X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un outil unique au Québec pour souligner la 13e Semaine des régions

durée 4 février 2024 | 07h22
  • En parallèle de la 13e Semaine des régions, les neufs agents de Place aux jeunes au Bas-Saint-Laurent s'associent pour mieux faire connaître leurs services et répondre aux interrogations des futurs Bas-Laurentiens.

    Pour la 13e édition, Place aux jeunes en région (PAJR) met l’accent le sentiment de fierté qui nous habite avec la thématique «La vie en région, t’as ça en toi». L'organisme souhaite semer cette fierté chez les jeunes, les employeurs, les entrepreneurs en leur faisant découvrir ce que les régions ont à leur offrir : des grands espaces, un rythme de vie moins effréné, des emplois de qualité, des personnes formidables, des projets dynamiques et bien plus. Du 6 au 10 février, les agents du Bas-Saint-Laurent invitent les personnes qui nourrissent un projet de vie dans la région à venir les rencontrer, que ce soit à Montréal, à Québec ou en virtuel.

    UN ENGOUEMENT ÉLEVÉ ET CONSTANT

    Le nombre de personnes accompagnées par les agents de la région connaît une hausse depuis trois ans. Dans la dernière année seulement, 215 personnes accompagnées par le programme se sont établies au Bas-Saint-Laurent. En 32 ans d'existence du programme, il s'agit d'un record (210 l’an dernier).

    Ces résultats démontrent l’intérêt marqué pour les 18-35 ans à venir vivre au Bas-Saint-Laurent et à trouver les bons outils pour préparer leur projet de migration.

    Plus que jamais, PAJR est proactif afin d’accompagner les personnes nouvellement établies et les employeurs de la région qui font du Bas-Saint-Laurent un milieu de vie unique où il fait bon vivre et travailler. L'organisme est convaincu que ces partenariats développés dans ses huit MRC servent à ses candidats, ceux qui, chaque année, choisissent PAJR pour les aider dans leur projet de migration.

    PLACE AUX JEUNES BAS-SAINT-LAURENT AU SERVICE DE SES NOUVEAUX ARRIVANTS

    Plusieurs services d’accompagnement sont disponibles pour les candidats comme l’aide financière, l’accompagnement dans la recherche d’un l’emploi ou encore d’un logement.

    Et, cette année, une nouveauté exclusive de Place aux jeunes Bas-Saint-Laurent s’ajoute aux nombreux services offerts : un «Petit guide pratique | Comprendre et apprivoiser le changement !» Cet outil, élaboré en collaboration avec Marie-Ève Landry, psychologue clinicienne et organisationnelle spécialisée en grands changements de vie, a été pensé sous forme de journal de bord. Il aborde les thématiques reliées à ces changements afin de démystifier les phases psychologiques d’une telle adaptation par la prévention et la bienveillance envers soi-même.

    Ce que l’on retrouve dans le Petit guide :

    • Thèmes décrits et expliqués;
    • Symptômes;
    • Autoévaluations;
    • Pistes de solution : exercices et/ou réflexions possibles;
    • Codes QR pour aller plus loin.

    Cet ensemble complet a pour objectif de rassurer, prévenir et accompagner les nouveaux arrivants et nouvelles arrivantes dans leur démarche d’établissement durable.

    «Ce guide unique est vraiment un outil précieux pour nous au quotidien. Il a été créé spécialement pour les personnes que nous accompagnons, mais il nous est tout aussi utile car il nous permet d’ouvrir la conversation autour de la santé psychologique et de l’importance de prendre soin de soi dans une période de grands changements. Nous voulons, en abordant ces questions incontournables tout au long de notre accompagnement, montrer qu’il ne s’agit pas d’un sujet tabou, mais d’une étape importante dans la préparation même des plus beaux projets!», exprime Émilie Soucy-Savard, agente Place aux jeunes Rimouski-Neigette.

    «J’écoutais ce que vivent les agents et les nouveaux arrivants et je me suis dit que, malgré les activités prévues pour aider à l’enracinement, cela ne suffit pas pour combler l’isolement vécu lors d’un grand changement de vie. Il manquait quelque chose pour rationaliser, comprendre les étapes régulières par lesquelles passent chaque personne vivant ce changement et prévenir l’équilibre psychologique! Ce Petit guide pratique, c’est LA réponse à ce grand besoin!», mentionne Bertille Courtis, coordonnatrice régionale pour Place aux jeunes Bas-Saint-Laurent. 

    APPEL AUX ACTEURS EN ATTRACTIVITÉ ET AUX EMPLOYEURS

    Les acteurs en attractivité et les employeurs qui souhaitent en savoir plus sur les avantages à collaborer avec Place aux jeunes Bas-Saint-Laurent peuvent contacter les agents de leur territoire. Ils peuvent également suivre Place aux jeunes Bas-Saint-Laurent sur Facebook, ou visiter le site web. Pour mieux comprendre l’écosystème et l’importance d’une synergie entre tous, il est possible d'accéder à cet outil de modélisation des rôles de chaque acteur au Bas-Saint-Laurent : La chaîne migratoire et ses maillons-clés.   

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    22 février 2024 | 10h37

    Colloque de l’industrie touristique du Bas-Saint-Laurent

    Tourisme Bas-Saint-Laurent invite ses membres et ses partenaires à s’inscrire sans plus tarder au colloque annuel de l’industrie touristique qui se déroulera le mercredi 13 mars 2024 à l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup, sous le thème « Les temps changent ». Lors du souper-soirée « Découvertes du Bas-Saint-Laurent », un hommage sera rendu à ...

    22 février 2024 | 10h18

    La loterie pastorale est de retour pour une 15e édition

    Les fabriques des paroisses de Saint-Jean-de-Dieu, Saint-Cyprien, Saint-Clément, Saint-Médard et Saint-Mathieu-de-Rioux se regroupent pour mettre sur pied la 15e édition de la loterie pastorale qui permettra de récolter 42 000 $ et de faire d’heureux gagnants. Les 1400 billets sont disponibles auprès des marguilliers ou des bénévoles désignés des ...

    22 février 2024 | 7h12

    300 000 $ pour relancer les transports collectifs et adaptés de la région

    La députée de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Amélie Dionne, annonce au nom de la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, une aide ponctuelle de 297 652 $ pour les trois MRC de sa circonscription, afin de contrer la baisse des revenus causée notamment par une perte d’achalandage. Ainsi, la ...