X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Les centres de formation professionnelle de l’Est-du-Québec unissent leurs forces

durée 9 novembre 2023 | 15h49
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Du Bas-Saint-Laurent en passant par la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, les centres de formation professionnelle s’allient afin de créer le Service régional de la formation professionnelle de l’Est-du-Québec (SRFPEQ). Ce regroupement vise à moderniser l’offre de services et à permettre à ces établissements scolaires de partager leur expertise.

    «Depuis 2017, nous avons des discussions et des échanges afin de mieux positionner l’offre de formation professionnelle dans l’Est-du-Québec», lance d’entrée de jeu Josée Francoeur, coordonnatrice du SRFPEQ.  

    La baisse de la démographie, la pénurie de main-d’œuvre, les changements technologiques et l’évolution des besoins de formation ne sont que quelques défis auxquels les centres de formation professionnelle sont confrontés.

    Le directeur du SRFPEQ, Jocelyn Michaud, souligne que l’objectif premier est de diplômer plus d’élèves afin d’assurer une diversité et une pérennité de l’offre des programmes de formation. «Nous voulons contribuer au développement économique de nos régions par le biais de l’éducation», résume-t-il. Ce regroupement de centres de formation professionnelle est un nouveau modèle unique au Québec. Une campagne de promotion de cette initiative, nommée les Grands Propulseurs, sera lancée cet automne sous le thème «Inscris-toi dans le monde.»

    Le premier projet concret de mutualisation des divers centres de formation présents sur le territoire de l’Est-du-Québec s’est matérialisé avec le DEP en Assistance à la personne en établissement ou à domicile (préposé aux bénéficiaires). La théorie a été offerte au groupe à distance et les stages ont été supervisés localement. Ce mode de fonctionnement nécessite une réorganisation de l’approche pédagogique. Vingt-et-un nouveaux diplômés gradueront l’an prochain.

    Cette nouvelle approche permet de démarrer certaines cohortes qui n’auraient pas pu suivre les cours, faute d’un nombre d’élèves suffisant, souligne le directeur du CFP Pavillon-de-L’Avenir, Benoit Ouellet. Cette formule pourrait être appliquée à d’autres programmes de formation dans le futur.

    OFFENSIVE POUR LES MÉTIERS EN CONSTRUCTION

    Le gouvernement du Québec a annoncé des investissements de 261 M$ en deux ans pour augmenter le nombre de travailleurs qualifiés dans le secteur de la construction dans le cadre de son Offensive formation en construction. Cette dernière a été dévoilée lors de la publication de la Mise à jour économique de l’automne 2023 du ministère des Finances.

    Du côté du CFP Pavillon-de-L’Avenir, la formation accélérée en charpenterie-menuiserie (AEP) sera démarrée en janvier en lien avec cette annonce.

    «À Rivière-du-Loup, nous avons une notoriété dans les domaines de la construction et de la mécanique d’engins de chantier, ce sont nos deux secteurs plus en vogue actuellement. Nous avons reçu 44 bourses de formation et nous allons partir deux cohortes de 22 élèves pour l’AEP en charpenterie-menuiserie en janvier 2024», ajoute Benoit Ouellet. L’attractivité du programme est donc décuplée. Le CFP est présentement en processus d’embauche et d’organisation de la formation, avec des délais très courts pour répondre aux exigences gouvernementales.

    Malgré la mise en commun des forces des CFP de tout l’Est-du-Québec, il ne sera pas possible de suivre toutes les formations à distance à moyen terme. Certaines d’entre elles peuvent toutefois être repensées et revalorisées dans un format de mutualisation.

    C’est le cas des programmes de boucherie et de commis aux pièces offerts au CFP Pavillon-de-L’Avenir qui pourraient en bénéficier, d’après M. Ouellet.

    Une promotion des programmes en plomberie et en électricité sera aussi effectuée à l’échelle provinciale afin de stimuler les inscriptions pour répondre aux besoins de main-d’œuvre en construction.

    Notons que le SRFPEQ rassemble les centres de formation professionnelle du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, des centres de services scolaires de Kamouraska-Rivière-du-Loup, des Chics-Chocs, des Îles, des Monts-et-Marées, des Phares, du Fleuve-et-des-Lacs, René-Lévesque et de la Commission scolaire Eastern Shores.

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h52

    Québec octroie plus de 6,3 M$ pour des infrastructures d’eau à Rivière-du-Loup 

    Les chantiers visant la réfection des infrastructures souterraines d’eau seront nombreux à Rivière-du-Loup dans les prochaines semaines. Des travaux majeurs pour lesquels la Ville de Rivière-du-Loup a obtenu des aides financières tout aussi importantes totalisant 6 314 284 $.   L’annonce a été réalisée par la députée de ...

    Publié à 6h30

    Retour du service de navettes pour cyclistes au Parc linéaire interprovincial Petit-Témis

    Le ministère des Transports et de la Mobilité durable annonce le retour du service de navettes gratuites pour cyclistes, au Parc linéaire interprovincial Petit-Témis. Cette mesure, implantée en 2023, permettra aux utilisateurs du sentier cyclable de se déplacer en toute sécurité dans les secteurs de Sant-Honoré-de-Témiscouata et de ...

    Publié à 6h02

    Un nouvel espace dédié aux parents au CHRGP

    Grâce à la grande générosité du Canadian Tire de Rivière-du-Loup, les parents qui séjournent en périnatalité pour la venue de leur enfant pourront bénéficier d’un espace créé pour eux. En collaboration avec la Fondation de la santé de Rivière-du-Loup, Canadian Tire a pris l’initiative de solliciter ses clients en décembre 2023 afin de réaménager ...