X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Dindes et beignes tout juste avant les Fêtes pour 13 familles du Transcontinental

durée 24 décembre 2023 | 07h00
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Dyane Bouchard et sa classe d’adaptation scolaire FPT-FMS de l’École secondaire du Transcontinental à Pohénégamook ont cuisiné 13 repas de Noël ce 19 décembre. Une première pour l’établissement scolaire. Les boites repas ont été remises aux familles des élèves le soir même, tout juste avant les Fêtes. Un beau cadeau à l’avance pour les aider durant le contexte inflationniste actuel.

    «On sait que ce n’est pas facile, encore moins en région, et en adaptation on dirait qu’on a des familles plus démunies aussi», a remarqué la responsable du projet. Avec l’un de ses collègues, Mme Bouchard a donc voulu faire sa part en soutenant à la fois les élèves dans leurs apprentissages, puis leurs familles.

    Depuis le début de l’année scolaire, les jeunes effectuent des ateliers de cuisine. «Ils étaient rendus bons, donc on leur a proposé de cuisiner un repas de Noël pour leurs familles», s’est rappelé la responsable. Un projet évalué à plus de 650 $, payé à même les sous de la classe amassés avec sa boutique de Noël d’articles recyclés et fabriqués.

    Toute la journée, de 9 h à 15 h 50, les adolescents ont cuisiné des volailles de 10 livres, des légumes, de la sauce, de la salade de chou ainsi qu’une douzaine de beignes. Ils apprennent des choses de la vie de tous les jours, a soutenu Dyane Bouchard. Les élèves mesurent des quantités, calculent le cout d’un repas, suivent des recettes. «On passe les matières scolaires à travers l’activité»,
a-t-elle indiqué.

    DÉVELOPPER UNE CONFIANCE EN SOI

    Quand les professeurs ont approché les élèves avec l’idée d’un repas de Noël à cuisiner pour leurs familles, ils ont tout de suite embarqué dans le projet. Les boites repas sont devenues un projet important pour eux, un projet qui les rendait fiers, un projet qu’ils pourraient partager avec leurs proches.

    «Ce sont des élèves qui ont eu de la difficulté toute leur vie et là, tout un coup, ils se trouvent des habiletés, des aptitudes qu’ils ne pensaient pas avoir. La fierté qu’ils ont d’arriver à la maison avec un repas, c’est incroyable», a souligné Dyane Bouchard.

    Se trouver des compétences inconnues jusque-là leur permet de développer une belle confiance en soi, partage la professeure. Certains sont meilleurs pour cuisiner, d’autres pour monter des boites ou effectuer de la vérification. 

    Un des élèves a même réalisé, à la suite de plusieurs recherches, des cartons sur lesquels figurent des recettes avec de la dinde. Ils ont été incorporés aux boites repas afin que les familles puissent passer les restes de la volaille lors d’autres repas.

    Des parents, déjà mis au courant par la secrétaire de l’école qui leur a mentionné de ne pas préparer de souper pour le 19 décembre, étaient vraiment heureux et reconnaissants de cette attention.

    Quelques enseignants de l’école se sont aussi portés volontaires afin d’aller reconduire les élèves avec leurs repas dans les différentes municipalités où ils habitent entre Saint-Athanase et Saint-Marc-du-Lac-Long.

    Une belle activité qui touche les élèves et leurs familles, mais aussi les enseignants, fiers témoins de la motivation et de l’évolution de leurs protégés.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    28 février 2024 | 15h00

    Vers une nouvelle caserne à Rivière-Bleue

    Exigüe, âgée, ne correspond plus aux normes incendie, les arguments en faveur d'une nouvelle caserne sont nombreux à Rivière-Bleue. Et la Municipalité ne s'en cache pas, elle planche sur un projet de nouvelle caserne depuis un moment déjà. Le sujet sera à l'ordre du jour ce mercredi 28 février dans le cadre de la Soirée publique d'information ...

    28 février 2024 | 13h15

    Trois-Pistoles se mobilise pour la sauvegarde de son École d’immersion française

    Le comité de relance de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles, composé d’élus et de familles hôtesses, s’est tourné vers sa communauté le 27 février. Ne pouvant rester les bras croisés en attente d’une réponse de l’Université Western concernant le retour de leur programme en 2025, les membres ont usé de proactivité. Ils ont lancé une ...

    28 février 2024 | 10h39

    Plus de 2 M$ pour bonifier les services d’aide psychologique aux élus

    Québec a annoncé le 28 février un investissement de près de 2 M$ afin de fournir de l’aide psychologique de première ligne gratuite aux élus municipaux et aux membres de leur famille. La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, veut ainsi répondre à un besoin exprimé par les maires et mairesses de la province aux prises avec du ...