X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Lutte contre l'insécurité et le gaspillage alimentaires : 52 500 $ pour la réalisation d'un projet dans le Bas-Saint-Laurent

durée 24 janvier 2024 | 06h00
  • La députée de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Amélie Dionne, se réjouit de l'appui financier de 52 500 $ accordé au Carrefour d'initiatives populaires de Rivière-du-Loup (CIP) pour l'achat d'équipements et l'amélioration des infrastructures d'entreposage du réseau d'aide alimentaire. Cette somme, qui provient du programme d'infrastructures des Banques alimentaires du Québec, permettra d'accroître le soutien auprès de la population dans la région. 

    «Je suis fière que le Carrefour d'initiatives populaires de Rivière-du-Loup puisse bénéficier de ce soutien financier qui contribuera notamment à répondre à la demande croissante d'aide alimentaire ainsi qu'à lutter contre le gaspillage alimentaire. En soutenant la mission du CIP, c'est toute la communauté qu'on enrichit», a souligné Mme Dionne.

    La directrice générale du CIP, Karine Jean, s’est réjouie que le projet de l’organisme ait été choisi parmi les 25 retenus dans 10 secteurs du Québec. «Ce projet n'aurait jamais pu se faire sans ce soutien financier et sans l'appui de Moisson Kamouraska et du fonds AgriEsprit de Financement agricole Canada», a-t-elle mentionné.

    Le 15 janvier, à Rimouski, le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, André Lamontagne, la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l'Action communautaire, Chantal Rouleau, ainsi que la ministre des Ressources naturelles et des Forêts et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine, Maïté Blanchette Vézina, ont annoncé l'ensemble des projets qui recevront un soutien financier pour renforcer le réseau d’aide alimentaire dans la province. Une enveloppe de près de 4,4 M$ était réservée à l’appel de projets et les investissements qui en découleront sont estimés à 16,3 M$.

    «Les projets annoncés portent à la fois sur des besoins à court terme et sur des besoins à plus long terme. Les initiatives mises en place contribueront à valoriser les denrées et à offrir des repas sains à des personnes en situation de vulnérabilité», a partagé le ministre Lamontagne.

    «Ce qu'il nous faut maintenant, c'est un plan de match en sécurité alimentaire qui proposera des solutions pérennes aux défis occasionnés par l'inflation. J'y travaille, et les investissements que mes collègues et moi avons annoncés aujourd'hui s'inscrivent en continuité avec ces efforts. Cette année, je déposerai le prochain plan de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, et la sécurité alimentaire sera au cœur de ce dernier», a assuré la ministre Rouleau.

    «Le programme continue de démontrer l'importance d'investir dans les infrastructures locales pour mieux récupérer et partager les ressources, et ainsi nourrir un nombre encore trop élevé de Québécois et de Québécoises […] Nous sommes reconnaissants de cette confiance et de cet appui renouvelés qui permettront de mieux servir 872 000 personnes qui ont faim, chaque mois», a conclu Martin Munger, directeur général des Banques alimentaires du Québec.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    28 février 2024 | 15h00

    Vers une nouvelle caserne à Rivière-Bleue

    Exigüe, âgée, ne correspond plus aux normes incendie, les arguments en faveur d'une nouvelle caserne sont nombreux à Rivière-Bleue. Et la Municipalité ne s'en cache pas, elle planche sur un projet de nouvelle caserne depuis un moment déjà. Le sujet sera à l'ordre du jour ce mercredi 28 février dans le cadre de la Soirée publique d'information ...

    28 février 2024 | 13h15

    Trois-Pistoles se mobilise pour la sauvegarde de son École d’immersion française

    Le comité de relance de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles, composé d’élus et de familles hôtesses, s’est tourné vers sa communauté le 27 février. Ne pouvant rester les bras croisés en attente d’une réponse de l’Université Western concernant le retour de leur programme en 2025, les membres ont usé de proactivité. Ils ont lancé une ...

    28 février 2024 | 10h39

    Plus de 2 M$ pour bonifier les services d’aide psychologique aux élus

    Québec a annoncé le 28 février un investissement de près de 2 M$ afin de fournir de l’aide psychologique de première ligne gratuite aux élus municipaux et aux membres de leur famille. La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, veut ainsi répondre à un besoin exprimé par les maires et mairesses de la province aux prises avec du ...