X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le Club des petits déjeuners veut rejoindre plus d’enfants au Bas-Saint-Laurent

durée 11 novembre 2023 | 06h34
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Le Club des petits déjeuners estime que 3 700 enfants de milieux défavorisés du Bas-Saint-Laurent, soit près d’un enfant dans le besoin sur quatre, n’ont pas accès à un petit déjeuner équilibré à l’école parce qu’ils n’ont pas recours à ses services. La situation économique actuelle n’aide pas les familles qui éprouvaient déjà des difficultés financières.

    «Nous remarquons une croissance des besoins depuis la pandémie (2020) et cela occasionne du stress aux familles. Aussitôt qu’un parent doit prendre un congé maladie, ça fait un trou dans leur budget et elles n’ont aucune marge de manœuvre. La classe moyenne se retrouve coincée facilement à la moindre épreuve», constate Julie Bélanger, directrice de la Maison de la famille du KRTB.

    Les dons envoyés à cet organisme basé à Rivière-du-Loup permettent d’aider quelques familles, qui reçoivent des cartes d’épicerie, des bottes et des habits d’hiver. Certaines personnes sont référées au Centre d’entraide louperivois qui peut leur donner un coup de main ou encore au Carrefour d’Initiatives Populaires afin d’avoir de l’aide alimentaire.

    «Les parents veulent ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants, donc ils vont acheter des équipements sportifs, par exemple. Ils vont vouloir cuisiner plus, mais c’est le temps qui manque. Ça crée beaucoup de stress et de pression», ajoute Julie Bélanger.

    Le Club des petits déjeuners offre des services dans 17 écoles de la région, et il estime qu’il lui reste 24 établissements scolaires en milieux défavorisés à rejoindre. «Les ressources financières sont un enjeu à ce moment-ci. Ça fait deux ans que nous n’ouvrons plus de nouveaux programmes de petits déjeuners et les besoins sont plus criants qu’avant. Nous demandons au gouvernement du Québec de débloquer des sommes dans son prochain budget», explique Marie-Josée Lapratte, cheffe des relations gouvernementales et municipales au Club des petits déjeuners.

    Entre 2020 et 2023, le nombre d’enfants rejoints par le Club des petits déjeuners a augmenté de 95 %, passant de plus de 40 000 à plus de 79 000 au Québec. Toutefois, ce nombre ne représente que la moitié des enfants dans le besoin, d’après l’organisme.

    Pour rejoindre tous les élèves du primaire et du secondaire en milieu défavorisé d’ici cinq ans, le Club des petits déjeuners estime qu’il aura besoin d’un montant de 73,5 M$.

    «Ça leur permettra de faire ce qu’ils ont à faire à l’école, c’est-à-dire apprendre. Le ventre vide, c’est très difficile de se concentrer», renchérit Marie-Josée Lapratte.

    Elle précise que l’accès à un petit déjeuner équilibré permet d’augmenter la capacité d’apprentissage des jeunes, et un meilleur fonctionnement psychosocial, ce qui favoriser la création d’un climat scolaire plus positif. Certains clubs de petits déjeuners sont opérés par les équipes-écoles, des bénévoles et des élèves impliqués.

    Cinq écoles du Centre de services scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup répondent aux critères d’admissibilité du club des petits déjeuners. Deux l’utilisent et deux sont en attente d’une réponse à la suite d’une demande officielle.

    «Toutes sortes de mesures variées sont mises en place dans nos écoles, car tout enfant qui mentionne avoir le ventre vide est supporté. Les écoles ont accès à une mesure budgétaire appelée Aide alimentaire pour combler ces besoins», explique Geneviève Soucy, directrice générale adjointe au CSS Kamouraska-Rivière-du-Loup. Plusieurs partenaires et organismes viennent également en aide aux établissements scolaires. Le Centre de services scolaire du Fleuve-et-des-Lacs indique que plusieurs écoles ont manifesté leur intérêt à se joindre au programme du Club des petits déjeuners. L'une d'entre elles a accès à ces services, l'école de la Vallée-des-Lacs de Saint-Michel-du-Squatec. 

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h46

    Les finissants en graphisme présentent «La pépinière»

    Le programme Graphisme du Cégep de Rivière-du-Loup invite la population à l’exposition de sa cohorte finissante. Intitulé « La pépinière », l’évènement se tiendra les 21, 22 et 24 mai au Carrefour du Cégep. Un vernissage public aura lieu le 24 mai de 16 h à 18 h. Cette exposition unique présentera les portfolios et diverses créations de 33 élèves ...

    Publié à 6h59

    Des centaines d’aides techniques expédiées vers la Bolivie

    Jeudi matin, une petite équipe formée d’employés de Berger, de la physiothérapeute Pascale Brouillette et de sa collègue Linda Cloutier fourmillait dans une remorque remplie d’aides techniques à destination de la Bolivie. Il fallait tout emballer sur huit palettes pour s’assurer que la précieuse cargaison arrive bien à destination. L’opération a ...

    Publié à 6h33

    Une 3e édition gourmande pour la Dégustation Notre-Dame  

    La 3e édition de la Dégustation Notre-Dame Bérubé GM s’est déroulée le 16 mai à l’Auberge de la Pointe de Rivière-du-Loup. Sous la présidence d’honneur de François Roussel, l’activité-bénéfice a permis à la Fondation de dégager un bénéfice de 21 100 $.   Sous le thème «In Vino Meritas», l’événement proposait la dégustation de sept vins ...