X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Croissance démographique : la MRC des Basques a la cote 

durée 13 novembre 2023 | 06h54
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Après des années plus difficiles, marquées par des épisodes d’exodes importants, la MRC des Basques est devenue l’une des plus belles terres d’accueil du Bas-Saint-Laurent. Entre 2020 et 2022, la région a connu les taux d’accroissement démographique les plus importants parmi les 8 MRC du territoire. 

    Les données du plus récent panorama des régions du Québec de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), publié le 1er novembre, sont sans équivoque. La MRC des Basques a observé le plus haut taux d’accroissement entre 2021 et 2022, 14,7 pour mille habitants, dans toute la région bas-laurentienne. 

    Il s’agit d’ailleurs maintenant d’une tendance, puisque la MRC avait aussi réalisé ce fait d’armes un an plus tôt, entre 2020 et 2021. Il était alors de 13,7 pour mille habitants, comparativement à 6,1 pour Rivière-du-Loup et 8,4 pour le Témiscouata, par exemple. 

    Il faut comprendre que cette donnée est utilisée pour comparer la croissance démographique de chacune des régions sur un pied d’égalité et ne correspond pas à un nombre réel d’arrivants. En nombre absolu, il est évident que la région de Rimouski-Neigette a accueilli davantage de nouvelles personnes sur la même période. Mais proportionnellement à sa population totale, c’est la MRC des Basques qui l’emporte depuis 2020. Selon l’ISQ, un taux de 14 pour 1000 habitants représente concrètement environ 130 personnes pour ce secteur.  

    La situation est donc très positive pour la plus petite MRC du territoire bas-laurentien, d’autant plus qu’elle avait connu des années difficiles marquées par plusieurs périodes de déclin démographique avant 2018. 

    «Il y a vraiment eu un changement de tendance dans la MRC des Basques et c’est intéressant à constater», a confirmé Martine St-Amour, démographe à l’ISQ. «Ça fait trois ans maintenant que la MRC enregistre un taux d’accroissement positif, donc que la population augmente. Ça s’est aussi accéléré depuis 2020.»

    La professionnelle associe cette situation aux «composantes migratoires». La région des Basques, dynamique sur les plans communautaires et culturels, a accueilli plusieurs jeunes familles depuis la pandémie et cette réalité se reflète aujourd’hui dans les statistiques. 

    «Dans ce cas précis, ce qui a changé, c’est vraiment la migration interne. Les gains qu’on observe découlent d’une amélioration du bilan migratoire de la MRC par rapport au reste du Québec», a expliqué Mme St-Amour. 

    «C’est une MRC qui a été déficitaire pendant longtemps, c’est-à-dire qu’il y avait plus de personnes qui quittaient pour s’établir ailleurs que de personnes qui s’établissaient en provenance d’autres régions. Mais depuis trois ans, elle a un solde migratoire positif. Les entrants en provenance des autres régions du Québec sont plus nombreux que les sortants.»

    Elle précise que plusieurs personnes quittent encore la région chaque année, mais que les personnes qui entrent ont simplement été plus nombreuses dernièrement. En 2021-2022, les plus forts gains migratoires ont d’ailleurs été observés auprès des 25-44 ans et des 0-14 ans. On peut donc penser aux jeunes familles issues d’autres régions du Québec, dont les grands centres. 

    Par le passé, la MRC des Basques attirait davantage de personnes à l’âge de la retraite. Aujourd’hui, cela semble avoir changé, même si le territoire demeure celui avec la moyenne d’âge la plus élevée du Bas-Saint-Laurent à 50,3 ans. 

    «C’est vraiment une force d’attraction que la MRC est venue gagner dans les dernières années. Entre 2020 et 2022, on parle d’une augmentation d’environ 150 personnes par année qui découle des gains migratoires.»

    Notons qu’il y a toujours plus de décès que de naissances chaque année dans la MRC des Basques, donc l’accroissement naturel n’est 
pas un élément de réponse pour expliquer la croissance démographique régionale. Les 
mouvements migratoires interprovinciaux et internationaux sont aussi très négligeables, selon les données.  

    D’après l’ISQ, la MRC des Basques comptait une population de 8 841 personnes en 2022. Elle demeure aussi la MRC du Bas-Saint-Laurent où la part des personnes aînées est la plus importante avec 33,6 %. 

    AILLEURS AU KRTB

    Soulignons que le Bas-Saint-Laurent voit son bilan démographique progresser depuis quelques années. En 2021-2022, le taux d’accroissement pour la région est 7,3 pour mille 
habitants. Bien que la croissance demeure inférieure à celle observée dans plusieurs autres régions, il s’agit d’un niveau record qui contraste avec les périodes de décroissance que la région a déjà connues. 

    Au Témiscouata, la croissance est positive depuis 2019 avec un taux qui s’élevait à 8,4 pour mille habitants en 2020-2021 et qu’on retrouve à 8,9 en 2021-2022. 
    La croissance est plus très lente au Kamouraska (taux de 1,3) et même «stable» dans la MRC de Rivière-du-Loup où le taux a baissé légèrement, passant de 6,1 à 5,4 par mille habitants entre 2020 et 2022.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 7h04

    Trois-Pistoles en mode estivale

    La fébrilité du printemps laisse maintenant place à la confirmation d’un été des plus actifs à Trois-Pistoles! En effet la Ville propose une multitude d’animations, d’activités et d’accès améliorés à ses infrastructures afin que la population, mais également la visite venue d’ailleurs, en profite au maximum cet été. Pour le volet culturel, consultez ...

    Publié à 6h54

    Inauguration de la piste d’hébertisme de Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le maire de Saint-Mathieu-de-Rioux, Roger Martin, et quelques membres du comité de développement de la Municipalité, ont procédé le 19 juin à l’inauguration d’une piste d’hébertisme. Située à proximité de l’école l’Oiseau-Chanteur, les élèves auront souvent l’occasion d’en profiter.  «C’est un super beau projet qu’on a mis à terme», souligne ...

    Publié à 6h30

    Quelques nouveautés à découvrir cet été au Témiscouata

    La saison estivale est maintenant à nos portes et la MRC de Témiscouata vous invite à planifier dès maintenant vos prochaines excursions dans la région!  Voici quelques nouveautés à découvrir…  Présenté au BeauLieu Culturel du Témiscouata du 18 juillet au 10 août prochains, ce spectacle mettra en lumière l’histoire de Marie Melford Blanc ...