X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un autre projet éolien s’ajoute sur le territoire du KRTB 

durée 26 janvier 2024 | 11h43
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Deux nouveaux projets éoliens importants, soumis en partenariats par l’Alliance de l’énergie de l’Est, viennent d’être retenus dans le cadre du dernier appel d’offres d’Hydro-Québec. Le projet éolien Pohénégamook-Picard-Saint-Antonin-Wolastokuk 2 (PPAW2), situé au KRTB, s’ajoute ainsi aux deux autres du territoire qui avaient été choisis en mars 2023. 

    L’annonce a été faite par la société d’État ce vendredi 26 janvier. Au total, huit projets ont été retenus au terme de l’appel d’offres, dont PPAW2 et le projet éolien Saint-Paul-de-Montminy qui sera développé du côté de Chaudière-Appalaches.

    Conjointement, ces projets ajouteront une puissance d'environ 490 MW d'énergie éolienne qui sera intégrée au réseau d'Hydro-Québec. Les investissements, répartis avec les partenaires Invernergy et Kruger Énergie, sont estimés à environ 1,5 milliard de dollars, une somme énorme pour l’Est-du-Québec. 

    «Nous sommes très heureux d'annoncer ces nouveaux projets qui témoignent de notre engagement continu en faveur de la transition énergétique. En concrétisant des partenariats solides, nous façonnons un avenir énergétique durable pour les communautés de l'Est-du-Québec. Nous construisons ainsi un héritage économique et énergétique responsable», a déclaré Michel Lagacé, président de l'Alliance de l'énergie de l'Est.

    Il estime également que les partenariats conclus renforcent la position de leader de l'Alliance de l'énergie de l'Est en permettant une «distribution équitable des retombées économiques» au sein des communautés membres, et ce, partout sur son territoire.

    La nouvelle a également réjoui le Grand Chef Jacques Tremblay, puisque les projets touchent le territoire ancestral de la Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk.

    «Nous nous réjouissons que notre Nation soit un joueur clé dans la réalisation de ces projets gagnants du dernier appel d'offres d'Hydro-Québec qui renforce la présence de la Nation sur son territoire ancestral. Cette annonce offre des perspectives intéressantes pour tous les acteurs du milieu et renforce notre engagement envers la transition énergétique et les énergies renouvelables», a-t-il déclaré.

    PPAW2

    Le projet éolien Pohénégamook-Picard-Saint-Antonin-Wolastokuk 2 (PPAW2) porte essentiellement le même nom qu’un autre projet (Pohénégamook – Picard – Saint-Antonin) retenu lors de l’appel d’offres du printemps dernier. Si le nom peut paraitre familier, c’est aussi que des présentations publiques ont été tenues dans la dernière année en préparation du dépôt de candidature. 

    Selon l’Alliance, les deux projets peuvent être vus de façon complémentaire, l’un étant situé du côté est de l’autoroute 85, l’autre principalement du côté ouest. Le premier vise un maximum de 80 éoliennes pour une puissance installée de 349,8 mégawatts dans les secteurs de Pohénégamook, Saint-Honoré-de-Témiscouata et Saint-Antonin. Pour le second, 47 éoliennes sont prévues sur les territoires des municipalités de Saint-Honoré-de-Témiscouata, Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup et Saint-François-Xavier-de-Viger pour un total de 291,40 MW. 

    Au total, ces deux projets, une fois réalisés, auront une puissance combinée de plus de 640 MW.  

    En ajoutant le parc éolien de la Madawaska, développé sur le territoire des municipalités de Dégelis et de Saint-Jean-de-la-Lande pour une puissance estimée de 270 mégawatts, c’est donc dire que trois projets éoliens d’envergure seront réalisés simultanément dans le secteur du KRTB seulement. 

    «Ces projets pourraient être réalisés d’ici décembre 2029, mais il y a évidemment plusieurs étapes à venir, plusieurs autorisations à obtenir», a indiqué Michel Lagacé.

    RETOMBÉES 

    S’il est évidemment trop tôt pour s’avancer sur d’éventuels bénéfices pour les communautés, il est acquis que la réalisation de projets éoliens de cette taille suscitera des retombées dans les secteurs de la restauration, de l’hébergement et de la machinerie. 

    «Le défi, ce sera de maximiser les retombées pour nos entreprises, s’assurer que tout ce qui bouge dans la région pourra avoir accès au chantier, a illustré Michel Lagacé. Les locaux auront toujours priorité quand les prix et les services sont de même équivalence.»

    À titre indicatif, M. Lagacé rappelle également que les investissements de près de 75 M$ pour les parcs éoliens de Roncevaux et Nicolas-Riou permettent aux communautés de recevoir plus de 13 M$ par année pour les deux parcs éoliens qui comptent une centaine d'éoliennes au total et qui ont une capacité de 300 mégawatts.

    L’Alliance de l’énergie de l’Est regroupe 209 communautés et territoires, dont 16 municipalités régionales de comté (MRC), de la MRC de Montmagny jusqu’aux Îles-de-la-Madeleine, ainsi que la Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk. Son financement provient des MRC et des régies.

    Rappelons que pas moins de 1 156 mégawatts répartis en 6 projets ont été soumis lors d’appels d’offres d’Hydro-Québec lancés en juillet 2021, tant dans les catégories de 300 mégawatts que 480 mégawatts. L’Alliance investira 50% des sommes nécessaires. Les bénéfices sont aussi répartis de façon équitable entre ses membres liés à l’exploitation.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    28 février 2024 | 15h00

    Vers une nouvelle caserne à Rivière-Bleue

    Exigüe, âgée, ne correspond plus aux normes incendie, les arguments en faveur d'une nouvelle caserne sont nombreux à Rivière-Bleue. Et la Municipalité ne s'en cache pas, elle planche sur un projet de nouvelle caserne depuis un moment déjà. Le sujet sera à l'ordre du jour ce mercredi 28 février dans le cadre de la Soirée publique d'information ...

    28 février 2024 | 13h15

    Trois-Pistoles se mobilise pour la sauvegarde de son École d’immersion française

    Le comité de relance de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles, composé d’élus et de familles hôtesses, s’est tourné vers sa communauté le 27 février. Ne pouvant rester les bras croisés en attente d’une réponse de l’Université Western concernant le retour de leur programme en 2025, les membres ont usé de proactivité. Ils ont lancé une ...

    28 février 2024 | 10h39

    Plus de 2 M$ pour bonifier les services d’aide psychologique aux élus

    Québec a annoncé le 28 février un investissement de près de 2 M$ afin de fournir de l’aide psychologique de première ligne gratuite aux élus municipaux et aux membres de leur famille. La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, veut ainsi répondre à un besoin exprimé par les maires et mairesses de la province aux prises avec du ...