X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Des organismes souhaitent plus d’humanité dans la réforme du réseau de la santé et des services sociaux

durée 12 novembre 2023 | 09h35
  • La Table régionale des organismes communautaires (TROC) du Bas-Saint-Laurent et la Table de concertation des groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent (TCGFBSL) demandent à la commissaire à la santé et au bien-être (CSBE), Joanne Castonguay et au ministre Christian Dubé de les entendre, de mettre un «stop» à la privatisation en santé et de faire place dans la réforme à venir à l’humanité en favorisant l’accessibilité, l’universalité, la gratuité, l’équité et le droit à la santé. 
     

    Ce message fait suite à la consultation lancée par la Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE), Joanne Castonguay, tenu le 9 novembre à l’Hôtel Rimouski pour connaître «les attentes et préférences des Québécoises et des Québécois à l’égard du système de santé et de services sociaux». 

    Cet évènement est survenu à l’aube d’une réforme majeure du système de santé et de services sociaux avec le dépôt du projet de loi 15 «visant à rendre le système de santé et de services sociaux plus efficace» par Christian Dubé en mars dernier. Les changements annoncés aboliront les CISSS et les CIUSSS, en mettant la hache dans de nombreux conseils d’administration et dans plus de 150 comités d’usagers au profit de la centralisation du pouvoir. 

    Les organismes indiquent que Mme Castonguay affiche de plus clairement son penchant pour le privé. Elle clamait haut et fort lors de sa conférence la nécessaire transformation du système de santé du Québec : «Si on veut le conserver, il faut informer la population sur la façon de l’améliorer et créer des liens avec le secteur privé». Le ministre Dubé abonde d’ailleurs en ce sens. Il déclarait en mars 2023 lors de la présentation du projet de loi : «La présence du privé sur Clic Santé permet d’atténuer les difficultés du réseau public».

    Sonia Palato agente de développement à la TCGFBSL précise qu’il y a plus de 50 ans, des ménages s’endettaient pour se faire soigner et que l’association au privé constitue un recul pour la société en matière de justice. Elle souligne que: «L’accessibilité universelle et non discriminatoire est un critère essentiel du droit à la santé, c’est reconnu mondialement par l’Organisation mondiale de la Santé. La privatisation et la perte d’accessibilité au système de santé ramènent le poids des soins sur le dos des femmes et nuisent à la santé des personnes déjà fragilisées».

    Émilie Saint-Pierre, coordonnatrice de la TROC du Bas-Saint-Laurent, conlut que: «Plusieurs solutions existent pour améliorer le système de santé et de services sociaux, et la réforme du ministre Dubé n’est pas une vérité absolue! Le ministre doit opérer un virage à 180 degrés pour sa réforme. Il doit effectuer une réelle décentralisation qui redonnerait un pouvoir décisionnel aux instances locales et remettrait la démocratie au cœur de la gouvernance du réseau afin de s’assurer de la prise en compte des besoins des populations. Finalement, cesser le recours au privé en santé et élargir sa vision de la santé s’avère incontournable. Le système de santé et sa vision axée sur le traitement curatif et l’approche hospitalocentriste doivent faire plus de place à la prévention et à l’approche globale en santé».

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h41

    Aide médicale à mourir : un projet de loi déposé par le Bloc Québécois

    Le Bloc Québécois a déposé un important projet de loi ce mercredi 22 mai à la Chambre des communes, dans le but de permettre aux personnes qui souffrent de maladies neurocognitives graves et incurables de déposer une demande anticipée d’aide médicale à mourir. La démarche bloquiste s’accorde avec celle du Québec qui est prêt à agir en ce sens. Ce ...

    Publié à 6h54

    Petits fruits, grands espoirs 

    Le printemps est synonyme de bourgeons en fleurs, de chants d’oiseaux et d’une luminosité naturelle plus abondante. Pour les producteurs maraichers et agricoles, comme Martin LeBel et Nathalie Bernier de la Fraisière LeBel, c’est aussi une période de renouveau, d’aspirations et d’optimisme. Un sentiment qui est d’autant plus important après une ...

    Publié à 6h45

    Diffusion 3P remet 2 000 $ à la Fabrique de Notre-Dame-des-Neiges de Trois-Pistoles

    À la suite du spectacle de Patrick Normand qui s’est déroulé le 6 mai à l’église de Trois-Pistoles où plus de 400 billets ont été vendus, Diffusion 3P a remis un chèque de 2 000 $ à Fabrique de Notre-Dame-des-Neiges. Alain Panneton, qui a mis sur pied Diffusion 3P, s’est réjoui de la présence nombreuse du public et du milieu culturel à son ...