X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

De la moisissure force une fermeture temporaire de l’aréna de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

durée 2 novembre 2023 | 06h35
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    La Municipalité de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup a pris la décision le 1er novembre au matin de fermer les portes de l’aréna duBreton pour une durée indéterminée en raison de la présence de moisissure. «C’est important de protéger la santé des gens et de fermer de façon temporaire pour rectifier la situation», soutient la mairesse, Josée Ouellet.

    Le problème a été décelé au début du mois d’octobre par une employée des travaux publics qui remplaçait quelques planches au niveau des estrades, tâche effectuée chaque année à l’aréna. En enlevant un morceau de bois pourri, elle a remarqué des champignons en dessous de la structure. 

    À la suite de cet évènement, le directeur des travaux publics a commandé une firme d’experts pour une analyse poussée de la situation. La Municipalité souhaitait connaitre l’étendue du problème, les risques au niveau de la santé des gens fréquentant l’aréna et les manières de le régler.

    «On fait ça dans le but de protéger leur santé. Quand il y a des champignons dans un endroit, ce n’est pas sain d’y pratiquer un sport. Pour le moment, on a préféré ne pas prendre de chances pour ne pas causer de désagrément de santé à personne», indique Mme Ouellet. Selon Santé Canada, les risques pour la santé sont graves uniquement pour les personnes dont le système immunitaire est très affaibli.

    L’expertise a été réalisée dans la semaine du 8 octobre. Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup a reçu le rapport 11 jours plus tard. Dans le document, les spécialistes ont indiqué que la moisissure était circonscrite sous les estrades et qu’il y avait une présence de champignons à l’extérieure des bandes de patinoire en bois.

    «Tout ça n’a jamais été refait de façon entière, donc il y a un besoin d’entretien», souligne l’élue. Rappelons que l’aréna a été construit en 1988. «Il a besoin d’entretien et de beaucoup de rénovations. Donc on est là présentement. Je pense que ça donne l’heure juste par rapport à la vétusté des installations à l’intérieur qui datent de plusieurs années»
    Indiquons que le Centre des loisirs demeure accessible à la population puisque cette partie de l’édifice n’est pas affectée.

    SONDAGE

    L’an dernier, un sondage a été réalisé à la municipalité afin de trouver d’autres vocations à l’aréna. Josée Ouellet partage que des travaux de planification stratégique ont été effectués à la suite des résultats qui devraient être dévoilés sous peu. 

    En gros, Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup va tenter d’augmenter l’achalandage à son édifice et de le faire fonctionner à l’année. 

    Une demande de subvention sera bientôt déposée au programme d’aide financière aux infrastructures récréatives, sportives et de plein air afin de remettre la bâtisse de 35 ans au gout du jour.

    TRAVAUX

    «On va essayer que ce soit le moins plate possible pour les jeunes. On comprend que la situation n’est pas idéale. On vient d’avoir le rapport, donc on fait au mieux, on essaie de faire le plus rapidement possible», affirme la mairesse. La période est courte avant la saison hivernale et la municipalité doit attendre les propositions d’entrepreneurs pour les travaux et que des experts soient disponibles puisque seuls ces derniers peuvent procéder au démantèlement des structures.

    Les estrades seront complètement enlevées, la partie de la terre contaminée sera nettoyée, une toile géotextile sera ajoutée pour couper l’humidité en hiver, les bandes seront lavées de toutes traces de moisissures existantes et des descentes de secours seront temporairement installées pour assurer un accès à la patinoire.

    Pendant ce temps, les employés vont poser des actions pour permettre une utilisation de la glace cet hiver et tenter de fabriquer la glace à la mi-décembre comme les années antérieures.

    «On ne sait pas encore comment ça va s’aligner, mais on fait tout ce qu’on peut pour que la fermeture ne soit pas permanente, puis qu’on puisse effectuer les activités de glace quand même à partir du mois de décembre», conclut Josée Ouellet.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h46

    Les finissants en graphisme présentent «La pépinière»

    Le programme Graphisme du Cégep de Rivière-du-Loup invite la population à l’exposition de sa cohorte finissante. Intitulé « La pépinière », l’évènement se tiendra les 21, 22 et 24 mai au Carrefour du Cégep. Un vernissage public aura lieu le 24 mai de 16 h à 18 h. Cette exposition unique présentera les portfolios et diverses créations de 33 élèves ...

    Publié à 6h59

    Des centaines d’aides techniques expédiées vers la Bolivie

    Jeudi matin, une petite équipe formée d’employés de Berger, de la physiothérapeute Pascale Brouillette et de sa collègue Linda Cloutier fourmillait dans une remorque remplie d’aides techniques à destination de la Bolivie. Il fallait tout emballer sur huit palettes pour s’assurer que la précieuse cargaison arrive bien à destination. L’opération a ...

    Publié à 6h33

    Une 3e édition gourmande pour la Dégustation Notre-Dame  

    La 3e édition de la Dégustation Notre-Dame Bérubé GM s’est déroulée le 16 mai à l’Auberge de la Pointe de Rivière-du-Loup. Sous la présidence d’honneur de François Roussel, l’activité-bénéfice a permis à la Fondation de dégager un bénéfice de 21 100 $.   Sous le thème «In Vino Meritas», l’événement proposait la dégustation de sept vins ...