X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Mario Bastille plaide pour un maintien de la traverse à Rivière-du-Loup

durée 19 décembre 2023 | 09h56
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    En marge du dévoilement du budget 2024 de la Ville de Rivière-du-Loup, le maire Mario Bastille a livré un dernier plaidoyer en faveur du maintien de la traverse à la Pointe de Rivière-du-Loup. Les résultats de l’étude d’opportunité seront publiés par la Société des traversiers du Québec (STQ) ce jeudi 21 décembre.

    «Nous avons travaillé fort depuis trois ans à conserver cet acquis que la STQ a envisagé de nous enlever dans le cadre d’une étude d’opportunité dont nous attendons toujours les conclusions», a indiqué M. Bastille.

    Il a qualifié 2024 comme étant une «année décisive» pour le dossier le plus chaud à l’heure actuelle, le lien fluvial reliant le Bas-Saint-Laurent à Charlevoix. Au cours des dernières années, la Ville de Rivière-du-Loup a multiplié les rencontres, les partenariats, les études et les efforts de mobilisation pour faire pencher la balance en sa faveur.

    Le maire Mario Bastille croit avoir réussi à faire valoir auprès du gouvernement du Québec la nécessité de poursuivre le développement à vocation récréotouristique du secteur de la Pointe de Rivière-du-Loup, tout comme l’importance de développer «en parallèle l’immense potentiel commercial et industriel du port de Gros-Cacouna».

    «Compte tenu de l’appréciation que je fais des données disponibles et des spécialistes consultés, je n’attends rien de moins qu’une décision favorable pour le maintien de la traverse à Rivière-du-Loup», a conclu le premier magistrat de Rivière-du-Loup.

    Il a dit faire confiance au «travail sérieux» de la députée Amélie Dionne et au «bon jugement» de la ministre des Transports Geneviève Guilbault et à celui du premier ministre du Québec, François Legault, qui devront trancher le débat ultimement.

    Présentement, l’opérateur privé Clarke inc. exploite la traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon depuis plus de 50 ans, tandis que la Société des traversiers du Québec gère les infrastructures. L’entreprise assurera le service jusqu’à la fin de la saison 2025 au quai de Rivière-du-Loup.

    commentairesCommentaires

    1

    • MD
      Michel Desjardins
      temps Il y a 2 mois
      Traverse à Cacouna
      Voici mon opinion bien personnelle dans ce dossier. Compte tenu des coûts de draguage exorbitants d'année en année au quai de Rivière-du-Loup, compte tenu que les coûts d'un débarcadère à Cacouna pourraient très bien se financer par l'argent économisé en draguage sur une certaine période, compte tenu de la profondeur au quai de Cacouna pouvant accueillir un plus gros navire, compte tenu que la traverse entre les deux rives pourrait se faire à l'année longue, compte tenu des installations actuelles à Cacouna, compte tenu de la minime distance entre Rivière-du-Loup et Cacouna, tant pour les usagers, que pour la traverse elle-même: il n'y a pas de doute dans les colonnes comparatives que Cacouna serait le choix le plus logique. Je ne comprends toujours pas pourquoi les élus municipaux de RDL essaye de garder le tout au quai de Rivière-du-Loup, au lieu de s'associer aux gens bien-pensants, pour faire un front commun. Les commerçants et HÔTELIERS qui pensent qu'ils vont perdre de l'achalandage ($$$$) font d'après moi, fausse route. Ben voyons donc!......Est-ce trop tard malheureusement? Je fais donc confiance à la STQ et au Gouvernement du Québec dans le choix de Cacouna. J'ajouterais même "pourquoi ne pas penser à changer de trajectoire'' pour une traverse vers Tadoussac au lieu de St-Siméon.....petite idée comme ça en passant. (Michel Desjardins).
    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    28 février 2024 | 15h00

    Vers une nouvelle caserne à Rivière-Bleue

    Exigüe, âgée, ne correspond plus aux normes incendie, les arguments en faveur d'une nouvelle caserne sont nombreux à Rivière-Bleue. Et la Municipalité ne s'en cache pas, elle planche sur un projet de nouvelle caserne depuis un moment déjà. Le sujet sera à l'ordre du jour ce mercredi 28 février dans le cadre de la Soirée publique d'information ...

    28 février 2024 | 13h15

    Trois-Pistoles se mobilise pour la sauvegarde de son École d’immersion française

    Le comité de relance de l’École d’immersion française de Trois-Pistoles, composé d’élus et de familles hôtesses, s’est tourné vers sa communauté le 27 février. Ne pouvant rester les bras croisés en attente d’une réponse de l’Université Western concernant le retour de leur programme en 2025, les membres ont usé de proactivité. Ils ont lancé une ...

    28 février 2024 | 10h39

    Plus de 2 M$ pour bonifier les services d’aide psychologique aux élus

    Québec a annoncé le 28 février un investissement de près de 2 M$ afin de fournir de l’aide psychologique de première ligne gratuite aux élus municipaux et aux membres de leur famille. La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, veut ainsi répondre à un besoin exprimé par les maires et mairesses de la province aux prises avec du ...