X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Traverse entre le Bas-Saint-Laurent et Charlevoix: un opérateur privé pourrait gérer les opérations

durée 16 novembre 2023 | 15h21
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Le gouvernement du Québec se montre intéressé à ce qu’un opérateur privé gère toutes les activités du traversier qui relie le Bas-Saint-Laurent et Charlevoix. La députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne, a confirmé qu’un appel d’intérêt sera lancé prochainement à cet effet.

    Mis à jour - 21 novembre, 8 h 30

    «L’idée, c’était de vraiment lever toutes les pierres possibles et de réévaluer l’étude d’opportunité [concernant l’avenir de la traverse] en ajoutant des solutions», a-t-elle commenté. Le recours à un opérateur privé ferait en sorte que la STQ serait complètement détaché du service de traverse du fleuve Saint-Laurent. Il serait également responsable de prendre en charge le dragage, dans le cas où le service de traverse resterait à Rivière-du-Loup.

    La députée Amélie Dionne ajoute que cette demande adressée afin de trouver un opérateur privé n’enlève pas la possibilité que le service de traverse soit déménagé à Cacouna.  

    Présentement, l’opérateur privé Clarke inc. exploite la traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon depuis plus de 50 ans, tandis que la Société des traversiers du Québec gère les infrastructures. L’entreprise assurera le service jusqu’à la fin de la saison 2025 au quai de Rivière-du-Loup.

    «C’est important de prendre en compte les considérations du milieu», a rappelé la députée Amélie Dionne. La ministre des Transports Geneviève Guilbault ajoute qu’il faut envisager toutes les solutions possibles dans ce dossier. L’option de remplacer le navire NM Saarema I (qui est la propriété de la STQ) par un autre traversier a aussi été explorée.

    La STQ indique que les résultats de l’étude d’opportunité ne sont pas encore publics puisque des études complémentaires avaient été demandées. La présentation des conclusions est toujours prévue avant la fin de l’année 2023. La députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata a confirmé qu’une mise à jour sera effectuée dans ce dossier au cours des prochaines semaines.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 12h08

    Fermeture des services d’obstétrique cet été : la MRC du Témiscouata en colère 

    La MRC de Témiscouata juge que la fermeture des services d’obstétrique à l’Hôpital de Notre-Dame-Dame-du-Lac, pour la saison estivale, «est contre-productive et inacceptable» pour le milieu témiscouatain. Elle demande maintenant au CISSS du Bas-Saint-Laurent de revoir sa décision et de mettre en place un «comité d’action terrain» dont le mandat sera ...

    Publié à 11h10

    Levée partielle de l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité

    Le ministère des Ressources naturelles et des Forêts modifiera l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité à compter du 24 juin, à 12 h. La décision de modifier le territoire touché par cette interdiction a été prise en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) en raison des conditions ...

    Publié à 6h51

    Place à la 15e édition du Festival country de Saint-Antonin

    Le Festival country de Saint-Antonin célèbrera cette année son 15e anniversaire, soit du 28 au 30 juin. À sa programmation déjà bien garnie s’ajouteront diverses nouveautés dont, entre autres, un gala de lutte et une compétition de Gymkhana.   Chaque année, le comité organisateur du Festival country de Saint-Antonin s’efforce d’apporter des ...