X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le comptoir de récupération du CIP sera réservé aux résidents de la MRC

durée 8 décembre 2023 | 06h00
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Dès la nouvelle année, seuls les citoyens de la MRC de Rivière-du-Loup auront accès au comptoir de récupération du Carrefour d’Initiatives Populaires (CIP) de Rivière-du-Loup. Une preuve de résidence sera donc exigée dès le 8 janvier 2024. Cette décision aidera l’organisme à mieux desservir la clientèle qui lui est attitrée, assure la directrice générale Karine Jean.

    Entre septembre 2022 et septembre 2023, le CIP a enregistré une croissance de 58 % de ses visites, et une augmentation du nombre de travailleurs immigrants ayant recours à ses services. 

    L’organisme est passé d’un peu moins de 1 000 transactions (945) à près de 1 500 (1 498), alors que les denrées récupérées n’ont pas nécessairement suivi la cadence. Cette problématique crée donc une grande pression sur le CIP, avance Mme Jean.

    «Si on veut pouvoir poser des gestes qui sont concrets et essayer d’éloigner les gens de la situation de l’insécurité alimentaire, c’est important qu’on puisse prendre le temps de les servir, de bien répondre à leurs besoins et d’avoir des denrées en quantité suffisante.»

    Actuellement, le comptoir de récupération dessert 30 clients à l’heure. Au total, 11 % de la clientèle du CIP provient des MRC avoisinantes. «Je ne voudrais pas être obligée de demander une preuve de revenus. On ne veut pas se lancer là-dedans. On est inclusifs, on veut le rester, donc en limitant à la MRC de Rivière-du-Loup on croit que c’est la meilleure façon de faire. Ce n’est pas discriminant».

    Auparavant, le CIP avait la possibilité et l’abondance pour pourvoir aux besoins de 
personnes issues de MRC limitrophes, ce qui 
n’est plus le cas aujourd’hui avec la demande d’aide qui ne cesse de grandir. L’an dernier 77,2 tonnes de denrées ont été récupérées. Cette année, 104 tonnes ont été recueillies, soit un bond de 21 %. Toutefois, il faut calculer 5 à 6 % d’aide alimentaire non distribuée en raison de pertes.  

    UNE BONNE RÉACTION

    Karine Jean souligne que la réaction des gens a été facilitante dans leur prise de décision. Le CIP a avisé les organismes alimentaires accrédités avoisinants, de même que les directeurs généraux des MRC des Basques, de Témiscouata et de Kamouraska que cette initiative pourrait avoir des retombées dans leur région.

    Les clients de ces territoires ont commencé à être mis au courant la semaine dernière. D’après la directrice générale, les gens ont bien pris l’annonce et ont compris les raisons qui ont mené à cette restriction.

    Aussi, «on ne les laisse pas dans le pétrin, soutient Mme Jean. On les redirige, on crée des contacts». Un comptoir de récupération est déjà en place dans Les Basques et un autre verra le jour en janvier 2024 dans le Témiscouata à La petite bouffe des Frontières à Pohénégamook.

    «Ce qui est important aussi c’est de redonner la responsabilité aux [organismes] de se mobiliser pour créer des services qui correspondent aux besoins de leurs citoyens», croit Karine Jean. Des actions pourraient être stimulées, voire stimulées dans la région selon elle.
    Soulignons qu’à l’approche des Fêtes, les citoyens pourront donner des denrées au CIP les 7 décembre et 15 décembre, «car ce n’est pas juste à Noël que les gens ont faim. Les gens ont faim tout le temps», confie Mme Jean. Un autocar sera présent la première journée au 15, rue de la Chute lors de la Guignolée des Médias pour amasser les dons. À la mi-décembre, un autocar sera stationné chez groupe Grand Portage à l’intersection des rues Saint-Pierre et Fraser.

    L’an dernier, cette initiative, qui se déroulait chez plus de 22 partenaires, a permis d’amasser 4,9 tonnes de denrées. Un apport non-négligeable pour l’organisme. Cette année, avec la nouvelle formule, Karine Jean espère atteindre 5,5 ou 5,6 tonnes de denrées recueillies.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    24 février 2024 | 7h24

    Randonnée et exposition de motoneiges au lac Témiscouata

    Pour ceux qui souhaitent faire le plein d’adrénaline, une randonnée de motoneiges antiques et hors-pistes est prévue le samedi 2 mars à 10 h à l’Éco-site de la tête du lac Témiscouata, suivi d’une exposition. Les amateurs et propriétaires de motoneiges antiques et hors-pistes intéressés à sortir leurs bolides sont conviés à la station d’essence ...

    24 février 2024 | 6h56

    À l’ile aux Basques en voiture

    «Je vous parle d'un temps, que les moins de vingt ans, ne peuvent pas connaitre», chantait Charles Aznavour avec La Bohème. Ce bon vieux temps, diront les plus vieux, s’étiole comme la banquise sur le fleuve. Une banquise qui autrefois, permettait de gagner l’ile aux Basques, en face de Trois-Pistoles… en Renault 5, rien de moins ! C’est ...

    24 février 2024 | 6h37

    La 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré

    C’est le 27 février prochain qu’aura lieu la 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré. Lors de cette journée, 100 % des ventes de pizzas seront redistribuées. Les cinq frères et sœurs à la tête de Pizza Salvatoré renouvelle cette campagne, dont la moitié des ventes de pizzas réalisées ce jour-là seront offertes en bonus salarial à tous les ...