X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Des travaux intérieurs sur l’Héritage 1 cet hiver 

durée 30 novembre 2023 | 06h04
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Le traversier L’Héritage 1 restera finalement au chantier Méridien Maritime de Matane, cet hiver. Maintenant que le bossoir et l’embarcation de sauvetage ont été remplacés, les travailleurs effectueront la réfection des salles de bain et du quartier de l’équipage. Des pièces d’acier seront aussi changées. 

    Initialement, la Compagnie de navigation des Basques souhaitait une révision complète des espaces intérieurs du navire qui assure la traversée entre Trois-Pistoles et Les Escoumins, incluant le restaurant et le salon des passagers. L’ouverture des soumissions pour le projet l’avait cependant forcé à réévaluer ses options au cours des dernières semaines, la seule offre déposée étant deux fois plus élevée que ce qui avait été anticipé.

    La direction de la Compagnie a finalement opté pour un compromis, voire une première phase de travaux. Une solution jugée acceptable dans les circonstances, selon le capitaine et coordonnateur du volet maritime de la Compagnie de navigation des Basques, Jean-Philippe Rioux. 

    Il explique que le changement des pièces d’acier offre une sécurité d’esprit à la direction, tandis que le renouvellement des salles de bain et du salon de l’équipage sera un beau bonus en vue de la prochaine saison.

    L’ensemble des travaux effectués cette année demanderont des investissements d’environ 1 M$. Seulement 10 % de cette somme devrait toutefois être assumée par l’organisation pissotoise, puisque cette dernière a reçu différentes aides financières, dont l’une du gouvernement du Québec.  

    Une fois cette première phase complétée, la Compagnie de navigation des Basques lancera un nouvel appel d’offres pour des travaux à réaliser l’automne prochain auprès du restaurant et du salon des passagers. De nouvelles demandes de subventions seront aussi déposées, notamment auprès du Programme de soutien aux investissements dans les infrastructures de transport maritime (PSIITM) qui s’adresse directement aux traverses intermédiaires.

    Si les réponses sont positives, les travaux visant à compléter la cure de rajeunissement intérieure pourraient être réalisés dans un an, à l’hiver 2024-2025. Ils seraient sensiblement de la même envergure que ceux effectués cette année. 

    Dans le cas où les soumissions seraient trop élevées, et les subventions pas à la hauteur, la traverse ne sera pas prise de court. Elle pourra sans problème accomplir de nombreuses années de traversées, l’esprit tranquille, avec les installations actuelles. 

    Il faut comprendre que la réfection de l’intérieur n’est pas nécessaire au bon fonctionnement du navire. L’objectif a toujours été d’améliorer le confort des passagers. Les sièges actuels datent des années 70 et ont beaucoup de vécu. Ainsi ça ne pourrait qu’être partie remise. 
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h30

    Session intense, été chaud et automne prolifique

    La Chambre des communes a annoncé son ajournement officiel le mercredi 19 juin, marquant la fin de la session parlementaire ainsi que le début de la pause estivale annuelle. Le député conservateur dans Montmagny - L’Islet – Kamouraska – Rivière-du-Loup, Bernard Généreux en a profité pour tracer un bilan des derniers mois. «Nous avons eu une ...

    Publié à 6h00

    La Ville de Rivière-du-Loup entreprend l’inventaire de son patrimoine bâti

    Les citoyens qui habitent une maison construite avant 1940 ne devront pas être surpris si quelqu’un photographie leur toit et leurs fenêtres cet été. Il ne s’agit pas d’un fouineur. Il s’agit d’un stagiaire de la Ville de Rivière-du-Loup, embauché pour dresser l’inventaire du patrimoine immobilier. Par de nouvelles dispositions introduites dans ...

    20 juin 2024 | 12h38

    Une fenêtre unique sur l’univers du béluga

    À temps pour l’été et pour la Journée nationale des peuples autochtones, la Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk ouvrira sa station d’interprétation des bélugas, Putep ‘t-awt, au grand public le vendredi 21 juin. Située à flanc de montagne dans le secteur du port du Gros-Cacouna et du parc côtier Kiskotuk, la plateforme terrestre d’observation ...