X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le groupe «Le pont de la 20, ça tient pas debout» réclame l’étude géotechnique

durée 24 novembre 2023 | 06h30
  • Le regroupement bas-laurentien «Le pont de la 20, ça tient pas debout» réclame formellement à la ministre des Transports Geneviève Guilbault que l’étude géotechnique réalisée par son ministère à propos du pont de l’éventuel prolongement de l’autoroute 20 qui enjamberait la rivière des Trois Pistoles soit rendue publique intégralement et sans caviardage.

    La semaine dernière, Geneviève Guilbault, la ministre responsable du Bas-Saint-Laurent Maïté Blanchette Vézina de même que la députée Amélie Dionne ont annoncé à nouveau la création de deux comités, d’abord annoncés en mars dernier.

    «On nous sert du réchauffé alors qu’une importante étude a déjà été réalisée. Que Mme Guilbault la rende publique sans caviardage. Après ça, la population pourra juger de la pertinence de son comité d'accompagnement et de suivi environnemental», plaide Sébastien Rioux.

    En marge du point de presse de Trois-Pistoles, la députée Amélie Dionne a déclaré la semaine dernière qu’il était «important d’écouter la population». Sébastien Rioux souligne que «c’est le temps que les bottines suivent les babines. Ce que la population veut, c’est les études que le gouvernement a en main!». Le groupe «Le pont de la 20, ça tient pas debout» a acheminé le 22 novembre une lettre aux cabinets de ces trois politiciennes afin de réclamer l’étude géotechnique.

    LA ROUTE 132

    Par la même occasion, le regroupement citoyen demande la sécurisation de la route 132. Le ministre des Finances Eric Girard est également en copie de la lettre puisque cet aspect nécessite de planifier des investissements.

    À l’instar de tous les politiciens de la région, «Le pont de la 20, ça tient pas debout» souligne l’urgence de sécuriser la route 132. «Même si la 20 venait à se faire, ça prendra des années. Il faut au plus vite entreprendre la sécurisation de la route 132 entre Notre-Dame-des-Neiges et Rimouski», signale M. Rioux.

    Devant les journalistes la semaine dernière à Trois-Pistoles, Maïté Blanchette Vézina s’est engagée à sécuriser la 132 alors que la ministre des Transports y a opposé une fin de non-recevoir en rencontre privée avec les élus locaux, selon ce qu’a déclaré le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert, en entrevue.

    Sébastien Rioux est perplexe : «La CAQ improvise. Les ministres font un show de boucane avec deux comités déjà annoncés en mars dernier et ses ministres disent une chose et son contraire sur la sécurisation de la 132! Le gouvernement parle des deux côtés de la bouche, qui doit-on croire? La sécurisation de la 132, c’est ce que tout le monde attend. Ça doit être inscrit au Plan québécois des infrastructures dès le budget de mars prochain».

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h07

    Interdiction de dégriffer les chats au Québec : «C’est une bonne nouvelle que tout le monde partage» -Heidi Pomerleau

    Après des années à demander des changements quant aux chirurgies mineures chez les animaux, les professionnels du monde animal ont obtenu gain de cause. La Loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal, entrée en vigueur le 10 février, interdit notamment le dégriffage chez les chats. Une nouvelle qui réjouit les vétérinaires dont Heidie Pomerleau, ...

    Publié à 6h02

    Lancement du Golf en santé Hôtel Levesque de la Fondation de la santé de Rivière-du-Loup

    La Fondation de la santé de Rivière-du-Loup annonce que la présidence d’honneur de son Golf en santé Hôtel Levesque du 7 juin sera assurée par Micheline Morneau. «C’est avec une grande joie que j’ai accepté de me joindre à l’équipe de la Fondation de la santé de Rivière-du-Loup pour l’édition du Golf en santé Hôtel Levesque 2024 à titre de ...

    24 février 2024 | 7h24

    Randonnée et exposition de motoneiges au lac Témiscouata

    Pour ceux qui souhaitent faire le plein d’adrénaline, une randonnée de motoneiges antiques et hors-pistes est prévue le samedi 2 mars à 10 h à l’Éco-site de la tête du lac Témiscouata, suivi d’une exposition. Les amateurs et propriétaires de motoneiges antiques et hors-pistes intéressés à sortir leurs bolides sont conviés à la station d’essence ...