X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Charbon de Bois Franc Basques: des améliorations prévues en 2024

durée 12 décembre 2023 | 14h21
  • Le président-directeur général de Charbon de bois franc Basques, David Huard, confirme que des améliorations seront apportées à son usine au cours des prochaines semaines et des prochains mois après qu’un groupe de citoyens eu soulevé des craintes liées aux émanations de l’entreprise à Saint-Mathieu-de-Rioux.

    Cet engagement représente aussi l’essentiel du message transmis par l’entreprise au ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, le 1er décembre dernier.

    Pour ce faire, Charbon de Bois Franc Basques souligne être déjà en pourparlers avec des firmes d’ingénieurs spécialisées ainsi qu’avec le Centre de recherches industrielles du Québec (CRIQ) afin d’établir un plan d’action pour optimiser les opérations et ainsi mieux contrôler les impacts de celles-ci.

    «Nous croyons fermement au potentiel d’amélioration de notre système de production actuel. Nous allons profiter de l’arrêt planifié de l’usine jusqu’au mois de mars, pour déployer des solutions éprouvées. L’année 2024 verra les propositions des firmes externes être évaluées et mises en place rapidement par Charbon de bois Basques.»

    Rappelons qu’une rencontre virtuelle réunissant les représentants du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et des citoyens a eu lieu 21 novembre. Une rencontre a aussi eu lieu le 28 novembre, cette fois entre M. Huard, le maire Roger Martin et la députée de Rivière-du-Loup – Témiscouata, Amélie Dionne.

    COHABITATION

    Par voie de communiqué, le président-directeur général de Charbon de bois Basques rappelle que l’entreprise est présente depuis plus de 40 ans dans la municipalité. «Nous sommes sensibles aux préoccupations des gens de Saint-Mathieu-de-Rioux et les citoyens de longue date peuvent témoigner de nos efforts constants pour établir une cohabitation harmonieuse», note-t-il.

    «Nous avons le souci constant d’opérer selon les règles de l’art depuis plus de 40 ans», précise M. Huard. Rappelons que l’usine est située à près d’un kilomètre du centre du village et est séparée par une zone forestière.

    Qui plus est, la direction de l’entreprise travaille de façon active avec les autorités gouvernementales de la province et a répondu positivement aux demandes de rencontres avec la municipalité et la députée du comté de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Amélie Dionne.

    Charbon de bois franc Basques emploie environ 25 personnes. La qualité de ses produits est à l’origine de ses ventes en Amérique du Nord dans des villes telles que Boston, Montréal, Toronto, New York, Washington, Atlanta, le sud de l’Ontario, à Brantford et Windsor et, depuis peu, ils sont maintenant aussi disponibles dans l’état de Washington, en Floride et en Colombie-Britannique.

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h53

    Entre douleur et rémission, le chemin se nomme action pour Charlène Dupasquier

    Imaginez votre quotidien quand des gestes aussi simples que marcher ou courir représentent un défi important. Imaginez vivre cette réalité quand votre vie est axée autour du mouvement, du plein air et de l’activité physique. Un cauchemar éveillé. C’est pourtant ce que vit la guide d’aventure et biologiste Charlène Dupasquier depuis qu’elle cohabite ...

    Publié à 6h32

    Lancement du Golf en santé Hôtel Levesque

    La Fondation de la santé de Rivière-du-Loup a annoncé, le 23 mars, que les inscriptions pour son activité de Golf en santé Hôtel Levesque du 7 juin prochain sont ouvertes. L’évènement se déroulera au Club de Golf de Rivière-du-Loup et, par la suite, à l’Hôtel Universel pour un souper en santé Aliments Asta, incluant un encan à la criée présenté ...

    Publié à 6h07

    Interdiction de dégriffer les chats au Québec : «C’est une bonne nouvelle que tout le monde partage» -Heidi Pomerleau

    Après des années à demander des changements quant aux chirurgies mineures chez les animaux, les professionnels du monde animal ont obtenu gain de cause. La Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal, entrée en vigueur le 10 février, interdit notamment le dégriffage chez les chats. Une nouvelle qui réjouit les vétérinaires dont Heidie Pomerleau, ...