X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Méganne Perry Mélançon sent un engouement pour le Parti québécois

durée 1 décembre 2023 | 12h30
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    La porte-parole nationale du Parti québécois (PQ), Méganne Perry Mélançon, croit que de nombreuses personnes ont été déçues par la Coalition avenir Québec (CAQ) au cours des derniers mois, ce qui expliquerait la remontée fulgurante de sa formation politique dans les sondages. Si une élection avait lieu en ce moment, la plateforme Qc125.com estime que le PQ et la CAQ sont nez à nez avec respectivement 27,6 et 27,4 % des intentions de vote.

    L’ex-députée du PQ dans la circonscription de Gaspé y est allée d’une charge en règle contre la CAQ et son chef François Legault, qui sont présentement au pouvoir.

    «Le Québec a besoin de projets de société. On ne peut pas toujours être utilisé comme marchandise électorale. Les gens veulent savoir quels sont les projets de société […] Se faire dire quelque chose et faire son contraire une fois élu, ça commence à faire son temps. Il y a eu plusieurs reculs de la CAQ depuis sa réélection. C’est une façon d’écoeurer les gens et d’alimenter le cynisme», lance Méganne Perry Mélançon. Elle souligne toutefois que les projections et les sondages sont à prendre avec un grain de sel.

    L’ex-députée croit que la population commence à découvrir le chef du PQ Paul St-Pierre Plamondon, qui leur donne espoir de faire de la politique autrement.

    DANS LA CIRCONSCRIPTION

    Méganne Perry Mélançon était de passage dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata à la microbrasserie aux Fous brassant le 29 novembre afin de nourrir les liens avec les militants et de montrer sa reconnaissance pour l’équipe de campagne qui a travaillé sur le terrain avec le dernier candidat pour le PQ, Félix Roux.

    «On voit qu’il y a un intérêt à venir entendre ce que le Parti québécois […] Il y a des gens qui étaient partis à la CAQ qui réalisent que sans grand projet de société pour le Québec, on ne connaît pas la direction que le gouvernement tente de prendre», constate-t-elle.

    Dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata, les projections du vote de Qc125 placent la CAQ et le PQ presque à égalité avec 35 % et 33 % des voix. Québec solidaire suit avec 17 % des intentions de vote. Le Parti conservateur (9%) et le Parti libéral du Québec (4%) ferment la marche. Lors des dernières élections, la candidate de la Coalition avenir Québec, Amélie Dionne, avait gagné avec 52 % du vote populaire.

    ENJEUX RÉGIONAUX

    La révision de la carte électorale par la Commission de la représentation électorale entrainera la suppression d’une circonscription dans l’Est-du-Québec. Gaspé fusionnera avec Bonaventure, ce à quoi s’oppose fermement Méganne Perry Mélançon.

    «On continue à élargir les comtés. Je comprends qu’il y a une question populationnelle. Est-ce qu’on peut avoir des critères qui tiennent compte de la dévitalisation de certains secteurs et de tous les efforts qui sont mis à garder les voix, le pouvoir et le poids politique démocratique de nos régions ?», se questionne-t-elle.

    Elle se dit frustrée de voir que les députés de l’Est-du-Québec doivent constamment se battre pour tenter de conserver leurs acquis plutôt que pour développer des projets. La grande superficie des circonscription cause aussi des enjeux d’accessibilité aux députés.

    Méganne Perry Mélançon est d’avis que le transport régional est la clé du développement régional. Elle dénonce le sous-financement du transport collectif et la façon dont le gouvernement gère la mobilité interrégionale. «En terme d’offre de transport, il est temps qu’on nous arrive avec quelque chose de structurant partout au Québec.»

    Les crises comme celles du logement et des places en services de garde freinent le développement des régions du Québec, souligne la porte-parole du PQ. Elle estime que le gouvernement a la responsabilité de construire plus de logement social. «On a laissé le marché s’autogérer trop longtemps. On a laissé les spéculateurs immobiliers se faire la ‘’piasse’’ sur le dos des ainés et des gens vulnérables. Les évictions n’ont pas été encadrées et rien n’a été fait de concret en cinq ans», ajoute Méganne Perry Mélançon.  

    Rappelons que le péquiste Pascal Paradis a remporté l’élection partielle de Jean-Talon à Québec avec 44,1 % des voix, contre 21,3 % pour la CAQ. Le PQ compte maintenant quatre députés : Pascal Bérubé, Joël Arseneau, Paul St-Pierre Plamondon et Pascal Paradis.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 7h24

    Randonnée et exposition de motoneiges au lac Témiscouata

    Pour ceux qui souhaitent faire le plein d’adrénaline, une randonnée de motoneiges antiques et hors-pistes est prévue le samedi 2 mars à 10 h à l’Éco-site de la tête du lac Témiscouata, suivi d’une exposition. Les amateurs et propriétaires de motoneiges antiques et hors-pistes intéressés à sortir leurs bolides sont conviés à la station d’essence ...

    Publié à 6h56

    À l’ile aux Basques en voiture

    «Je vous parle d'un temps, que les moins de vingt ans, ne peuvent pas connaitre», chantait Charles Aznavour avec La Bohème. Ce bon vieux temps, diront les plus vieux, s’étiole comme la banquise sur le fleuve. Une banquise qui autrefois, permettait de gagner l’ile aux Basques, en face de Trois-Pistoles… en Renault 5, rien de moins ! C’est ...

    Publié à 6h37

    La 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré

    C’est le 27 février prochain qu’aura lieu la 3e édition de la Journée Remerciement Salvatoré. Lors de cette journée, 100 % des ventes de pizzas seront redistribuées. Les cinq frères et sœurs à la tête de Pizza Salvatoré renouvelle cette campagne, dont la moitié des ventes de pizzas réalisées ce jour-là seront offertes en bonus salarial à tous les ...