X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Baisse d’achalandage sur le NM Trans-Saint-Laurent 

durée 9 janvier 2024 | 11h42
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Le NM Trans-Saint-Laurent, qui assure la liaison maritime entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon, a accueilli quelques milliers de passagers de moins en 2023, comparativement à la saison précédente. Malgré tout, la traverse a atteint ses objectifs financiers, assure la direction. 

    Quelques jours après avoir complété ses dernières traversées, au début janvier, le directeur général et capitaine sénior du NM Trans-Saint-Laurent, Marco Ouellet, a dressé le portrait de sa plus récente saison en mer. Une année 2023 qui ne passera pas à l’histoire pour de bonnes ou de mauvaises raisons, mais qui est jugée correcte dans le contexte économique actuel. 

    Selon les données recueillies, près de 138 000 personnes sont montées à bord du navire, ce qui représente une baisse de plus ou moins 4 000 passagers par rapport aux142 000 présents l’an dernier. Du côté des véhicules, 68 627 voitures ont voyagé sur le traversier, contre 69 797 en 2022. 

    Notons que la traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon a bénéficié de la saison légèrement retardée de l’Héritage 1 à Trois-Pistoles, puisqu’elle a connu un printemps au-dessus des attentes. La tendance ne s’est toutefois pas maintenue au retour du lien maritime voisin.  

    «Ça n’a pas été une mauvaise saison. Ce n’est pas la meilleure, ni la pire. Ce n’est pas dramatique», a soutenu Marco Ouellet, assurant que la traverse a atteint ses objectifs financiers malgré des dépenses à la hausse. «C’est une réalité qu’on avait anticipée. On a finalement terminé au-dessus du scénario prudent qu’on s’était donné.» 

    Il estime d’ailleurs que les résultats vont de concert avec la hausse du cout de la vie. «Les gens ont voyagé beaucoup à la sortie de la pandémie. Cette année, ils ont peut-être fait davantage attention à leurs sous. On est évidemment dépendant des choix et des déplacements des gens», a-t-il dit. 

    L’année 2023 a des statistiques tout de même similaires à celles de 2018 qui est jugée comme une bonne année de référence dans le passé récent de la traverse. Si les véhicules avaient alors été moins nombreux à 67 000, le nombre de passagers étaient plus haut à 143 000 et c’est à ce niveau que la différence se fait sentir principalement. 

    La dernière saison demeure aussi bien loin des grands succès de 2019, motivés par le tourisme en hausse et plusieurs circonstances favorables, dont les problèmes du NM F.-A.-Gauthier. Cette année-là, 151 000 passagers et 73 000 avaient été accueillis au sein du navire. 

    Après avoir terminé sa saison le 2 janvier, le NM Trans-Saint-Laurent est actuellement au bassin Louise de Québec. Les travaux et projets prévus cet hiver sur le bateau sont mineurs. Des entretiens mécaniques, selon la règlementation et les instructions des fabricants, seront effectués. L’équipe en place travaillera également sur la structure d’acier afin d’enlever de la rouille, comme elle le fait chaque année. 

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    28 février 2024 | 15h00

    Vers une nouvelle caserne à Rivière-Bleue

    Exigüe, âgée, ne correspond plus aux normes incendie, les arguments en faveur d'une nouvelle caserne sont nombreux à Rivière-Bleue. Et la Municipalité ne s'en cache pas, elle planche sur un projet de nouvelle caserne depuis un moment déjà. Le sujet sera à l'ordre du jour ce mercredi 28 février dans le cadre de la Soirée publique d'information ...

    28 février 2024 | 13h15

    Trois-Pistoles se mobilise pour la sauvegarde de son École d’immersion française

    Le comité de relance de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles, composé d’élus et de familles hôtesses, s’est tourné vers sa communauté le 27 février. Ne pouvant rester les bras croisés en attente d’une réponse de l’Université Western concernant le retour de leur programme en 2025, les membres ont usé de proactivité. Ils ont lancé une ...

    28 février 2024 | 10h39

    Plus de 2 M$ pour bonifier les services d’aide psychologique aux élus

    Québec a annoncé le 28 février un investissement de près de 2 M$ afin de fournir de l’aide psychologique de première ligne gratuite aux élus municipaux et aux membres de leur famille. La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, veut ainsi répondre à un besoin exprimé par les maires et mairesses de la province aux prises avec du ...