X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Les droits des enfants au cœur de la 8e édition de la Grande semaine des tout-petits

durée 19 novembre 2023 | 11h15
  • Dans le cadre de la 8e édition de la Grande semaine des tout-petits (GSTP), qui aura lieu du 20 au 26 novembre, COSMOSS Témiscouata se joindra au mouvement collectif pour faire de la petite enfance une priorité de société. Durant sept jours, tout le Québec se mobilisera pour offrir une voix aux 509 188 tout-petits de 0 à 5 ans de la province. 

    La région du Témiscouata a choisi, elle aussi, de prioriser le respect des droits des tout-petits comme moyen de prévention et de réduction des inégalités sociales. COSMOSS Témiscouata invite donc toutes les personnes issues de l’immigration et particulièrement celles ayant de jeunes enfants à venir participer à une soirée d’accueil organisée en leur honneur.

    L’activité est prévue le mercredi 22 novembre de 16 h 45 à 18 h 45 au centre récréatif PGR situé au 201, rue Jacques Dubé à Témiscouata-sur-le-Lac. Les participants auront accès au bâtiment où les enfants pourront y jouer. Des bouchées et cadeaux seront offerts. Les frais de déplacement seront aussi remboursés.

    Cette année, la GSTP se déroule sous le thème «S’élever ensemble pour le respect des droits des tout-petits!» En effet, peu importe son genre, ses parents, son origine, sa culture, son lieu de naissance, son milieu de vie, sa langue, sa religion ou même son état de santé mentale ou physique, chaque tout-petit doit être traité équitablement et avec justice. 

    De nombreux problèmes sociétaux, exacerbés ces dernières années ont des impacts directs sur les tout-petits, incluant l’inflation, les problèmes environnementaux, la disponibilité des services, l’accès au logement abordable sans oublier l’augmentation de la pauvreté des familles. Près d’un million et demi de ménages québécois ne parviennent plus à subvenir à leurs besoins les plus élémentaires ni à se nourrir correctement. 

    Les responsables du mouvement croient qu’il faut veiller à ce que ces enjeux ne viennent pas brimer leurs droits les plus fondamentaux. «On pense notamment au droit à une éducation de qualité, aux meilleurs soins de santé possibles, à de la nourriture, des vêtements et un endroit sûr où vivre, à des adultes qui font ce qui est le mieux pour eux, à la protection contre toutes les formes de discrimination et à un gouvernement qui s’assure que leurs droits sont respectés».
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    18 juin 2024 | 15h10

    Québec octroie 1 M$ pour les corridors cyclopédestres du parc Cartier 

    Rivière-du-Loup ira finalement de l’avant avec de nouveaux corridors cyclopédestres dans le secteur du parc Cartier. Les élus ont été réconfortés dans leur décision par l’appui du gouvernement du Québec qui a annoncé, ce mardi 18 juin, l’octroi d’une aide financière de 1 M$ pour aider à concrétiser le projet.   Le maire Mario Bastille avait vendu ...

    18 juin 2024 | 15h00

    Une chaleur lourde au travail ne se prend pas à la légère

    En cette période estivale, le temps chaud peut représenter un danger pour la santé et la sécurité des travailleuses et travailleurs qui effectuent une tâche physique, à l’intérieur comme à l’extérieur. Pour prévenir des accidents graves ou même mortels, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) invite ...

    18 juin 2024 | 14h49

    Chaleur extrême: des précautions à prendre pour protéger votre santé

    Saviez-vous que lorsque la température de l'air extérieur est de 23 °C, la température à l'intérieur d'un véhicule peut atteindre plus de 50 °C? De nombreuses régions du Canada connaissent des périodes de chaleur accablante ou des canicules. La chaleur accablante peut causer des coups de chaleur et même entraîner la mort. Il est important de ...