriser la route 289 qui la traverse en son cœur. Voilà un bon moment que le statu quo n’est plus possible, mais les choses doivent maintenant bouger rapidement, estime la mairesse Anita ...

    Publié à 14h20

    Pierre Poilievre sera à Rivière-du-Loup le 22 juin prochain

    Le chef du Parti conservateur du Canada, Pierre Poilievre, qui caracole en tête dans les différents sondages en vue des élections fédérales sera de passage à Rivière-du-Loup le samedi 22 juin prochain. C’est le député conservateur de Montmagny – L’Islet – Kamouraska – Rivière-du-Loup, Bernard Généreux qui en a fait l’annonce. La présence du chef ...

    11 juin 2024 | 15h48

    Rencontre du BAPE : des inquiétudes environnementales à l’endroit du projet PPAW1

    Une soixantaine de personnes, dont plusieurs élus de la région, ont assisté à la première séance organisée par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) concernant le projet éolien Pohénégamook–Picard–Saint-Antonin–Wolastokuk 1 (PPAW1), ce lundi 10 juin à l’Hôtel Lévesque de Rivière-du-Loup.  La soirée avait pour but de permettre ...