X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Manger vert en hiver

durée 31 janvier 2024 | 10h07
  • Ne vous laissez pas berner par l’épais tapis de neige, les lames de glace et le froid persistant : on peut manger vert même en hiver! Plusieurs astuces existent pour adopter une alimentation équilibrée, savoureuse, éthique et écologique. Essayez-en quelques-unes!

    Vous souhaitez vous lancer en jardinage cette année?
    Saviez-vous que vous pouvez commencer à le planifier dès maintenant? Achetez vos semences lors des fêtes de semences ou auprès des producteurs de notre région. C’est l’occasion de s’inspirer, apprendre de nouvelles techniques et ne pas tarder dans le lancement de vos semis!

    Les aliments locaux et de saison
    Saviez-vous qu’un quart des émissions de gaz à effet de serre d’un québécois moyen est destiné à son alimentation? On ne vous apprend donc rien en vous disant que plus la distance entre le champ et l’assiette est courte, meilleur est l’impact environnemental.

    Si vous n’avez vraiment pas le pouce vert, vous pouvez également soutenir des producteurs maraîchers près de chez vous. Pour celles et ceux qui n’avaient pas leurs paniers d’hiver, les inscriptions pour les paniers de légumes estivaux vont bientôt commencer : restez à l’affût!

    Enfin, des aliments d’ici sont accessibles toute l’année. Repérez le logo « Aliments préparés au Québec » sur les produits transformés, les viandes et substituts, les fruits et légumes à longue conservation, ainsi que sur les pousses et germinations.

    Les aliments à base de plantes
    La production de protéines végétales (fèves, légumineuses) requiert moins d’espace et moins d’eau que les protéines animales. Réduire sa consommation de viande est un geste pour sa santé, son portefeuille et l’environnement. Avec l’argent économisé, vous pourrez vous permettre des produits de meilleure qualité : faits avec amour par des gens de la région.

    Les aliments achetés en vrac et les aliments biologiques
    Dépeints comme hors de prix, il y a moyen d’intégrer ces deux types d’aliments sans dépenser une fortune.  Pour le vrac, les produits plus légers vous reviendront moins cher (épices, légumineuses, céréales, fruits séchés) en plus de vous permettre d’éviter le gaspillage. Les produits biologiques comme les bananes, le tofu, les laits végétaux, les légumineuses et certaines céréales n’ont pas une énorme différence monétaire. Lancez-vous!

    Chronique « Les temps changent… pas que le climat! » réalisée par Co-éco, en partenariat avec les MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup et Les Basques.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h30

    Session intense, été chaud et automne prolifique

    La Chambre des communes a annoncé son ajournement officiel le mercredi 19 juin, marquant la fin de la session parlementaire ainsi que le début de la pause estivale annuelle. Le député conservateur dans Montmagny - L’Islet – Kamouraska – Rivière-du-Loup, Bernard Généreux en a profité pour tracer un bilan des derniers mois. «Nous avons eu une ...

    Publié à 6h00

    La Ville de Rivière-du-Loup entreprend l’inventaire de son patrimoine bâti

    Les citoyens qui habitent une maison construite avant 1940 ne devront pas être surpris si quelqu’un photographie leur toit et leurs fenêtres cet été. Il ne s’agit pas d’un fouineur. Il s’agit d’un stagiaire de la Ville de Rivière-du-Loup, embauché pour dresser l’inventaire du patrimoine immobilier. Par de nouvelles dispositions introduites dans ...

    20 juin 2024 | 12h38

    Une fenêtre unique sur l’univers du béluga

    À temps pour l’été et pour la Journée nationale des peuples autochtones, la Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk ouvrira sa station d’interprétation des bélugas, Putep ‘t-awt, au grand public le vendredi 21 juin. Située à flanc de montagne dans le secteur du port du Gros-Cacouna et du parc côtier Kiskotuk, la plateforme terrestre d’observation ...